Grossglockner (3798m)


Publiziert von Bertrand Pro , 21. April 2009 um 14:07.

Region: Welt » Österreich » Zentrale Ostalpen » Glocknergruppe
Tour Datum: 9 April 2009
Ski Schwierigkeit: ZS+
Wegpunkte:
Geo-Tags: A   A-T   A-K 
Zeitbedarf: 2 Tage
Aufstieg: 1900 m
Abstieg: 1900 m

Suite de notre campagne "Cap à l'Est 2009" après le Vorarlberg, la Königspitze et le Cevedale; la bonne fortune météo reste (pour une fois !) avec nous et nous permet de picorer les jolis sommets les uns après les autres. Pour les amateurs de solitude, mieux vaut aller ailleurs : plus haut sommet du pays, le Grossglockner est un peu le Mont Blanc des Autrichiens et si les conditions sont bonnes il est pris d'assaut même en milieu de semaine. Pour le reste c'est une montagne d'allure bien alpine avec de jolies pentes à skier en continu de 3650m à 2000m, des passages raides, et une très chouette ambiance sur l'arête finale à pied, parfois aérienne et relativement exposée (nous avons mis la corde sur la fin et pour la descente).

J'ai rallongé un peu la montée en refuge en partant à vélo depuis le fond de vallée, 1100m de route magnifique et peu fréquentée, en tout point recommandable (mais bon en trichant un peu, c'est Agnès qui conduisait la voiture avec tout le matos dedans...). Le dénivelé passe à 2000m, mais c'est vraiment une belle balade.
 

Nous mettons à présent le cap sur les Dolomites qui sont exceptionnellement enneigées cette année.

Nivologie : J1 le 9/4 pour monter à la Studlhütte (1920m --> 2800m): 100% neige de printemps, bien décaillée vers 11h - 12h pour descendre, malheureusement très traffolée. D'énormes coulées de fond étaient descendues les jours passés depuis de raides pentes SE, oblitérant parfois totalement toutes les traces de descente sur une immense surface entre 2200 et 2400m, et remontant même franchement de l'autre coté du vallon pour recouvrir aussi la trace de montée apparemment à l'abri...

J2 le 10/4: neige en cours de transformation au dessus de 3000m, ne décaillant pas avant 11h - 12h dans la partie raide du glacier au dessus de 3300m. Un peu de glace par endroits en bas de l'épaule E vers 3550m (en arrivant depuis l'Adlersruhe, inutile de rechausser). Dépot des skis au plus haut vers 3650m. Arête finale en alpinisme : très bonne trace en neige, excellentes conditions.

Risque 2 puis 3 sous les 2700m annoncés.

Météo : Grand beau frais / doux en journée pour les 2 jours, cumulus l'après-midi. Vent nul. Excellent regel.

Participants : Agnès et moi, sinon beaucoup de monde (heureusement pas très rapides pour la plupart) malgré le milieu de semaine. Sans doute au moins 30-40 personnes au sommet, échelonnés entre 9h du matin et le début d'après-midi. Croisements délicats sur l'arête finale, mais les Autrichiens sont assez relax et tout se passe dans la bonne humeur.

Refuge (Stüdlhütte, DAV, 2802m) : Accueil parfait, confort idem, et une gastronomie telle que nous n'en avions jamais rencontré en refuge : buffet de soupes, buffet de salades, 3 plats au choix avec des portions énormes dans des assiettes XXXL, buffet de fromages et desserts, différentes sortes de pains frais à volonté, etc...le tout servi jusqu'à 21h avec le sourire. Pour le reste : toilettes à l'étage avec eau chaude et froide, salle de séchage du matériel avec radiateurs spéciaux pour sécher l'inétérieur des chaussons, mur d'escalade intérieur, etc...Ne manquent que les petites chambres individuelles et les douches (heureusement !). Le gardien est guide et vous expliquera parfaitement l'itinéraire et les conditions, toujours avec le sourire.

Itinéraire détaillé : J1 : Monter à la Studlhütte (2802m) depuis la vallée de Kals (terminus déneigé à la Lucknerhaus à 1920m, hébergement possible). Accès routier par Innsbrück - Kitzbüel - Tunnel des Felbertauern - Matrei - Kals, ou par le sud via Bolzano - Bruneck - Lienz. Montée évidente (PD/S3, + 900m), en général très tracée, mais fortement exposée aux coulées de fond entre 2200m et 2400m (monter tôt ou alors carrément après 17h, tout repasse à l'ombre à cette heure là, c'est le conseil du gardien au printemps...et la cuisine reste ouverte jusqu'à 20h30 !).

J2 : Du refuge, traverser à l'horizontale à D puis remonter en direction du sommet, on prend pied sur le glacier du Ködnitkees que l'on remonte jusqu'à 3250m avant de tirer franchement à D pour rejoindre l'arête sud issue de l'Adlersruhe vers 3320m. Remonter cette arête skis sur le sac (crampons), quelques cables aux endroits délicats, on débouche au refuge de l'Erzherzog Johannhütte, le plus haut du pays à 3450m. Rechausser les skis et gravir la face E du Grossglockner le plus haut possible, en général dépôt des skis au mieux vers 3650m. Un couloir raide donne accès à l'arête E neigeuse (dite du Glocknerleitl), en général bien tracée mais assez exposée (fiches de fer pour l'assurage). On passe au sommet du Kleinglockner, descente dans une brêche avec un cable, puis arête sommitale mixte avec broches métalliques et pieux pour l'assurage (passages de II). La partie finale à pied ne fait que 150 mètres mais est plutôt aérienne et exclue tout faux pas (niveau PD/PD+ alpinisme).

Descente idem jusqu'aux abords de l'Adlersruhe, environ 100m avant le refuge on trouve un passage dans les rochers à D permettant de descendre à skis la partie supérieure du glacier (un petit 40° tout en haut) pour rejoindre la voie de montée sans repasser par l'arête. Il est aussi possible de monter par là mais la raideur et la neige gelée le matin oblige également à passer en crampons : le crochet par l'arête n'est donc pas plus long et permet de faire une jolie boucle en passant au spectaculaire refuge Johannhütte.


Tourengänger: Bertrand

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen

T3 ZS+ IV
T4 L II
24 Jul 13
Großglockner · Kottan
ZS III
S+
16 Apr 11
Großglockner mit Ski · Koasakrax
WS+ II

Kommentar hinzufügen»