COVID-19: Current situation

Grande Chenalette, aller et retour


Published by Piccolo_M , 22 August 2018, 08h17.

Region: World » Switzerland » Valais » Unterwallis
Date of the hike:20 August 2018
Hiking grading: T4- - High-level Alpine hike
Waypoints:
Geo-Tags: CH-VS   I 
Height gain: 420 m 1378 ft.
Height loss: 420 m 1378 ft.
Maps:1365

Comme je devais être de retour à la maison déjà en milieu d'après-midi j'ai choisi une balade courte pour ce lundi 20 août: La Grande Chenalette depuis le Col du Grand-Saint-Bernard avec ses 420 mètres de dénivelé correspondait bien aux exigences.
Depuis le col jusqu'aux restes de la remontée mécanique la balade se fait sur un sentier de montagne typique qui ne présente pas de difficulté mais démontre que l'on se trouve déjà en altitude. Vers 2600 mètres on quitte le versant qui domine le grand lac du col et l'on se trouve dans une autre combe oû apparaissent trois petits lacs dont l'un était à sec en ce 20 août.
C'est à partir des restes de la remontée mécanique que les choses se compliquent et que la balade n'est plus recommandée pour les randonneurs non habitués à la montagne. Et pourtant(!), et je trouve cela scandaleux, non seulement rien ne l'indique mais un écriteau fait croire qu'il s'agit du cheminement normal pour rejoindre Ferret depuis le Grand-Saint-Bernard! Il y a bien des marques blanc-rouge-blanc, mais j'ai vu ailleurs des marques blanc-bleu-blanc pour beaucoup plus simple que ça.
L'ascension de la Grande Chenalette par les moyens artificiels qui ont été installés, chaînes, étriers, échelles reste dangereuse même si elle n'est pas réellement difficile. J'ai pourtant trouvé que pour des personnes de petite taille il était souvent malaisé d'avoir accès aux aides, surtout aux étriers. A la descente ce sont les hauts des échelles qui posent problèmes.
Comme quelques nuages avaient fait leur apparition et masquaient la vue, notamment du côté de la Vanoise, je ne suis pas resté longtemps au sommet, n'ai même pas ouvert mon sac. J'ai juste fait encore un petit aller et retour le long des câbles qui permettent de redescendre quelques mètres en direction de la Pointe de Drône.
A la descente du retour, au moment où j'en avais fini avec les échelles, je me suis trouvé face à une famille qui était en train de monter avec un grand chien et commençait à se poser des questions. Ils m'ont demandé comment était la suite car ils avait l'intention de faire toute l'arête et redescendre vers les Lacs de Fenêtre. Voyant que certains n'étaient pas très rassurés et ne sachant pas comment ils pourraient porter leur chien, je leur ai conseillé de redescendre et faire le tour par l'une ou l'autre des Fenêtres de Ferret.
Ces pauvres gens ont dû faire demi-tour après un effort inutile pour un dénivelé de 300 mètres et une perte de temps d'une heure et demie. Ils étaient tout de même reconnaissants que je ne les aie pas laissé poursuivre leur ascension.
Je venais de vivre l'exemple de l'induction en erreur des écriteaux qui incitent les promeneurs à emprunter un itinéraire réservé aux personnes bien entraînées et bien équipées qui connaissent la haute montagne.
Désirant retourner à mon point de départ par un autre chemin, j'ai continué vers les petits lacs où je me suis arrêté quelques instants pour mon casse-croûte.
Après avoir fait le tour des lacs j'ai rejoint le chemin du Col des Chevaux. Cela se fait sans difficulté si l'on dévie vers la gauche et s'approche d'un petit ruisseau. C'est aux abords de ce dernier que l'on rejoint le chemin balisé.
J'avais fait ma balade sans me presser en 4 heures et demie en réalisant par la même occasion une idée que j'avais eue depuis 10 ans lorsque j'étais monté avec ma femme déjà passablement handicapée par sa sclérose en plaques jusqu'à proximité des petits lacs.

Hike partners: Piccolo_M


Gallery


Open in a new window · Open in this window


Post a comment»