Wildstrubelhütte: entre Oberland bernois et Valais


Publiziert von gurgeh , 15. Oktober 2008 um 23:22.

Region: Welt » Schweiz » Bern » Simmental
Tour Datum:27 September 2008
Wandern Schwierigkeit: T3 - anspruchsvolles Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-BE   CH-VS 
Zeitbedarf: 2 Tage
Aufstieg: 1200 m
Abstieg: 1500 m
Strecke:Iffigenalp - Blattihütte - Stiereläger - Rawilseeleni - Wildstrubelhütte - Wisshorelücke - Pointe de la Plaine Morte - Cabane des Violettes - Montana
Zufahrt zum Ausgangspunkt:cff logo Iffigenalp
Zufahrt zum Ankunftspunkt:cff logo Montana (funiculaire)
Unterkunftmöglichkeiten:Wildstrubelhütte

Malgré des conditions a priori compliquées (4 personnes venant de 3 endroits bien différents, un départ impossible avant 12h le samedi), l'organisation d'une rando de 2 jours paraissait compromise... Mais je me suis rappelé d'une sortie faite 5 ans jour pour jour auparavant à la Wildstrubelhütte et d'une route alternative plus courte pour y mener (en effet, à l'époque, j'étais parti de Simmenfälle, dans l'autre vallée depuis Lenk).


PREMIER JOUR

La variante choisie part de Iffigenalp (1584m), juste après le repas pris à l'auberge du lieu. Malgré l'impression d'une paroi verticale difficile, le chemin serpente à flan de montagne et est étonnamment très large par endroit. On passe successivement par la Blattihütte (2027 m) et Stiereläger (2279 m)avant d'atteindre le petit lac du Rawil, Rawilseeleni (2490m).

A cette altitude, non seulement la végétation est absente mais la neige commence à être présente sur le sol. Cette marque d'un hiver un peu avancé obligera même la cabane à fermer plus tôt que prévu, la semaine suivant notre venue (en raison également d'un déficit d'eau de pluie). La dernière partie de l'ascension se déroule sans une couche de nuages et l'arrivée dans la cabane de la Wildstrubelhütte (2793m), à peine visible, s'effectue 3h30 après le départ d'Iffigenalp.

Après avoir pris possession de nos places en dortoir et lancé la première tournée de fendant, le repas - excellent au demeurant - se déroule dans une ambiance morose: si j'étais monté ici, c'était principalement pour assister au magnifique coucher de soleil, qui m'avait laissé un souvenir incroyable la première fois. Mais voilà, c'est complétement bouché et la lumière commence à baisser.

Mais soudain, juste après le dessert, le ciel se dégage tout d'un coup, comme un miracle, et toute la cabane sort, malgré le froid mordant, pour admirer les couleurs orangées du ciel et de la mer de nuages au dessus de l'Oberland bernois. Fabuleux...


DEUXIEME JOUR

La nuit n'en est que meilleure. Et si, le matin, les nuages sont de nouveau là, ils décideront également de s'en aller dès que l'on enfilera nos chaussures de marche. Que demander de plus beau... Après une courte mise en jambes, le Wisshorelücke (2852m) indique le passage en Valais et nos offre le premier panorama sur les bassins hydrographiques du Rhin et du Rhône.

Un rapide détour par le glacier de la Plaine Morte (2750m), puis nous reprenons le chemin vers le sommet de notre randonnée, la Pointe de la Plaine Morte (2927m), pour une pause devant les pics pointus des 4'000m valaisans, la majesté du massif du Mont-Blanc et la blancheur du glacier des Diablerets.

Une longue descente vers Montana commence alors, avec une étape à la cabane des Violettes (2209m) pour se restaurer. Nous arriverons avant 15h au funiculaire de Montana (1495m), ayant pleinement profité de ce magnifique weekend d'automne.

Tourengänger: gurgeh

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»