COVID-19: Current situation

Trek de 5 jours entre Verzasca et Léventine


Published by clash , 12 July 2013, 22h43. Text and phots by the participants

Region: World » Switzerland » Tessin » Locarnese
Date of the hike:30 July 2012
Hiking grading: T6- - Difficult High-level Alpine hike
Climbing grading: II (UIAA Grading System)
Waypoints:
Geo-Tags: CH-TI   Gruppo Madöm Gross   Gruppo Pizzo Campolungo   Gruppo Pizzo Campo Tencia   Gruppo Poncione di Vespero   Gruppo Pizzo Barone   Gruppo Cristallina   Gruppo Pizzo di Rod 
Time: 5 days
Height gain: 6300 m 20664 ft.
Height loss: 5900 m 19352 ft.
Route:Frasco - Ossasco
Access to start point:Car Postal Locarno-Frasco (62.321)
Access to end point:Car Postal Ossasco-Airolo (62.111)
Accommodation:Frasco, Rifugio A.Costa, Alpe di Cógnora, Rifugio Sponda, Capanna Campo Tencia, Capanna Leit, Rifugio Garzonera, Ossasco
Maps:1251, 1252, 1272, 1292 (Swisstopo 1:25'000)

Nous avons réalisé ce trek en autonomie complète. Toutefois, notre itinéraire étant parsemé de refuges gardé et non gardés, il est parfaitement réalisable sans emporter de tente et de provisions.

Etape 1: Frasco (Val Verzasca) - Alpe della Costa 

  • Distance: 3.17km
  • Altitude: 885m à 2030m
  • Dénivelé montant: 1145m
  • Dénivelé descendant: 0m
  • Durée (estimation swissmap 25): 3h16

Quoi de plus idéal que de commencer un trek par une baignade dans la rivière Verzasca et ses spectaculaires eaux turquoises? La majorité des baigneurs se retrouve au niveau du pont de Lavertezzo (Ponte dei Salti), mais il existe des endroits bien plus tranquilles, comme par exemple ce petit affluent qui se jette dans la Verzasca à l'entrée du village de Lavertezzo, côté aval. Descendre vers la rivière depuis le restaurant juste avant le pont. On peut se baigner ici, puis passer sous le pont et suivre ce ruisseau jusqu'à sa jonction avec la Verzasca, une centaine de mètres plus loin, presque intégralement dans l'eau.

Pour rejoindre le départ de ce trek à Frasco, l'avant-dernier village du Val Verzasca, on prendra le Car Postal depuis Locarno. Le sentier balisé en direction du refuge Costa démarre au centre du village de Frasco. Histoire de se mettre d'emblée à l'abri de la foule (même si le sentier Frasco-Cramosino est à mon avis peu fréquenté, même en pleine saison), nous avons choisi une variante non balisée qui s'embranche à gauche du sentier menant dans le val d'Efra. La sente, peu marquée par endroits, monte raide dans la forêt avant de déboucher sous le hameau de Sèrt, où elle rejoint le sentier balisé. On progresse ensuite à travers une succession de petites bergeries en pierre, certaines encore utilisées (chèvres), jusqu'à rejoindre le refuge Costa. Il s'agit d'un petit refuge non gardé de 7 places, flambant neuf, équipé de tout le confort nécessaire. Boissons et nourriture en libre service, caisse pour payer. Un endroit idéal pour passer la nuit. Nous avons cependant bivouaqué une centaine de mètres plus haut, sur un petit promontoire plat légèrement en aval du hameau de Laghetto.


Etape 2: Alpe della Costa  - Laghetto di Chironico par la Via Alta della Verzasca

  • Distance: 11.5km
  • Altitude: 2030m - 2741m - 1763m
  • Dénivelé montant: 1455m
  • Dénivelé descendant: 1720m
  • Durée (estimation swissmap 25): 7h17

Une étape ardue nous attend: 1720m de dénivelé négatif, en grande partie sur du T6 (surcoté, mais quand-même), avec environ 18kg sur le dos !
 A partir du Rifugio Costa, le sentier est balisé bleu-blanc-bleu : c'est une branche qui conduit à la Via Alta della Verzasca, un superbe itinéraire de crête entre T4 et T6 qui suit la limite entre Val Verzasca et Léventine. Jusqu'à Furnà , le sentier, à peu près plat, traverse un cirque montagneux entrecoupé de nombreux torrents (approvisionnement en eau possible). Peu avant Furnà, un premier pas en II nous confirme qu'on est bien sur un sentier "bleu-blanc-bleu". A Furnà, où l'on rejoint la Via Alta Verzasca, débute une montée raide vers le Pizzo Cramosino. Tout près du point 2503m, le sentier rejoint un col (peu visible sur la carte 1:25'000) puis tourne à droite. C'est ici que commencent les difficultés: on est partis pour 2h30 de T6, quasiment sans interruption. Il s'agit de T6 facile; la cotation vient plus de la continuité que de la difficulté. Le balisage est récent et abondant. L'escalade ne dépasse jamais le II, est les passages les plus délicats sont équipés de cables et d'arceaux. Quelques passages en descente nécessitent de se retourner ; les sacs de trekking râpent un peu, mais ça reste réalisable sans gros problème. Le terrain était même un peu humide lors de notre passage. 
Juste après avoir atteint le sommet du Madom Gröss, l'itinéraire se dédouble brièvement (une voie de montée, une de descente) et quitte pour un temps le fil de l'arête, descendant environ 100m plein est, avant de rejoindre à nouveau le fil de l'arête, puis de contourner la Bochetta di Cramosino par l'ouest, cette fois.
On atteint ensuite un col légèrement sous le sommet du Pizzo di Mezzodi, qui marque la fin des passages difficiles. Au prix d'un aller-retour, on peut monter au sommet du Mezzodi (ce que nous n'avons pas fait, car les nuages avaient envahis l'itinéraire à ce moment là). De retour au col, on entame la longue descente vers l'Alpe di Cógnora. A 2220m d'altitude, nous coupons hors-sentier direction ouest-nord-ouest pour éviter le détour (en distance et en dénivelé) par Cógnora, jusqu'à retrouver le sentier balisé légèrement au nord du point 2024m.
Une très jolie montée à flanc de montagne permet de rejoindre le Passo di Piatto, jolie mais parsemée de nombreuses montées-descentes bien casse-pattes, peu visibles sur la carte topographique... Le col ne se dévoile qu'au dernier moment.
Nous quittons la Via Alta della Verzasca qui continue à cheminer le long du même flanc de montagne au delà du col pour descendre sur le versant Léventine, jusqu'au bord du superbe Laghetto di Chironico. Le sentier décrit un esthétique arc de cercle autour du côté ouest du lac jusqu'à rejoindre sa pointe nord, qui offre une petite grève idéale pour le deuxième bivouac.

Temps mitigé aujourd'hui, alternance de superbes éclaircies et de passages nuageux parfois ponctués d'averses. Du coup, très peu de monde sur ce tronçon de la Via Alta della Verzasca, le plus difficile.


Etape 3: Laghetto di Chironico -  Leit

  • Distance: 11.7km
  • Altitude: 1763m - 1500m - 2716m - 2080m - 2481m - 2400m
  • Dénivelé montant: 1880m
  • Dénivelé descendant: 1240m
  • Durée (estimation swissmap 25): 7h30

Après une étape marquée par un fort dénivelé négatif, place aujourd'hui à un gros dénivelé positif, heureusement très supportable vu la beauté des environnements traversés. La journée commence tranquillement par une petite descente vers une passerelle qui franchit le Ticinetto. Légèrement plus haut, la rivière forme une jolie cascade. Passé le pont débute une longue montée en direction du Passo di Ghiacciaione, entrecoupée en son milieu par le passage par la cabane de Sponda (ouverte mais en chantier durant l'été 2012). Jusqu'à la cabane, la montée se fait essentiellement dans une forêt clairsemée, parsemée de buissons de myrtilles. On traverse ensuite rapidement l'étage des alpages, pour se retrouver au dessus de la cabane dans une vaste pente d'herbe mêlée de rochers. La dernière partie de l'ascension se fait dans la caillasse, et l'on bascule le Passo di Ghiacciaione dans un paysage très minéral.
Les premiers mètres de la descente sont très raides. Celle-ci se poursuit dans un vaste pierrier jusqu'à l'altitude de 2300m environ, après quoi le sentier s'aplanit et chemine longuement en surplombant une barre rocheuse, en balcon au dessus du Val Piumogna. C'est l'un des plus beaux passage du trek. 
Le sentier remonte ensuite brièvement pour atteindre la cabane CAS de Campo Tencia, la quitte par l'arrière, redescend un brin pour franchir le fond du vallon avant de gravir le Passo Lei di Cima. Garder le cap au nord et ne pas se laisser piéger par un sentier (non balisé) qui bifurque vers l'est et se dirige vers Morghirolo (au moment de la bifurcation, il est davantage marqué que celui qui continue de monter vers le col). On dépasse un petit alpage coincé entre deux zones caillouteuses avant d'entamer la dernière montée, brève, vers le Passo Lei di Cima, en réalité un faux col, puisque le col qui sépare notre vallée de la suivante est en réalité le Passo di Leit, que l'on franchit quelques minutes plus tard à peine.

Pas évident de trouver une place pour bivouaquer dans l'entrelacs de rochers qui suit le col. Miraculeusement, nous dénichons un petit plateau plat et herbeux coincé entre les rochers, qui surplombe de quelques mètres au sud-est le petit lac du point 2405m. L'endroit est idyllique. Nous essuyons toutefois un orage assez effrayant en cours de nuit...


Etape 4: Leit -  Lago di Prato

  • Distance: 10.9km
  • Altitude: 2400m - 2220m - 2534m - 1976m - 2110m
  • Dénivelé montant: 762m
  • Dénivelé descendant: 1057m
  • Durée (estimation swissmap 25): 4h27

Superbe lumière d'après-orage ce matin ! Nous décidons de laisser sécher tente & vêtements en profitant d'un superbe coup d'oeil sur notre petit lac et le plus grand lac de Leit en contrebas. Après un arrêt prolongé à la cabane de Leit pour s'informer de l'évolution de la météo, nous repartons en direction du Passo di Campolungo. Le sentier balisé redescend jusqu'à 2130m avant de remonter vers le col. Nous décidons de prendre un raccourci en nous dirigeant ouest-sud-ouest, sans descendre plus bas que la cote 2220m, puis remontons le versant est du Pizzo del Prévat (facile, vague sente) jusqu'à une selle (alt. 2360m environ) où la carte indique une trace de sentier, que nous retrouvons effectivement, et que nous suivons en pente légèrement descendante jusqu'au Passo Campolungo.
Une longue portion très sauvage s'ensuit. On traverse plusieurs petits cols et quelques lacs désolés, en enchainement de petits dénivelés positifs et négatifs, avant de rejoindre une pente herbeuse mêlée de buissons qui redescend en direction du refuge de Garzonera (non gardé, ouvert et équipé).

L'orage se faisant à nouveau menaçant, nous hésitons longuement à continuer notre route, sur laquelle nous avons déjà pris une demi-étape de retard. Nous décidons finalement de poursuivre jusqu'au Lago di Pratto. Après une longue recherche pour trouver un emplacement pas trop près du lac, ni d'une zone d'éboulis, ni trop accidentée, nous bivouaquons finalement sur un petit replat au sud-ouest du lac.


Etape 5: Lago di Prato - Ossasco

  • Distance: 15.6km
  • Altitude: 2110m - 2336m - 2070m - 2474m - 1313m
  • Dénivelé montant: 1067m
  • Dénivell descendant: 1863m
  • Durée (estimation swissmap 25): 6h40

Changement d'itinéraire en ce dernier jour de trek : nous abandonnons notre parcours initial qui devait, en 6 jours, nous mener vers le Passo di Cristallina (l'endroit est parait-il sublime, mais très fréquenté), le Passo di Grandinagia puis le Col du Nufenen. Notre nouvelle destination finale sera Ossasco, un village situé en fond de vallée entre Airolo et le col du Nufenen.

 Hormis la descente finale, c'est l'étape qui présente le moins de dénivelé, avec une longue portion presque plate en balcon au dessus du Haut Val Maggia en direction du Passo del Narèt.
En guise de hors d'oeuvre, la montée puis descente du Passo Sassello est vite avalée. A 2160m, nous bifurquons à droite sur un sentier très vaguement balisé en bleu qui longe toute la vallée en direction du Lago del Narèt. Après un superbe passage très étroit au dessus d'une falaise, on dépasse l'alpage ruiné de Corte del Corno puis on descend dans un étroit et raide goulet juste après le point 2133 (T4 environ). Le sentier, que l'on peut facilement perdre, reprend ensuite de l'altitude à travers les pentes herbeuses de l'alpage de Starlarescio jusqu'à atteindre la cuvette de Garzonera, traversée par un beau torrent. 
De Garzonera jusqu'au Passo del Narèt, plusieurs options balisées ou non sont possibles. Nous choisissons de nous diriger vers le Lago del Forna, en prenant le sentier qui serpente entre 2200 et 2300m d'altitude. Attention, car après 20 minutes environ, ce sentier se sépare en deux sentiers qui restent longtemps parallèles (sans indication). Le sentier du bas n'est pas le plus visible, et c'est pourtant celui qu'il faut suivre (il reste constamment sous les 2300m). Le sentier du haut monte lui en pente très douce en direction du Lago del Forna lui aussi, mais il passe finalement au dessus de la barre rocheuse qui surplombe le lac. Il faut descendre/désescalader une raide pente herbeuse délicate un peu avant le lac pour retrouver le bon sentier, ce que nous avons fait (pas vraiment conseillé). Il est aussi possible de suivre le sentier du haut en direction du Passo del Madone, puis juste avant ce col de redescendre sur le Lago di Val Sabbia (sente).

Depuis le Lago del Forna, le sentier principal conduit au barrage du Lago del Narèt, mais il est également possible en suivant un sentier vaguement balisé en rouge de rejoindre directement le très joli Lago di Val Sabbia, puis de couper au sud pour retrouver le sentier du Passo del Narèt. On y retrouve un itinéraire très fréquenté, qui devient quasiment autoroutier au moment où l'on rejoint le sentier qui monte au Passo di Cristallina depuis le Val Bedretto. Bien que très fréquenté, le sentier qui parcours le Val Torta et son torrent est très beau. On passe l'Alpe di Cristallina (possibilité d'acheter du fromage d'alpage; cher) avant de poursuivre la descente à travers les buissons de myrtilles jusqu'à atteindre Ossasco, sur la ligne de car postal Airolo-Nufenen-Oberwald. 

 Je conseille ce trek à tous les adeptes de solitude (en moyenne, nous avons croisé une à deux personnes par jour, en pleine saison !). Les amateurs de lacs de montagne y trouveront aussi leur compte, puisqu'on en croise une bonne dizaine (plus une autre dizaine si l'on termine le trek au Nufenen via le Passo Cristallina). 

Hike partners: clash


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Geodata
 16734.xol Entre Verzasca et Léventine

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Comments (1)


Post a comment

Sent 17 October 2015, 20h52
Sali clash

Soeben las ich den ganzen tollen Tourenbericht. Auch wenn ich ab und zu ein Wort nicht verstand und der Dictionnaire versagte. Was hingegen casse-patte heisst weiss ich seit wenigen Tagen von genepi:-).
Nochmals betrachtete ich die gelungenen schönen Bilder.

Obwohl nicht die neuste Tour, herzliche Gratulation!

Gruess
maria


Post a comment»