Grande Jumelle 2215 puis Pointe de Chambairy 2206m en traversée


Publiziert von antoineb , 9. November 2012 um 11:21.

Region: Welt » Schweiz » Wallis » Unterwallis
Tour Datum:19 Oktober 2012
Wandern Schwierigkeit: T3 - anspruchsvolles Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS 
Aufstieg: 1600 m
Abstieg: 1600 m
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Facile. Voiture jusqu'au parking du Flon à Miex au dessus de Vouvry.
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Identique au point de départ
Unterkunftmöglichkeiten:à Taney en saison


Départ du parking du Flon 1049m à Miex, au dessus de Vouvry.

Montée par la route jusqu'au hameau de Taney 1415m via le Col de Taney 1440m.

Traversée de Taney pour continuer rive gauche du vallon (donc à droite) en direction de la Montagne de Loz / Cornettes de Bise / etc.

Vers 1765m embranchement à droite (Est) avec panneaux indiquant le chalet de la Combe.


Au dessus et derrière le chalet, prendre à droite (quelques cairns) sur un sentier plus ou moins visible.  On gagne une petite épaule vers 1985m pour passer plus franchement dans la face S.

Le sentier, plus ou moins visible, continue de s'élever dans un terrain relativement facile em profitant des parties les plus herbeuses, d'abord sur une ligne générale ENE puis dès 2100m environ, sur une ligne NNW qui permet d'atteindre l'arête W vers 2200m, en contrebas d'une grande antenne météo très bien visible (donc si l'on venait à perdre la trace, elle s'avérerait bien utile).

A cet endroit l'arête offre une belle ouverture sur le Léman, la chaîne du Pic Boré, la Petite Jumelle, le Grammont etc.

Il faut alors suivre l'arête W dans un terrain d'herbe et rochers mélangés en visant d'abord la grande antenne-météo, avant de continuer toujours entre herbe et rochers pour atteindre plus loin la la croix sommitale.
Cette arête est un peu exposée côté face N mais la face S est juste raide et donc la marche sur le fil de crête n'est pas particulièrement gazeuse.  Et de plus au niveau de la plupart des passages un peu plus aériens les personnes sensibles ont la possibilité de contourner par les pentes S, certes au prix de quelques efforts supplémentaires incluant un ou deux pas de grimpe faciles.

Enfin, au-delà de la croix sommitale de la Grande Jumelle on peut continuer sur l'arête SE par un cheminement de difficulté comparable à celui que l'on vient de suivre, pour atteindre la 2e croix, située un peu en contrebas et plus au SE, pour être visible depuis Taney.

Ensuite je suis redescendu par l'itinéraire de montée jusqu'à l'embranchement des chemins vers 1765m, pour prendre cette fois la direction de l'alpage de a Montagne de Loz (ou de l'Au).

Départ du sentier vers l'Est pour la Pte de Chambairy environ 200-300m avant le chalet d'alpage de la Montagne de Loz:  aucun panneau, aucune marque, mais d'abondantes traces de vaches.  Par la suite, sente plus ou moins marquée.


En rive droite de la combe orientée NNW en contrebas du sommet de Sur l'Enfer 2131m, ai voulu tenter le passage par l'arête NW de la Pte de Chambairy, en visant une sorte de brèche herbeuse avec quelques rochers devant pouvoir servir de prises.  L'idée était d'éviter le gros détour demandant de faire le tour de la combe une première fois par le bas, une deuxième fois par le haut.
Mais comme cela devenait de plus en plus raide, que les rochers n'émergeaient pas assez de la terre et de l'herbe pour offrir de bonnes prises, et que l'herbe était assez humide, j'ai renoncé.  Il aurait fallu plus de courage (ou d'inconscience?), et/ou au moins un petit piolet.


Je suis donc redescendu pour emprunter la sente au bas de la combe.  D'abord à peine marquée dans l'herbe, puis plus nettement marquée.  Au pied des parois rocheuses je suis resté sur une sente plus ou moins marquée, peut-être uniquement tracée par les bouquetins, difficile à dire mais en tout cas il n'y avait ni traces de pas humains ni marquages de peinture, et la sente est un peu en dévers (mais sans danger puisque pas exposée, la pente est juste raide).

Ensuite franchissement d'une mini-barre, rochers un peu pourris mais secs donc pas de problème et un ou deux pas en T3 (mains pour l'équilibre), et au dessus ensuite sente mal marquée avec sol tendant un peu à glisser sous les pieds mais pas exposé et conditions de terrain raisonnables donc là encore pas de vrai souci.  Ce serait sans doute moins agréable par temps humide, sans parler de neige:  il faudrait alors prévoir piolet, voire crampons.

Puis sente à peine marquée dans pente herbeuse NW pas vraiment raide donc aucun problème, itinéraire suivi entre un mix de feeling et un coup d'oeil occasionnel au GPS aidé par Swiss Map.

Arête puis sommet sans aucun souci, le sommet à 2206m ne porte aucune marque, alors que l'antécîme à l'ENE porte une croix, sans doute pour être visible depuis Taney (c'est le même raisonnement qui a mis une croix sur l'antécîme de la Dent d'Oche, pour être visible depuis Bernex, ou qui a mis une 2e croix sur la Grande Jumelle).


Descente dans la combe SE assez facile sur un sentier correctement marqué (mais toujours pas la moindre trace de peinture ni le moindre panneau).  Sente ensuite suffisamment visible pour suivre la courbe de niveau vers 2020-2040m et aboutir au passage étroit dans l'arête rocheuse vers 2000m.  Là le seul panneau est celui annonçant la présence de chiens gardiens de troupeaux, qui fait aussi office de barrière pour que les moutons n'aillent pas risquer de chuter dans les barres rocheuses - hors-saison la barrière est bien sûr ouverte, et les chiens absents.  Tant mieux parce que c'est le genre d'itinéraire où l'on n'a pas la possibilité de contourner le troupeau, et donc où l'on pourrait se trouver bloqué en cas de patous mal disposés.

Les lacets du sentier dans les barres rocheuses au sommet de la combe des Greppes sont sans difficulté du moins par temps sec, par contre en cas de pluie ou neige, avec ce sol de rochers, ce serait autre chose.  Et c'est un peu voire assez exposé au dessus de barres assez hautes donc la chute est absolument interdite.

Ensuite le sentier passe par un long pierrier.  Comme ce pierrierl était dur et assez désagréable avec des cailloux roulant souvent sous le pied, j'ai fini par craquer:  j'ai décroché mes bâtons du sac, ai quitté le sentier et ai "rutsché" dans les petits cailloux du pierrier, gagnant beaucoup en confort et en vitesse, tout en me faisant plaisir (exercice à éviter si l'on porte des chaussures basses...).

Après quoi passage du petit col vers 1740m en rive gauche du vallon, puis sentier offrant une belle vue sur le lac de Taney mais un peu trompeur car on pourrait croire être pour ainsi dire arrivé, alors qu'il reste un peu plus de 300m de dénivelé par un sentier certes très mignon, mais demandant de l'attention (passages dans du rocher, passages de forêt un peu en dévers, etc).

Une fois revenu sur la route non-goudronnée, entre le Col de Taney et Taney, j'ai hésité un instant à aller boire un verre à Taney, mais cela aurait ajouté un détour à une déjà solide journée.  Le verre fut donc bu à Vouvry, une fois redescendu.



Tourengänger: antoineb

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentare (3)


Kommentar hinzufügen

CarpeDiem hat gesagt:
Gesendet am 11. November 2012 um 09:40
Merci pour toutes ces idées de randonnées pas trop loin de chez nous...

antoineb hat gesagt: merci
Gesendet am 12. November 2012 um 10:57
Merci, CarpeDiem!
De Vouvry tu n'es pas beaucoup plus loin que moi, 86km contre 68km.
Par contre pour la Chapelle d'Abondance (Cornettes de Bise) je viens en voisin 62km alors que pour toi c'est 117km via Morgins.
Et pour Bernex (Dent d'Oche, Château d'Oche, Pte de Pelluaz etc) je viens aussi en voisin 48km, alors que pour toi c'est encore une fois 117km...
Mais bon, la Dent d'Oche reste très sympa (éviter les foules), et les Cornettes sont géniales par la voie difficile Saix Rauquin puis arête Est, et plus courtes que depuis Miex par la voie normale.
Bonnes balades!
Antoine

CarpeDiem hat gesagt: RE:merci
Gesendet am 16. November 2012 um 11:53
Merci beaucoup pour tous ces détails...
Bon week-end ensoleillé
Anne-Catherine


Kommentar hinzufügen»