Grosser Mythen


Published by stephen Pro , 30 August 2012, 15h37.

Region: World » Switzerland » Schwyz
Date of the hike:28 August 2012
Hiking grading: T2 - Mountain hike
Waypoints:
Geo-Tags: Mythengruppe   CH-SZ   Alptaler Berge 
Time: 4:00
Height gain: 850 m 2788 ft.
Height loss: 1500 m 4920 ft.
Route:Brunni - Holzegg - Grosser Mythen - Holzegg - Zwüschet Mythen - Schwyz
Access to start point:cff logo Brunni, Talstation LBH, car postal depuis cff logo Einsiedeln
Access to end point:cff logo Schwyz. Attention, la gare est à 25 minutes de marche du centre ville (bus fréquents)

English version here

Quand on déménage de la Suisse romande vers le centre du pays, l'ascension du Grosser Mythen, tout comme celle du Pilatus ou du Rigi, figure sur la liste des excursions quasi incontournables. Vu la popularité du lieu, je voulais éviter d'y aller le week-end et attendais donc une occasion en milieu de semaine ; occasion qui s'est présentée en cette dernière semaine d'août, entre le retour de quinze jours de rando dans le Tyrol et les Dolomites et la reprise du travail début septembre.

Même si Brunni, le point de départ de cette randonnée, ne doit pas se trouver à plus de 20 kilomètres de chez moi à vol d'oiseau, il me faut quatre trains et un car postal pour y arriver. Rentrer en train de Venise à Zug le week-end dernier était bien plus simple ! J'aurais pu ajouter un moyen de transport supplémentaire en montant à Holzegg en télécabine, mais j'opte pour la montée à pied depuis Brunni, où les panneaux indiquent une heure pour Holzegg et 2 heures 20 minutes jusqu'au sommet.

En fait, les temps indiqués sont largement exagérés, car il ne me faut que 35 minutes pour monter à Holzegg, d'abord à travers des alpages qui résonnent de la musique des cloches à vaches, puis par un sentier en forêt, bien boueux par endroits. C'est à Holzegg que les choses "sérieuses" commencent. Un grand panneau d'avertissement a été placé au bord du chemin pour décourager les touristes en sandales : on emprunte le sentier à ses risques et périls, il faut encorder les enfants, faire attention en croisant d'autres randonneurs et, par temps humide, laisser ce sentier aux montagnards expérimentés. La réalité, par temps sec en tout cas, est infiniment plus facile que l'image peinte par tous ces avertissements.

Le sentier devient rocheux et remonte le flanc de la montagne en nombreux lacets. Même si le terrain est escarpé, la largeur du sentier n'est jamais inférieure à un mètre et, à tous les endroits où une glissade pourrait entraîner la chute dans le vide, des mains courantes ont été posées. Cela me fait un peu penser au sentier de la Gemmi au-dessus de Loèche-les-Bains. Aujourd'hui, par temps parfaitement sec, je n'ai jamais eu besoin de recourir à ces mains courantes ; par temps humide, j'imagine qu'elles pourraient apporter une aide précieuse au moins dans la descente. 

A mi-montée, la couleur du rocher passe du gris-jaune au rose. Le sentier se raidit un peu, remonte à la base d'une grande falaise rougeâtre, puis quitte la face sud ensoleillée du Mythen pour la fraîcheur du nord-est. Il y a ici une courte section où le vide est présent des deux côtés, section qui ferait monter l'adrénaline en l'absence des mains courantes, même si le sentier reste large. Mais globalement, le sentier du Mythen me déçoit, je m'attendais à quelque chose de plus excitant.  Encore quelques lacets et voici le sommet où, même en ce mardi de fin août, il y a au moins trente personnes posées sur les rochers ou sur les nombreux bancs.

A la buvette sommitale, j'achète une bière et une part de gâteau pour accompagner mes sandwiches, que je mange face à la belle vue qui s'étend du lac d'Uri au sud à celui de Sempach au nord et englobe d'innombrables sommets. A mes pieds, la montagne plonge vertigineusement sur la petite ville de Schwyz, destination finale de ma randonnée. Malheureusement, le temps s'est détérioré, le soleil s'est voilé et la vue devient de plus en plus brumeuse et monochrome.

Je redescends rapidement à Holzegg, puis prends la piste qui contourne la base de la montagne par le nord-est, avant de remonter à la selle herbeuse de Zwüschet Mythen, entre le Grosser Mythen et son petit frère. En quittant Holzegg j'ai aussi quitté les foules ; ici c'est beaucoup plus calme et, juste en dessous de la selle, je suis récompensé par la vue rapprochée de nombreux chamois – j'en compte une quinzaine, juste au-dessus du sentier sur les pentes sous le Kleiner Mythen. 

La descente sur Schwyz est assez longue et raide, le plus souvent en forêt. Le sentier a été emporté à un endroit par un glissement de terrain, mais ne présente aucune difficulté. Mille mètres plus bas, j'arrive à Schwyz via un chemin de croix, une chapelle Sainte-Agathe et un Klösterli ; visiblement le lieu a un passé religieux important.  Arrivé sur la place principale, il se met à pleuvoir et je découvre que la gare se trouve encore à 25 minutes, alors je termine en bus. Le Grosser Mythen n'aura pas vraiment été à la hauteur de se réputation.

Hike partners: stephen


Gallery


Slideshow Open in a new window · Open in this window

T4+ II
T6 III
16 Jun 13
3x Mythen-Nord · tricky
T3
T5 II
T6 III

Post a comment»