Schwalmere SW Grat


Publiziert von Cassenoix , 27. Oktober 2009 um 21:14.

Region: Welt » Schweiz » Bern » Frutigland
Tour Datum:31 August 2009
Wandern Schwierigkeit: T6 - schwieriges Alpinwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-BE 
Aufstieg: 2200 m
Abstieg: 2100 m
Strecke:Kiental-Spiggegrund-Latrejenfeld-Britterehöreli-Glütschhöreli-Schwalmere-Hoganthorn-Chantbach-Sousläger-Isenfluh (20km)
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Kiental : accessible en car postal depuis Reichenbach im Kandertal (ligne Spiez-Kandersteg)
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Isenfluh : un car postal relie Isenflue à Lauterbrunnen (courses peu fréquentes!)
Kartennummer:Lauterbrunnen 1228

Après la balade très tranquille de la veille (Grosser Mythen), le besoin se fait sentir de vivre la montagne pleinement et intensément avec un tour un peu plus "challenging". L'arête Sud-Ouest du Schwalmere, dont l'idée me vient du guide CAS "Alpinwandern in den Voralpen zwischen Saane und Reuss" me tente depuis un certain temps. J'adore les arêtes, l'impression de danser avec la montagne, un jeu d'équilibriste, un peu d'adrénaline, un pur bonheur... sans compter qu'en général on n'a peu de soucis d'orientation! Peu de doutes sur la voie à suivre...

Je pars donc de Kiental et rejoins sans traîner Latrejefeld en passant par Spiggegrund. Cela prend tout de même deux bonnes heures en marchant à bon rythme. Là, par un temps splendide, j'aborde Latrejegrat, une pente herbeuse plein Sud-Est où je suis  fortement éblouie par le soleil. L'herbe se transforme en pente rocailleuse assez raide où on distingue par endroits une vague trace de sentier. J'atteins ainsi Britterehöreli, la première protubérance de l'arête S-W du Schwalmere, ornée d'un cairn et d'où la vue est déjà très belle.

Vu de Britterehöreli, la suite semble particulièrement aérienne. Au début, j'ai été en effet assez prudente et ai apprécié que le terrain soit sec. Puis, j'ai vite pris mon pied sur ce terrain et l'ai trouvé moins difficile que l'impression qu'il donne de loin. Après un premier passage qui s'écarte un peu de l'arête (toujours du côté sud, le côté nord, quasi vertical, étant peu fréquentable...), je retrouve l'arête que je suis sans difficulté majeure. A plusieurs endroits, on peut vraiment s'amuser à surmonter les obstacles, c'est-à-dire escalader des blocs de tailles diverses. Alternativement, on peut contourner ces obstacles. 

Plus loin, je me trouve devant un rocher d'une toute autre dimension. J'hésite: l'itinéraire prévoit-il d'escalader cet énorme bloc? Cela semble une entreprise risquée. En fait, il s'agit du second "sommet" de l'arête, le Glütschhöreli qu'on doit contourner par le côté sud. Un peu plus loin, on peut aisément rejoindre le sommet à travers des pentes rocailleuses. Là aussi, je trouve un cairn qui marque ce promontoire culminant à 2521m. Ici, on a déjà surmonté plus de 500m depuis Latrejefeld.

La suite du parcours suit assez fidèlement l'arête et alterne passages exposés et passages "pépères". Je distingue de plus en plus clairement le sommet du Schwalmere qui se rapproche. La vue est toujours plus impressionnante. En contre-bas, du côté sud, je vois quelques randonneurs sur le chemin "normal" qui vient de Spiggegrund. Ce chemin est intéressant, mais la sensation aérienne que procure l'arête à celui ou celle que la parcoure, c'est une toute autre dimension!

Dans la dernière partie avant le sommet, on peut ici encore escalader des blocs ou bien les contourner. Il faut quand même faire attention car la roche n'est pas toujours de la meilleure qualité. Finalement, après environ 3 heures sur l'arête, j'atteins le sommet et y fais une pause méritée tout en admirant, béate, le fantastique panorama qu'offre ce sommet.

Globalement, fouler cette arête fut un énorme plaisir. Il faut un peu d'expérience alpine et être capable de "sentir" le terrain, car mis à part les cairns cités plus haut, il n'y a aucun balisage ni sentier. Ce qui m'a en outre frappée, c'est la qualité variable de la roche. Par endroits, excellente, mais souvent déplorable. D'où l'importance de ne pas pousser le petit jeu des obstacles trop loin. ..  Ainsi, l'ascension directe du Glütschhöreli est probablement une entreprise beaucoup trop risquée.

Pour la descente, j'aurais bien voulu emprunter l'arête Nord-Ouest qui rejoint Renggli. Toutefois, sans avoir préalablement étudié un topo et sans préparation, j'ai préféré reporté cette idée à une autre occasion et suis descendue par le chemin balisé jusqu'au point 2674 avant de faire un petit détour par le Hoganthorn, un sommet qui se trouve à 2777m d'altitude, soit exactement à la même altitude que le Schwalmere. De là, à travers un terrain rocailleux vers la plaine de Hogant (endroit sauvage où j'ai "levé" un groupe de lagopèdes), puis dans le vallon de Chantbach jusqu'à Sousläger. Finalement à travers forêts et clairières jusqu'à Isenfluh, d'où j'ai pris le car postal pour Lauterbrunnen par une chaleur de plomb.



Tourengänger: Cassenoix

Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen

T6 III L
12 Aug 14
Schwalmere SW-Grat · Maisander
T6 WS II
29 Aug 08
Schwalmere (2777m) - Runde · Lugges
T6- II
T6 II L
T3
11 Okt 08
Schwalmere 2777m · Cyrill

Kommentar hinzufügen»