Tour à ski des Tre Cime di Lavaredo / Drei Zinnen


Publiziert von Bertrand Pro , 22. April 2009 um 16:15.

Region: Welt » Italien » Trentino-Südtirol
Tour Datum:10 April 2009
Ski Schwierigkeit: ZS+
Wegpunkte:
Geo-Tags: I 
Aufstieg: 1150 m
Abstieg: 1150 m

Au lendemain d'une journée intense sur le Grossglockner , laquelle suivait un programme dense dans le Vorarlberg, sur le Gran Zebru et le Cevedale, on visait une classique tranquille et sans stress. Ben c'est un peu raté...on aurait dû mieux s'informer : notre topo autrichien mentionnait le tour comme facile mais l'auteur n'a jamais dû y mettre les pieds ! Bizarre déjà de se retrouver seuls avec juste de rares vieilles traces...on a ensuite compris pourquoi. Après l'interminable plat initial, grosse galère pour franchir le verrou sous Locatelli, en suivant d'abord en vain des traces dans la gorge de gauche (qui ne mène nulle part), et en traçant ensuite laborieusement à pied les passages un peu exposés du sentier d'été tout en regrettant d'avoir laissé le piolet en bas.

Du coup passage bien tardif dans les grande pentes chauffées à blanc sous les faces sud des Tre Cime en serrant les fesses. Et nouvelle surprise dans le couloir du Colle di Mezzo qui débouche sur un ressaut infranchissable vers 2000m, que le fort enneigement permet heureusement de contourner par la D en dérapant un goulet raide et étroit entre les rochers. Les Italiens du coin nous ont dit le lendemain que ce n'est pas faisable chaque année et qu'il vaut mieux se renseigner avant...bref, j'ai rectifié la description de l'itinéraire, tout le monde est prévenu.

Pour le reste c'est surement une des boucles les plus spectaculaires des Dolomites en terme d'ambiance et de paysages, même si l'ensemble n'est pas toujours très skieur en dehors du couloir final (beaucoup de plat en fond de vallée, longue traversée en face S des Tre Cime entre les 2 cols). Même en ayant admiré les Tre Cime di Lavaredo dans toutes les revues et sur tous les calendriers, on skie le regard rivé dessus la moitié du temps, la solitude hivernale rajoutant une dimension supplémentaire à ce site surfréquenté l'été.

De retour vers Toblach, rencontre fortuite avec un vieux couple de baroudeurs autrichiens en train de faire la sieste dans leur van : ils nous ont suggéré pour le lendemain un truc VRAIMENT classique et tranquille au dessus de Cortina (hors zone des topos autrichiens qui se limitent aux Dolomites germanophones !). On dormira donc ce soir l'esprit en paix.

Nivologie : Regel plus moyen que d'habitude. Neige de printemps sur la totalité de l'itinéraire. Gros enneigement tout du long, avec au moins 50cm au départ à 1400m.
Le verrou sous le refuge Locatelli était en très mauvaises conditions, ravagé par les coulées et en neige béton, infranchissable à skis et bien galère à pied (neige très dure en surface, mais en tapant comme un sourd pour faire des marches on enfonce d'un coup jusqu'au genou...). Neige trop ramollie (limite dangereux) sous la face S des Tre Cime vers 11h30. Couloir du Colle di Mezzo en assez bonnes conditions malgré une croute cassant un peu sous les skis sous les 2000m (le verrou se contourne bien à droite).

Météo : Grand beau chaud, quelques cumulus.

Participants : Agnès et moi, seuls sur le tour. Croisé un couple au Paternjoch qui faisait le tour des 3 Cime depuis Misurina.

Itinéraire :   Se rendre dans les Dolomites...(par la plaine du Po et Bolzano ou par Innsbrück et le Brenner, puis par le Pustertal depuis Brixen). Parking public devant l'Hotel "3 Zinnenblick" au voisinage du Lago di Landro, entre Toblach et Cortina.

Suivre le chemin d'éte vers le refuge locatelli (2405m) au fond du Vallon de Rienza (très long plat, un verrou raide vers 2100-2200 délicat en neige dure), on passe environ à 300m au sud du refuge. A la fin du grand plat, prendre a droite pour aller au col du Paternjoch (2454m), évident, juste au pied de la Cima Piccola.

Du col, descendre 50m puis entamer une longue traversée plus ou moins horizontale (garder les peaux) sous les Tre Cime, on passe au dessus d'un refuge, et on finit par atteindre le Refuge Auronzo (2320m, terminus de la route goudronnée l'été). Attention, grandes pentes plein S assez raides, ne pas passer trop tard ! Du Refuge, continuer à traverser en ascendance direction W par des pentes plus douces pour arriver à une petite bosse dominant de 50m le large Colle di Mezzo (2350m). De là 2 solutions :

- descendre droit dans la gorge à G sous le col, long ravin raide (35°-38°) et exposé aux coulées venant de plus haut, un verrou donnant sur des barres est à contourner par la D, pratiquable seulement par gros enneigement.
- remonter la bosse suivante pour desscendre au col dit de la "Forcola dell Arghena "  (2020m) par un chemin d'ete horizontal  puis une croupe clairsemée de conifères. Descente alors dans le couloir N superbe (pente entre 35 et 40°). Le couloir N est tres long, mais il est fait de plein de ressaut, on ne le voit jamais en entier, quelques conifères.

Les 2 itinéraires se rejoignent vers 1700m avant de déboucher sur le vallon principal en faux-plat qu'on a emprunté à la montée.


Tourengänger: Bertrand

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentare (3)


Kommentar hinzufügen

ju_wi hat gesagt: bon selection !
Gesendet am 22. April 2009 um 17:37
Compliment Bertrand,
vraiment un sortiment impressionant des sommets que vous avez choisi dans les vacances de Paques -quandmeme il y avait pas assez de neige pour monter SUR les trois cimes :-)

Chapeau!

Amities, Jürgen

Bertrand Pro hat gesagt: RE:bon selection !
Gesendet am 22. April 2009 um 17:42
Merci ! C'est vraiment la 1ère fois qu'on a autant de chance. D'habitude, je suis plutot le grand spécialiste pour attirer la pluie partout où je pars, même en Andalousie ou dans le Hoggar...certains de mes amis évitent même de programmer des expéditions avec moi !

Bertrand Pro hat gesagt: RE:bon selection !
Gesendet am 22. April 2009 um 17:56
Monter sur les 3 Cime en hiver, beau challenge...je rajoute une vieille image de la Cima Ovest ou je m'étais fait trainer dans la face nord par un ami guide. J'y ai passé les moments les plus terrifiants de ma vie, "never again" !


Kommentar hinzufügen»