Saastal : Pizzo Mondelli


Published by ChristianR , 9 July 2022, 19h22.

Region: World » Switzerland » Valais » Oberwallis
Date of the hike: 8 July 2022
Hiking grading: T4 - High-level Alpine hike
Mountaineering grading: F
Climbing grading: I (UIAA Grading System)
Waypoints:
Geo-Tags: CH-VS   I 
Height gain: 1000 m 3280 ft.
Height loss: 1000 m 3280 ft.

Je pensais retourner dans la belle région du Mattmark depuis quelques temps et c'est en préparant ma randonnée que je suis tombé par hasard sur ce nouveau parcours "bleu" apparu récemment sur la carte de Swisstopo :



Pourquoi ne pas le tenter ? Ce parcours passe non loin du Pizzo Mondelli et cela me permettait ainsi d'ajouter ce sommet de 2958m à ma collection. J'ai donc copié le cheminement sur mon GPS. Il ne me restait donc logiquement plus qu'à le suivre. En théorie. Car en pratique, sur le terrain, le résultat fut fort différent.

Arrivé au parking de Mattmark, une bonne surprise m'attendait, le prix pour la journée était passé de CHF 5.00 à CHF 3.00. Un fait assez rare qui mérite d'être souligné. C'est donc le coeur serein que je m'engageais sur la petite route qui longe les rives du lac de Mattmark afin d'atteindre son extrémité sud (1h). J'empruntais ensuite le sentier historique qui monte au Monte Moropass.

C'est à Tälliboden que devait partir ce parcours bleu. Mais point de sentier, ni de traces. Il y a bien un panneau bleu affichant "Mondellipass" mais celui-ci indique la direction que prend le sentier menant à l'Ofental. Après quelques reconnaissances aux alentours, je tombe sur un ancien balisage blanc-bleu-blanc totalement délavé peint sur un rocher se trouvant sur la rive nord de la Saaser-Vispa... alors que le parcours de Swisstopo se trouve sur la rive sud. Bah... la direction générale est bonne, on verra bien plus loin.

Je remonte donc la rive sud de la Saaser-Vispa et j'arrive facilement au P.2628 où se tient un étrange trépied, probablement les restes d'un des nombreux pluviomètres que l'on trouve dans les environs du barrage. Toujours pas de balisage. Je continue le parcours théorique qui me mène au bas d'un couloir de 80 mètres encombrés de rochers instables, ce qui demande un surcroît de prudence, mais ça passe. 

En haut du couloir, je rejoins la sente Monte Moropass - Mondellipass, balisée avec des points rouges. Je la suis et arrive sans problème au Mondellipass, sur territoire italien. On y découvre une borne frontière ainsi que deux anciens panneaux indicateurs qui ont la particularité d'afficher les destinations dans la langue officielle et dans leur version alémanique. J'apprends ainsi que Macugnana se nomme Z'Makana en germain, ou probablement plutôt en walser.

Le panorama sur le Val Mondelli donne envie d'y rendre une petite visite, mais ce sera pour une autre fois car il faut rejoindre le pied du Pizzo Mondelli. Une courte escalade de quelques mètres me fait refranchir la frontière côté helvète, près du P.2830. Et c'est là que j'ai la surprise de constater qu'un balisage blanc-bleu-blanc descend dans le vallon de Tälli (W) mais par un couloir bien plus confortable que celui utilisé à la montée... GROUMPF ! Bon, au moins, j'aurai eu l'avantage de passer par le Mondellipass, cela atténue mon très léger mécontentement.

Je suis désormais le balisage dans la direction opposée (N). Une cordelette facilite le repérage de la voie à travers un pierrier composé de blocs de toutes les tailles. Et me voici au pied du Pizzo Mondelli, je quitte la sente pour escalader les 80 mètres qui me séparent encore du sommet, dans un pierrier relativement stable.

Le sommet du Pizzo Mondelli offre une magnifique vue autant du côté italien que du côté helvète. Un petit ressaut au SE permet de se protéger d'un vent désagréable qui souffle par rafales. Pic-nic au soleil et il est temps de repartir !

Je redescends en direction des petits lacs encore à moitié gelés, puis retrouve mon parcours blanc-bleu-blanc qui, une fois de plus, ne correspond pas à celui de Swisstopo. Je préfère évidemment suivre le balisage du terrain qui longe la crête séparant le vallon de Tälli de celui du Stafelbach. Une descente panoramique sur des dalles gigantesques qu'il vaut mieux affronter par temps sec. La sente arrive au lac 2687m, traverse le Stafelbach et remonte très légèrement au P.2690 où trône un pluviomètre. Puis, je rejoins le sentier Tälliboden - Ofental vers 2570m (panneau indicateur).

Voulant éviter le détour par l'Ofental, je quitte le sentier et traverse le pâturage de Pletschen pour rejoindre le P.2447. Je ne pense pas que ce raccourci m'ait fait gagner beaucoup de temps... le pâturage marécageux et la traversée de l'Ofentalbach font perdre les quelques minutes gagnées.

Puis c'est la longue descente finale jusqu'au barrage par un chemin offrant de beaux points de vue sur le lac du Mattmark. Mais attention où l'on met les pieds, on a vite fait de se tordre une cheville.

Une bien belle journée ce fut !

Hike partners: ChristianR


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Comments (2)


Post a comment

Sent 24 July 2022, 22h33
Salut Christian

Aujourd'hui j'ai fait la même tour mais en autre direction. J'ai pensé c'est mieux et j'avais raison ;-) Les deux sentiers sur la carte sont fausses et je me demande comment on peut inscire une nouvelle route si fausse. La route par Tälliboden n'est même pas indiqué avec un panneau. Je n'étais pas sûr si je devrais tenter la descente avec le balisage un peu agé. Mais je ne voulais pas retourner en même route. Le balisage continue jusqu'à Tälliboden, il y a aussi du balisage ancien (rouge-blanc). À la première partie avec les grandes pierres, je pense qu'on doit chercher le meilleur chemin soi-même. C'est un peu pénible. Mais dès qu'on arrive au ruisseau on retrouve pratiquement toujours un "bon chemin" même si le balisage n'est pas toujours très bien visible.

ChristianR says: RE:
Sent 25 July 2022, 08h14
Hello Thomas,

Oui, j'ai l'impression que la "fausse" route indiquée sur la carte est probablement ancienne car elle passait volontairement sur le Tällibodenglestcher, à l'époque où il était encore très étendu. Et cela permettait ainsi d'éviter la partie pénible dans le pierrier comme on peut le voir sur la
carte de 1978


Post a comment»