Transalp Tessin - Grisons : Dangio - Vrin par la Via Alta Carassina et la Greina


Published by Bertrand , 4 June 2020, 12h12.

Region: World » Transalp
Date of the hike: 1 June 2020
Hiking grading: T5 - Challenging High-level Alpine hike
Waypoints:
Geo-Tags: CH-TI   Gruppo Cima di Pinadee   Gruppo Rheinwaldhorn   Gruppo Piz Terri   Gruppo Pizzo Corói   Gruppo Piz Medel   CH-GR   Gruppo Pizzo di Cassimoi 
Time: 3 days
Height gain: 3800 m 12464 ft.
Height loss: 3150 m 10332 ft.
Route:J1 : Dangio - Cap. Adula CAS - AR à la Cap. UTOE. J2 : Cap. Adula - Via Alta Carassina - Cima di Pinadee - Diga Carassina - Diga Luzzone - Cap Motterascio. J3 : Cap Motterascio - Greina - Terrihütte - Pass Diesrut - Vrin

De retour d'un raid à vélo familial de Coire à Biasca, on s'était dit qu'un trajet à pied en sens inverse par la Greina pouvait permettre de varier les plaisirs. La météo est un cran moins bonne au sud mais n'empêchera pas d'arriver à la Capanna Adula presque au sec avant de profiter de 2 belles journées dimanche et lundi...Chose incroyable, aucun de nous n'avait jamais mis les pieds sur le mythique haut-plateau de la Greina, rebutés par la surfréquentation estivale - de ce point de vue là pas de souci, on se serait plutôt crus en Islande avant l'invasion du tourisme de masse ! Pour ceux que le terrain horizontal ennuie rapidement, parcourir la très rugueuse Via Alta Carassina le jour d'avant est un bon moyen d'apprécier la marche à plat le lendemain...

Dans le détail :

Samedi 30/5, Dangio - Adulahütte (12km, +1600mw-380m) : montée tranquille à Adula sous un ciel un peu menaçant finissant par lâcher une giboulée de grésil en arrivant au refuge. Le sentier est magnifiquement tracé et de parcours très agréable avec un bel alpage à mi pente pour cassecrouter...après avoir fait honneur aux excellentes tartes de Berry, chacun vaque à ses occupations : Smartphone pour lapinou, enchanté de voir que le refuge dispose non seulement d'un Wifi mais que la box est de surcroit installée dans notre chambre. Sieste et photos pour maman. Et pour papa un petit AR en mode trailrunning sous le grésil à la Capanna UTO, 380m plus haut, non gardiennée mais ouverte en quasi totalité : un petit bijou équipé et entretenu de manière irréprochable. Qui a dit que le sens civique des montagnards se perdait ?

Le soir même, devant une montagne de polenta con capretto, Berry achève de nous convaincre de rejoindre Motterascio non pas par le fond de vallée comme initialement prévu mais par la Via Alta qu'il vient de parcourir. Ce sera juste 2 fois plus long mais les 5h de marche annoncés pour la liaison directe nous laissaient de toutes façons un peu sur notre faim...En trail-runners et sans le moindre équipement de sécurité, on hésite un peu mais la lecture des récits sur hikr nous laisse espérer que ce sera dans nos cordes.

Dimanche 31/5, Adulahütte - Cap Motterascio (19km, + 1500m/-1500m): Journée de 11h que nous finirons un peu entamés...à cheval sur le Val Carassino (600m plus bas) et le Val Blenio (1600m plus bas), la Via Alta est panoramique à souhait et les passages équipés  - jamais très vertignieux - sont plutôt ludiques et se parcourent en fait aisément sans baudrier avec un pied montagnard et quelques rudiments d'escalade. Attention quand même dans le sens S-N, le plus délicat est à la fin avec une arête rocheuse descendante plutôt effilée juste parcimonieusement équipée de quelques barreaux (pas de cable). Les 2 seuls bémols : pas mal de pierriers pénibles entre les zones "grimpantes" et le vacarme des connards à moto (pléonasme) sur la route du Lukmanier. La raidissime petite sente finale descendant sur le barrage supérieur est à parcourir avec précaution...bref on n'était pas fâchés de retrouver le plancher des vaches avec un long bout de plat, quelques tunnels, puis un sentier d'une qualité parfaite pour remonter à Motterascio, encore non gardiennée. Le nombre de voitures au bout du Lac de Luzzone laisse craindre une cabane pleine, mais au final nous n'y retrouverons que le responsable avec famille et amis. Inutile de dire qu'on dormira comme des marmottes.

Lundi 1/6 Cap Motterascio - Vrin (18.5km, + 650m/-1400m) : Des marmottes, on en croisera d'ailleurs plus que des bipèdes sur la Greina ! Les plaques de neige occupent encore environ 1/3 du terrain mais le névé est bien tassé et on ne se mouille jamais les pieds.  La solitude et l'aspect presque islandais de cet immense haut-plateau rachètent aisément des couleurs encore un peu palichonnes - nous croiserons 3 personnes en 4 heures jusqu'au Pass Diesrut. A noter également une profusion de grenouilles dans les nombreuses petites mares crées par le dégel. Après la journée explosive de la veille, marcher à plat sur de l'herbe moelleuse ou de la neige douce est divinement agréable ! Petit crochet par Terrihütte dont le local d'hiver est tout aussi accueillant que celui de Motterascio ou Adula du haut. La partie qui suit jusqu'au pont suspendu, plein nord en terrain escarpé, était tout juste fréquentable (le sentier supérieur n'est plus entretenu), une semaine plus tôt nos trail-runners n'auraient sans doute pas suffi.  La dernière descente est longue (3h30 jusqu'à Vrin selon le panneau du col Diesrut) mais débonnaire sur de bons sentiers serpentant à travers des étendues infinies de paturages fleuris. La fréquentation est inversement proportionnelle à l'altitude mais on reste loin de la foule estivale partant à l'assaut de la Greina. Bref une Pentecote familiale qu'on n'est pas près d'oublier.

Conditions du jour : coté Val Blenio, quasiment plus de neige sous la Capanna Adula UTOE, quelques plaques dans la Via Alta mais jamais vraiment génante par neige molle (tout fait en trail-runners sans guêtres). Les 2 tunnels de part et d'autre du barrage de Luzzone sont éclairés - mais hélas autorisés aux voitures (bon très rares, soyons honnêtes). Plus de neige que prévu pour traverser la Greina par contre, à iso-altitude bien plus qu'à Juf une semaine plus tôt : là encore pas de souci en petites chaussures car c'est du névé tassé, mais on est encore loin des prairies vertes et fleuries - par contre, profusion de marmottes et de grenouilles ! La traversée plein N de Terri au nouveau pont suspendu passe tout juste sans neige, 1 semaine plus tôt on aurait sans doute moins rigolé...encore un grand névé facile dans la descente du Pass Diesrut.

Quant à la Via Alta, elle est bien balisée dans les endroits techniques, moins ailleurs. Tous les passages délicats sont équipés de cables et barreaux, mais ce n'est pas une via ferrata et un pied sûr reste de rigueur - ce n'est cela dit jamais très vertigineux, juste très long (on a mis 6h30 hors pauses d'Adula au barrage) et assez cassant, avec plein de pierriers et une succession incessante de montées et descentes (+800m à l'alti de Adula au barrage, donc en sens descendant) où on met souvent les mains pour ne pas se tordre les pieds ! En venant d'Adula, les "difficultés" sont concentrées dans la montée à la Colma et dans la descente de la Cima Sgiu (d'ou la recommandation de parcourir l'itinéraire du N au S, on est apparemment parmi les rares à avoir fait l'inverse).

Météo : samedi éclaircies puis couvert avec qques faibles giboulées de grésil entre 15h et 18h, bien frais. Dimanche largement ensoleillé puis à nouveau couvert en fin d'après-midi, vent du nord modéré, plus frais. Lundi grand beau froid le matin (0°) avec vent d'WNW sensible, chaud l'après-midi en vallée.

Accès : samedi matin train de 7h02 à Berne --> Zurich --> Bellinzona --> Biasca --> Dangio (ouf !), arrivée 11h02. Lundi car postal de 16h30 à Vrin --> Ilanz --> Chur --> Zürich --> Berne, arrivée 20h30. Bref le coin se mérite. Trains étonnamment tranquilles samedi matin (même le ZH-Lugano), changement d'ambiance lundi avec un petit train rouge Ilanz - Chur totalement bondé...malgré la promiscuité quasiment personne ne voyage masqué (nous non plus d'ailleurs...).

Hébergement : samedi soir dormi à la Capanna Adula CAS, accueil adorable du mythique Berry qui s'arrache les cheveux pour respecter les prescriptions sanitaires en casant les groupes du mieux possible entre ses 5 chambres-dortoirs. Il refusait d'ailleurs du monde dimanche soir...on comprend vite le succès en voyant arriver le soir des assiettes XXXL de polenta au chevreau ! La Capanna Adula UTOE (1h plus haut) n'est pas gardiennée mais en large partie ouverte avec un confort ***.

Dimanche, dormi à la Capanna Motterascio, non gardiennée mais occupée ce soir là par Giovanni (chef de cabane) et ses amis. Il m'a fait gentiment observer que j'aurais dû en principe m'annoncer (Covid oblige)... mais n'a pas été rancunier puisque nous avons avons eu le droit de finir un énorme et délicieux plat de pâtes - au ragout de cerf pour changer. Bref on redescendra avec le gaz et la purée, trimballés inutilement sur les arêtes de la Via Alta - dont nous avons d'ailleurs appris au passage que c'est lui qui l'avait équipée !

Par contre ne pas compter se restaurer à Vrin : tout y était intégralement fermé, la supérette, le salon de thé-boulangerie et les 2 petits hotels :-(

Horaire : samedi dep 11h, 3h de marche + pause, arr 15h. AR en mode trail à UTOE en 55mn. Dimanche départ 7h45, 6h30 + 1h pause pour le parcours de l'arête, arr Diga Carassino 15h15, Luzzone 15h50, Motterascio 18h30. Lundi départ 8h10, Terri 10h45/11h, Vrin 15h45 (yc 1h de pause de midi).

Participants : Agnès, Arnaud & moi


Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Post a comment»