COVID-19: Current situation

Traversée Castasegna - St Moritz par les sentiers balcon de la Bregaglia et de l'Engadine


Published by Bertrand , 8 May 2020, 14h45.

Region: World » Switzerland » Grisons » Bregaglia
Date of the hike: 1 May 2020
Hiking grading: T2 - Mountain hike
Waypoints:
Geo-Tags: CH-GR   Paradiso 
Time: 3 days
Height gain: 2500 m 8200 ft.
Height loss: 1450 m 4756 ft.
Route:J1 après-midi : Bondo - Castasegna - Soglio (8.8k, +500m) J2 : Soglio - Casaccia - Maloja (19.3k, +1270m) J3 : Maloja - Gravasalvas - Silvaplana - Champfer - St Moritz (19.8k, +750m)

WE de 3 jours sous des cieux bien moroses, la Suisse est cloitrée par la crise sanitaire mais au moins est-on libres de nos mouvements à l'intérieur du pays. Les skis sont rangés, la météo pousse comme souvent à mettre le cap au sud mais Val d'Aoste et Ossola sont interdits d'accès. Pourquoi ne pas profiter de la neige fraiche pour aller admirer le Badile fraichement repeint en blanc ? Et voir au passage à quoi ressemble Bondo 3 ans après la catastrophe du Cengalo ? Presque 6 heures de trajet jusque là certes, le bout du monde du Bergell se mérite, mais les trains sont délicieusement vides ces temps-ci.

La balade tient bien ses promesses, pas beaucoup de suspense de ce coté là, le village de Soglio avait été baptisé "seuil du paradis" par le grand peintre Segantini. Petit coup de nostalgie en contemplant l'arête nord du Badile gravie il y a 22 ans avec des amis grimpeurs brésiliens qui y découvraient non seulement le granite mais aussi les crampons. Quant au ski, les plus enragés verront sur les images que le fameux couloir N du Piz della Margna était encore skiable en mode "sea to summit" depuis les bords du Lac de Sils - on passera volontiers notre tour après s'y être fait quelques chaleurs il y a 6 ans !

Anecdote amusante à ce sujet : en siestant sur les coups de midi non loin d'une petite famille d'allure tout ce qu'il y avait de plus "promeneurs", on les entend mentionner le mot de "couloir" (en français dans le texte) l'oeil rivé sur la Margna. En engageant la conversation, on a découvert qu'il s'agissait en fait de montagnards chevronnés, engagés dans la course aux 4000m suisses, ayant déjà programmé le Palü en mode bivouac pour le WE d'après, etc...Ca nous a rappelé nos jeunes années.

Conditions du jour : parcours sec à 99% malgré l'altitude jusqu'à 2050m, juste quelques courts passages où on s'est un peu mouillé les trailrunners autour de Maloja. Sentiers souvent roulants (voire franchement relax en j3). Balisage parfait tout du long. Frontière italienne bien barricadée...Plein nord, les dernières langues de neige descendaient encore presque jusqu'au bord des grands lacs (1800m). Fréquentation faible mais pas nulle, croisé 5 à 10 fois de petits groupes chaque jour (presque tout le monde se balade dans le sens descendant, comme dab on est les seuls à monter...).

Météo : vendredi après-midi : couvert avec timides éclaircies mais restant sec, très doux. Samedi grand beau frais et limpide se couvrant en fin d'après-midi avec quelques gouttes vers 17h. Dimanche grand beau limpide du matin au soir, plus froid (2° le matin, bise pinçante par moments, iso 0° à 2400m).

Accès :

Aller : train de 6h30 à Berne --> Zurich --> Chur --> St Moritz, puis bus jusqu'à Bondo, arr 12h20 + 1h de retard pour cause de retard à Chur (à 3mn près et sur le même quai, ces cochons de la RhB n'ont même pas attendu...mon affection pour les petits trains rouges en a pris un coup). Retour : train de 17h02 à St Moritz --> Chur --> Zurich --> Berne 21h28.

Trains quasi vides à l'aller (enfin pas autant que pour aller au Tessin à Pâques...), mais au retour on sentait bien un certain relâchement moral, le Chur-Zurich était à moitié plein. Les porteurs de masque terrorisés étant encore cloitrés chez eux, l'ambiance entre passagers était cela dit tout à fait détendue.

Hébergement :

Contrairement aux idées reçues, on trouve facilement à se loger un peu partout : si une majorité d'hotels sont fermés, ce n'est de loin pas le cas de la totalité.

A Soglio, dormi dans l'adorable Pension 7 : tenue depuis 20 ans par un vieux couple de babas éleveurs de chèvres zurichois, on peut y cuisiner après avoir fait ses emplettes dans la petite épicerie bio (ou tout est en libre service, même la caisse pour faire sa monnaie !). Le matin, Vreni sert des petit-déjeuners à tomber par terre en expliquant comment ils vivent quasiment en autosuffisance alimentaire avec leur potager, pourquoi ils ont fait le choix de renoncer au numérique (réservation exclusivement par téléphone !) en laissant toujours tout ouvert...Tutoiement de rigueur, on a même osé se serrer la main...Bref le gros coup de coeur du séjour. Un autre hotel était ouvert, à 140 CHF la nuit par personne.

A Maloja, dormi à l'Hotel Lunghin (70 CHF pp nuit + p-dèj), déjà plus classieux. Le restaurant était fermé pour cause de Covid, mais leur pizzeria fonctionnait en take-away et on pouvait donc tranquillement commander pour manger dans sa chambre (idem pour le p-dèj). Les enfants ont adoré...Accueil très sympa du personnel presque exclusivement portugais et surpris donc de me voir parler leur langue (bon ils ont vite détecté mon accent brésilien !).

Un seul autre petit groupe de clients vendredi comme samedi.

Horaire :

J1 : départ 14h, 2h45 net, arr 16h45
J2 : départ 9h15, 6h40 net, arr 17h
J3 : départ 8h50, 5h50 net, arr 16h15

Participants : Agnès & moi, Cécile & Arnaud (sortie famille)
 


Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Post a comment»