Gorges de l'Areuse


Publiziert von stephen Pro , 4. November 2005 um 19:44.

Region: Welt » Schweiz » Neuenburg
Tour Datum:25 März 2005
Wandern Schwierigkeit: T1 - Wandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-NE 
Zeitbedarf: 3:30
Aufstieg: 300 m
Strecke:Boudry - Champ du Moulin - Noiraigue
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Tram n° 5 depuis Neuchâtel, toutes les 20 minutes
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Gare CFF de Noiraigue, train régional pour Neuchâtel, un train par heure
Kartennummer:1163 (Travers), 1164 (Neuchât

English version here

Promenade facile bien connue des Neuchâtelois, à faire de préférence quand la rivière est en crue. On peut la faire dans les deux sens ; je préfère celui décrit ici car on a les cascades et les paysages les plus spectaculaires devant soi en marchant.

Lorsque je suis arrivé à Neuchâtel en avril 1998, la première chose que j’ai faite ou presque était d’acheter un guide pour savoir ce qu’il y avait à faire comme balades dans la région. Le dimanche suivant, j’ai fait ma première randonnée en Suisse dans les gorges de l’Areuse, randonnée choisie un peu au hasard dans le guide. Depuis, je retourne la faire tous les ans au printemps, un peu comme un pèlerinage, pour inaugurer la nouvelle saison de randonnée.

L'itinéraire commence à Boudry, au terminus du tram numéro 5 venant de Neuchâtel. Le premier kilomètre n’est pas très intéressant ; on traverse un quartier pas franchement joli par une route assez passagère, pour arriver enfin sur les rives de l’Areuse au niveau du viaduc de chemin de fer. On peut d’ailleurs éviter cette marche d’approche banlieusarde en commençant à Bôle (gare CFF) plutôt qu’à Boudry.

Le chemin des gorges commence à l’usine électrique du Chanet, presque sous le viaduc. Au début, le chemin est large et plat ; la rivière est large elle aussi. Tout de suite, on doit franchir un court tunnel creusé dans la falaise. Il y fait sombre mais le sol est plan.

Au Pont des Clées, le chemin venant de Bôle rejoint celui de Boudry. Un jour d’été, un collègue avec qui je faisais cette randonnée n’a pas résisté à la tentation de se baigner dans la belle marmite bleu-vert en aval du pont. Il a plongé sans tester la température de l’eau auparavant… pour se rendre compte que même en plein mois d’août, elle est glaciale ! J’ai rarement vu quelqu’un sortir aussi rapidement de l’eau !

A partir du pont, le paysage change radicalement. La gorge se rétrécit d’un seul coup, le chemin devient étroit et grimpe au-dessus du torrent. On voit l’eau qui bouillonne loin en dessous ; par endroits c’est tellement étroit qu’on a l’impression qu’on pourrait presque enjamber la rivière. A la fin de cette partie très étroite, on passe sur l’autre rive par un pont assez spectaculaire. La gorge s’élargit un peu ; le sentier redescend au niveau de la rivière et on continue avec, en face, une série de cascades et de tourbillons où l’eau cherche le chemin le plus rapide à travers les gros blocs qui obstruent son lit. On passe sous une haute falaise en surplomb où la douche gratuite (et froide) semble être assurée en toute saison.

Cette première partie spectaculaire finit au Pont de Vert, où le chemin repasse rive droite et rejoint une petite route, qu’on longe jusqu’à peu avant l’usine électrique de Combe-Garot. Jusqu’à il y a deux ou trois ans, on devait continuer encore plus loin sur la route ; maintenant, grâce à un nouveau pont, on peut l’éviter en suivant le chemin sur l’autre rive.

Au Pont de la Verrière, il vaut le coup de faire le court détour pour voir la chute du même nom, un peu du même style que le Saut du Doubs (en plus petit quand même). Après ce pont, il y a de nouveau un tronçon très spectaculaire de cascades et de rochers qui se termine par un petit tunnel. Le chemin reprend alors de la hauteur par rapport à la rivière avant de redescendre au niveau de l’eau pour arriver au hameau de Champ du Moulin. Avant d’y arriver, on a une jolie vue sur le Creux du Van et le Dos d’Ane devant.

Il y a un restaurant rustique à Champ du Moulin, endroit très agréable pour faire une pause si on fait abstraction du service pas toujours très commerçant. Un lundi de Pâques, par un soleil radieux, on a refusé de nous servir en terrasse ici "parce que vous aurez froid". Moi, je revendique le droit de mourir de froid en mangeant mon jambon-frites si je veux… non mais… :-) Nous avons quand même fini par manger en terrasse, mais il a fallu aller chercher les plats à l’intérieur.

En repartant de Champ du Moulin, on attaque la partie la moins intéressante de la balade. La gorge s’élargit en vallée, le chemin s’élargit en route, bref, il y a un élargissement général qui dure un kilomètre ou deux. Mais ensuite, après l’usine électrique des Moyats, ça redevient très spectaculaire. Les falaises s’élèvent de nouveau au-dessus du chemin et la gorge redevient très étroite. On arrive au pont de Brot, un pont de pierre qui enjambe la rivière juste au pied d’une cascade où, quand la rivière est en crue, on se rend compte de toute la puissance de cette eau.

Le chemin, taillé dans la falaise et protégé par des barrières métalliques, s'élève à côté de la chute par une série d’escaliers en pierre et en métal. Cette partie se termine par un nouveau pont qui pourrait impressionner ceux qui souffrent du vertige, car on voit l’eau tourbillonnant à travers le grillage métallique sur lequel on marche.

Après ce dernier pont, la rivière redevient plus calme et le chemin plus plat. On quitte enfin la gorge pour remonter au niveau de la voie ferrée, qu’il suffit alors de suivre sur un dernier kilomètre jusqu’à la gare de Noiraigue.

Tourengänger: stephen

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentare (1)


Kommentar hinzufügen

Stani™ hat gesagt:
Gesendet am 8. November 2005 um 00:17
Moi, la première fois je suis allé à la montagne à La Dôle, c'est dans le Jura, pas loin de Genève. Ca faisait déjà 5 ans que j'habitais en Suisse, mais j'avais pas du tout l'idée d'aller à la montagne (probablement à cause du lieu d'origine pas trop montagnarde: Moscou). La Dôle m'as paru un endroit tellement beau et tellement sauvage que j'ai commencé d'aller marcher à la montagne et pour finir j'ai même déménagé dans les Grisons. :))


Kommentar hinzufügen»