Dolomites familiales : Grosse Cierspitze, les 2 Vias Ferratas


Publiziert von Bertrand Pro , 27. Oktober 2010 um 11:19.

Region: Welt » Italien » Trentino-Südtirol
Tour Datum:14 Oktober 2010
Wandern Schwierigkeit: T5- - anspruchsvolles Alpinwandern
Klettersteig Schwierigkeit: ZS
Wegpunkte:
Geo-Tags: I 
Aufstieg: 700 m
Abstieg: 700 m
Unterkunftmöglichkeiten:Chambres d'hotes "Confoglia" à La Villa / Stern (Val Badia), pas cher (enfin pour la région) et accueil adorable par une vieille propriétaire bavarde à souhait. Vous pourrez choisir entre allemand, italien et dialecte ladino (mais évidemment pas de français, langue à peu près inconnue dans les Dolomites...) pour vous faire raconter longuement la vie dans la vallée devant un petit déjeuner plantureux.
Kartennummer:Tabacco n°5

Après une rando tranquille la veille au pied des Odles, enfants et parents avaient envie d'un peu d'action...on a été bien servis ! Le projet de départ était la VF facile du refuge Pisciadu, dans le massif de Sella, mais elle ne voit désormais plus le soleil de la journée. Pour finir c'est un guide du Bureau local qui nous a orienté vers cette combinaison à la fois courte mais relativement pimentée pour une sortie familiale.

Je suis monté à vélo dans la douce lumière du matin depuis notre camp de base de La Villa (Val Badia), puis départ en commun depuis le col du Grödner Joch (Passo Gardena). Les 7 tours des Cirspitzen (enfin on peut aussi en compter 6 ou 8...) sont alignées droit au dessus du Col, d'allure aussi imprenable l'une que l'autre, mais la plus haute se gravit en fait sans trop de souci avec juste 2 zones cablées ou nous avons pris Arnaud à l'assurage court alors que sa grande soeur se vachait fièrement toute seule pour arriver bien avant nous à la croix.

La 2ème VF de la 7ème tour (en fait la dernière ou l'avant dernière à G vue du col) nous a donné bien plus de fil à retordre, les passages cablés sont courts mais aériens et verticaux, et dépourvus du moindre subterfuge de style barreau ou pieu. Il a donc fallu tirer des longueurs de corde pour assurer les enfants, gérer tant bien que mal avec juste une dégaine le trajet zigzagant de l'itinéraire et les pendules potentiels, les mouliner depuis la croix du sommet pour gagner la brèche de descente, etc...bref ça a pris du temps, l'ombre et le froid sont venus rendre l'ambiance un peu plus sévère, mais évidemment ils ont adoré. Cécile a seulement râlé de se retrouver à grelotter en queue de cordée derrière son petit frère qu'Agnès devait aider de temps à autre dans les manips...donc elle a déjà exigé pour la prochaine fois de "se débrouiller toute seule pour se vacher et grimper". On verra !

Descente dans un couloir raide et délité avec encore quelques désescalades sécurisées, quelques atterissages sur les fesses sans gravité et nous étions de retour au col à 1h du coucher de soleil. Juste de quoi retourner à l'hotel à vélo avant la nuit, une nouvelle séance de frigo compensée par un magnifique crépuscule sur les impressionnantes parois de Lavarella qui tombent à pied sur le Val Badia. Inutile de dire que l'orgie de pizza du soir (dans le seul restaurant encore ouvert en cette saison !) a été méritée et appréciée...

Météo et conditions : RaS, 100% sec sur ce versant plein S (un peu de neige versant N au dessus de 2500m). Itinéraires bien balisés et sécurisés, cables neufs, mais rien d'autre. Grand beau frais puis doux comme tous les jours.

Participants : Agnès, Cécile (9 ans), Arnaud (6 ans)

Itinéraire détaillé : Départ du Passo Gardena  / Grödner Joch (2121m), accessible depuis Bolzano ou le Val Badia (bus en saison).
Emprunter le sentier balisé "Cirspitze" depuis le parking est du Col, il remonte les pentes d'herbes puis s'enfile dans un couloir rocheux escarpé (marques de peinture rouge et cairns). Un 1er cable permet de remonter en sécurité une rampe déversante, suite plus tranquille avant de retrouver un cable dans une zone de gradins redressés sous le sommet où il faut à nouveau mettre les mains. Descente idem, soit de retour au col (mais la balade est alors bien courte, 2h30 maxi en AR), soit suivre vers 2350m (au pied de l'entonnoir final, peu avant le début des cables) une vague sente horizontale filant plein W au pied des tours sommitales (marques rouges) avant de remonter raide en direction de 7ème et dernière tour (la dernière importante à l'Ouest).
Ne pas quitter les marques, un parcours en terrain à chamois (encorder les enfants, T5) mène au début des cables. Les suivre jusqu'à la croix du sommet (court mais bien aérien). Descente cablée jusqu'à une brèche entre la 6ème et la 7ème tour, puis par un couloir escarpé et délité alternant traces de sente et nouveaux ressauts rocheux équipés de cables. On retrouve le sentier transversal utilisé à la montée au bas du couloir et on rejoints rapidement le Col. Compter 4-5h pauses comprises pour les 2.


Tourengänger: Bertrand


Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentare (1)


Kommentar hinzufügen

Lone Ranger hat gesagt: Congrats!
Gesendet am 27. Oktober 2010 um 12:32
to the little ones; lucky brats ;-)


Kommentar hinzufügen»