Rando trail sur la Via Engiadina, de Zernez à Vinadi


Published by Bertrand , 5 November 2021, 11h23.

Region: World » Switzerland » Grisons » Basse Engadine
Date of the hike:31 October 2021
Hiking grading: T3 - Difficult Mountain hike
Waypoints:
Geo-Tags: CH-GR 
Time: 2 days 1:45
Height gain: 4400 m 14432 ft.
Height loss: 4000 m 13120 ft.
Route:J1 PM : Zernez - Sivü - Susch (10k / +400m / -430m, 1h40 net) J2 : Susch - Lavin - Val Lavinuoz - Val Tuoi - Val Tasna - Scuol (44k / +2300m / -2500m, 8h net) J3 AM : Scuol - Sent - Val Sinestra - Vna - Tschlin - Vinadi (35k / +1300m / -1550m, 5h30 net)

Après la Strada Alta tessinoise le WE passé, poursuite de l'exploration automnale des GR exotiques suisses pour profiter une dernière fois des mélèzes avant l'arrivée de l'hiver. De ce point de vue là pas de tromperie sur la marchandise, on frise presque l'overdose sur les 90km du parcours...J'avoue un attachement tout particulier à cette Basse-Engadine peut-être moins impressionnante que sa grande soeur (quoique) mais aussi tellement plus intime avec ses villages haut-perchés délicieusement endormis en cette saison, ses vallées latérales ayant chacune leur personnalité, l'âpre Val Lavinuoz, le doux Val Tuoi, l'ample Val Tasna...Et ce Val Sinestra que j'ignorais, avec son hôtel Belle Epoque isolé et tellement improbable tout au fond. Dommage que ce soit aussi loin...mais à contrario ça oblige à ne pas en abuser.

Pas loin de 100k (26h30 selon SwissTopo) sur un peu plus de 2 jours, ça ferait rigoler tous les ultratrailers mais j'étais pas fâché de ne pas devoir continuer le long de l'Inn jusqu'à Innsbrück ! L'an prochain peut-être. S'il me reste un peu de cartilage dans les genoux.

Conditions du jour : tout était sec, dans la région la neige commençait à 2500m en versant N. Bon 2 jours plus tard l'hiver était déjà bien installé...Aucun souci de torrent, ni glace ni pont démonté...Parcours dans l'ensemble plutôt roulant, excepté la section Val Lavinuoz - Val Tuoi ainsi que la descente finale sur Vinadi, assez casse-gueule sur un chemin étroit et chaotique (passage cablés). Mais il y a aussi de larges sections sur pistes, bien adaptées au mode rando trail : soit pour passer en fast-forward les coins monotones, soit au contraire pour marcher la tête en l'air en admirant le paysage !

Fréquentation très réduite dans l'ensemble, sauf au voisinage des villages et des fonds de vallées : j'étais parfois des heures entières sans croiser personne...en particulier sur la section finale. Question couleurs c'était l'apothéose avec des mélèzes au zénith et des feuillus (< 1500m) encore étonnamment colorés pour une Toussaint. On trouve de l'eau partout.

Météo : grand beau vendredi après-midi, beau se voilant samedi matin pour finir couvert l'après-midi mais restant sec. A nouveau plutôt ensoleillé dimanche. Peu de vent, 0° à -2° tôt le matin en fond de vallée, mais iso 0° vers 3000m rendant les adrets très agréables en cours de journée. Le gros mauvais est arrivé pile le lendemain pour la Toussaint...

Accès : aller simple pour Zernez vendredi après-midi : train de Berne 12h31 --> Zürich --> Landquart --> Sagliains --> Zernez 16h10. Le retour de Vinadi (extrémité orientale de la Suisse...) est bien plus corsé : 4h45 et 4 changements en temps normal, mais la Toussaint est la saison des chantiers ferroviaires, il y en avait à peu près tout le long ! Bref une véritable expé : Bilan 1 car + 1 car + 1 train + 1 train + 1 car + 1 train + 1 train...5h30 au total. Bah au moins tout était à l'heure, et ça m'a permis de potasser à bloc mes cours de népalais entre 2 siestes et 3 baffreries.

Attention à ne pas arriver trop en avance à Vinadi (1 car par heure) : le point habité le plus oriental du pays est aussi l'un des plus sinistres (genre Iselle pour les connaisseurs...). Enfin habité...3 maisons dont une auberge, toutes abandonnées. Le tout au fond d'une vallée encaissée, désormais à l'ombre toute la journée, avec en bonus la circulation liée à la station hors-taxe de Samnaun toute proche. Défilé de BMW et SUV allant restocker alcool et tabac bradés...bah au moins ils n'étaient pas sur les sentiers !

Hébergement : la Via Engiadina ne traverse que peu de localités, je m'en suis détourné pour faire étape à Scuol (Hotel Quellenhof, CHF 68 nuit + pdej, le moins cher après l'AJ qui était fermée). 1er soir = Hotel Flüela à Susch, pas inoubliable non plus. En chemin la totalité des auberges et buvettes d'alpage étaient closes pour la saison. On peut se ravitailler à Scuol dont les commerces sont ouverts le dimanche.

Horaire (allure rando-trail) : vendredi départ 16h15 arr 18h. Samedi départ 7h35, 8h net + 45mn pauses, arr 16h20. Dimanche départ 7h35, 5h30 net + 25mn pauses, arr 13h30.


Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Comments (3)


Post a comment

Sent 5 November 2021, 11h57
"genre Iselle pour les connaisseurs..."

Y'a Modane, aussi, qui vaut son pesant de cafards.

साथै काठमाडौं...

Bertrand says: RE:
Sent 5 November 2021, 12h05
Kathmandou c'est vite insupportable mais au moins - comme à Modane - on y trouve à manger et à boire...Modane on y avait passé une nuit de Nouvel An il y a longtemps, seul coin ou il y avait de la place pour randonner à ski en Haute Maurienne...un grand souvenir !

ChristianR says: RE:
Sent 5 November 2021, 13h44
S'arrêter à Modane en 2020, c'est se retrouver immédiatement dans les années 70... on s'attend encore à voir débarquer Pompidou pour superviser la transformation du fort Maginot de Saint-Gobain en base de missiles balistiques allant frapper l'ennemi au-delà du Mur de Berlin.

Brejnev n'a qu'à bien se tenir... à Modane.


Post a comment»