Punta di Ceresole (3777m), la solitude à 2 pas de la multitude


Publiziert von Bertrand Pro , 14. Juli 2010 um 10:10.

Region: Welt » Italien » Aostatal
Tour Datum:11 Juli 2010
Wandern Schwierigkeit: T5 - anspruchsvolles Alpinwandern
Hochtouren Schwierigkeit: WS-
Klettern Schwierigkeit: III (UIAA-Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: I 
Aufstieg: 2300 m
Abstieg: 2300 m

Le cirque du Glacier de la Tribolazione est à la fois l'un des coins les plus spectaculaires et l'un des plus tranquilles du Parc National du Grand Paradis. La longueur et la difficulté de l'accès ainsi que l'absence du moindre refuge gardé y contribuent sans doute largement...alors que la Voie Normale du Grand Paradis lui même, à un jet de pierre ou presque, voit défiler autant de monde que le Mont Blanc ou le Cervin...

Le but était de trouver une balade de début de saison à la recherche d'un peu de fraicheur et de sauvagerie...pour la fraicheur on repassera, même à 3200m une couverture suffisait pour dormir, par contre pour ce qui est de la tranquillité la zone n'a rien à envier aux recoins les plus isolés de l'Oisans Sauvage ! Nous étions le 3ème passage au Bivacco Grappein en 2010 selon le livre de cabane, ni être humain ni trace au delà de 2000m deux jours durant, pourtant dans l'un des sites les plus majestueux du Massif du Grand Paradis. Difficile d'imaginer qu'à moins de 2km à vol d'oiseau ils devaient être une centaine sur la VN du Grand Paradis.
 
Nous avons vite renconcé à traverser d'abord la Testa della Tribolazione vu les prévisions incertaines et surtout l'absence totale de regel et de traces sur le glacier. Pas trop envie d'aller tester les ponts de neige dans la solitude absolue de l'endroit alors que les dernières révisions de techniques de mouflage remontent à...bien longtemps ! Cela dit le glacier est encore bien recouvert et sans souci dès qu'il regèlera (l'automne prochain ?).
 
Le sommet du 2ème jour est du coup un peu court, mais la montée au bivouac est une course en soi, on chemine longtemps dans du terrain escarpé et délité exigeant une certaine attention. Les chaines sont quasi neuves, mais elles ont été arrachées au passage le plus critique (traversée d'un couloir sur une vire délitée vers 2900m). Nous avons mis la corde dans chaque sens, ce qui me parait vivement recommandable vu la nature du terrain et l'exposition du passage...3 spits permettent de bien s'assurer. Balisage tout neuf jusqu'à la Balme des Bouquetins vers 2700m, bien plus discret ensuite.
 
Le sommet s'atteint facilement depuis le Col par un petit couloir mixte (maxi 40° sur le haut, non exposé) puis une escalade amusante en face sud, courte et facile (II+ / III) mais en tb rocher. Par contre pas bien compris ou était le vrai sommet, on s'est arrêté sur la tour occidentale mais le point oriental était peut-être un chouia plus haut. Vu le ciel noir sur la Valle del Orco au sud, on a rapidement déguerpi sans se poser plus de questions.
 
Descente interminable du bivouac aux vélos (qui permettent de gagner 30 minutes de marche entre le parking de Valnontey et le bout de la piste interdite aux voitures...et qu'on est par conséquent bien heureux de retrouver après 4h de descente tord-pattes). Excellentes glaces à Cogne à droite de la Patisserie Perret...qui mérite aussi une petite visite pour ne pas repartir les mains vides...Nous étions partis de Cogne à vélo pour gouter le plaisir de la jolie petite route menant à Valnontey.
 
Conditions : Accès au Bivouac = 2 névés vers 3000m, sans souci particulier. Du bivouac au sommet : glacier encore complètement recouvert de neige, mais absence totale de regel et aucune trace récente dans toute la zone --> attention aux crevasses qui commencent à apparaître sur le Glacier de la Tribolazione.

Météo :  Samedi  beau et chaud, cumulus l'après-midi, un peu menaçant vers le Gd Paradis mais restant plutôt dégagé à l'est et au sud (bien mieux que les prévisions catastrophistes de Météo Cham le vendredi soir pour le Val d'Aoste...). Iso 0° à 4300m. Dimanche : qques sommets encapuchonnés, mais sinon beau en début de matinée, puis noircissement rapide du ciel au sud vers 9h30 avec un coup de tonnerre sur le Valle del Orco...on a speedé pour redescendre mais inutilement, il faisait de nouveau grand beau à midi ! Cumulus l'après-midi, mais aucune évolution orageuse. Chaleur accablante sous les 2000m.

Refuges : Les 2 bivouacs (Pol et Grappein) sont en très bon état avec couvertures récentes et moelleuses, et même un peu de vaisselle à Grappein (casseroles et bols). Vu la fréquentation réduite du coin, on peut même se permettre le luxe de choisir...Il y a aussi des bidons et des bouteilles pour aller chercher de l'eau - elle coule actuellement en faible quantité 20m en contrebas (versant NE) du sentier reliant les 2 abris. Bref parfait pour un WE romantique à deux...

Participants : Agnès et moi, seuls 2 jours durant

Itinéraire détaillé :

J1 : De Valnontey suivre la route le fond de la vallée, puis vers 2000m abandonner  le sentier du bivouac Leonessa, et 100m plus haut celui des bivouacs et Martinotti. Le sentier se réduit alors à une vague trace avec des marques de peinture vieillissante, et traverse deux torrents.Remonter (SSW) le fil de la moraine jusqu'à la Balme des Bouquetins (2554m, un passage avec chaînes et barreaux), poursuivre dans la même direction puis obliquer à gauche pour contourner une première barre par un couloir dont on ressort par la droite (III, chaînes). Remonter un pierrier/névé au dessus jusqu'à butter contre une barre rocheuse. Suivre à gauche le couloir/vire (peintures et cairn), traverser sur la droite une petite vire (III, chaînes) qui mène à un large couloir que l'on traverse et remonte sur sa droite. Peu avant d'arriver au glacier sortir du grand couloir par un vague couloir sur la droite (III) qui débouche sur la crête 10m sous le Bivouac Pol (3183m). Poursuivre alors 100m sur la crête jusqu'au bivouac Gérard-Grappein. 1500m de montée mais beaucoup de distance, compter 5 à 7 heures de montée.

J2 : Depuis le bivouac, prendre pied sur le glacier et longer (SSW) le pied de la barre rocheuse, en direction du colle della Luna. Traverser le replat du glacier en direction du Grand Paradis, puis obliquer vers le col di Chamonin, que l'on rejoint. Remonter alors une sorte de petit couloir de neige ou de mixte sur 80m, (maxi 40°, non exposé) , puis passer versant S de la Punta di Ceresole pour en atteindre le sommet par des vires-couloirs en rocher aisé. Descente par le même itinéraire.

Tourengänger: Bertrand


Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»