Haut Danube de Donaueschingen à Ulm : le paradis du vélo-camping familial


Published by Bertrand Pro , 10 June 2011, 11h48.

Region: World » Germany » Südwestliche Mittelgebirge » Schwäbische Alb
Date of the hike: 5 June 2011
Mountain-bike grading: F - Easy
Waypoints:
Geo-Tags: D 
Time: 4 days

Le Donauradweg est l'un des itinéraires cyclables les plus célèbres d'Europe, mais la fréquentation se concentre surtout sur le tronçon Passau - Vienne. Les 200kms initiaux au départ de Donaueschingen sont pourtant tout aussi intéressants dans une ambiance plus intime, et de surcroît proches de la Suisse (Schaffhouse n'est qu'à 30km), c'est donc un but idéal de mini-voyage itinérant si on n'a que les 4 jours du Pont de l'Ascension à disposition.

Les enfants tenaient absolument à camper, nous avons donc emmené une carriole (que tirait courageusement Agnès) pour entasser les bagages pendant que je tractais de temps à autre notre Arnaud de 6 ans 1/2 avec le génial système Followme. Il a quand même pédalé seul entre 1/3 et la moitié du parcours pendant que sa grande soeur de tout juste 10 ans était pour la 1ère fois livrée à elle même pour des étapes dépassant parfois les 60 km...

Option météo quasi parfaite pour ce Pont de l'Ascension, pas une goutte de pluie et au final beaucoup de soleil durant ces 4 jours, c'était vraiment le timing parfait pour tourner exceptionnellement le dos aux Alpes et aux régions du sud. Seul gros bémol : une violente bise pile de face dans la figure les 2 premiers jours. Nous avons même pu nous baigner dans le Danube le dimanche...

Les étapes sont dictées par la présence de campings qui ne sont pas si fréquents le long de l'itinéraire. Le balisage est irréprochable, on est 90% du temps sur des pistes cyclables ou de petites routes quasiment privées de traffic, la "Suisse Pays du Vélo" mais où l'on rencontre surtout beaucoup de voitures a encore bien du chemin à faire pour arriver à ce niveau là...Un certain nombre de tronçons ne sont pas goudronnés mais toujours bien cyclables. Par contre, les bords du Danube étant souvent en zone protégée, l'itinéraire est loin de suivre tout le temps le fleuve, du coup il n'est quand même pas toujours plat même si les cotes sont suffisamment courtes pour que les enfants puissent toujours pousserle vélo si nécessaire. A noter aussi que la ligne de chemin de fer régionale Titisee - Donaueschingen - Sigmaringen - Ulm passe au voisinage ce qui permet si nécessaire de "sauter" des tronçons (vélos acceptés dans tous les trains).

Jeudi 02/06 : Donaueschingen - Tüttlingen,37km. Ne pas manquer le "Donauversinkung", endroit ou le Danube disparait sous terre, l'eau allant ensuite réapparaitre dans le Bodensee 15km au sud. En saison sèche (en général juin - octobre), le Haut Danube devient donc un affluent...du Rhin ! Le reste de l'année, le débit est suffisant pour qu'une partie de l'eau continue à couler vers la Mer Noire...A Tüttlingen, camping en libre-service gratuit au milieu de l'immense parc / zone sportive, juste à coté du Skatepark. Attention, les toilettes publiques des installations sportives ferment de 20h à 9h ! On peut diner juste à coté dans un kiosque (fermé à 21h).

Vendredi 03/06 : Tüttlingen - Sigmaringen, 57km. Footing matinal de 12km en forêt pendant que la famille achève sa nuit, histoire de s'ouvrir l'appétit pour le petit-déjeuner que nous irons prendre dans un excellent Café-Konditorei du centre. La plus belle étape par les méandres du Danube qui a creusé, en amont de Hausen, de petites gorges avec belles parois de calcaire blanc surmontées parfois de chateaux. Seule la piste cyclable et le chemin de fer y ont droit de cité, un modèle à suivre ! Etape épuisante pour nos enfants, grand soleil mais bise constante dans la figure. Camping de Sigmaringen au bord de la piste cyclable, ne pas manquer d'aller se balader au pied du légendaire Château des Hohenzollern (10mn à pied du camping, avec un supermarché pratique  - ouvert jusqu'à 22h - à mi-chemin) qu'on peut même visiter si l'on est là suffisamment tôt. Il y aussi un petit parc-aventure et un minigolf juste à coté, bref ça vaut le coup d'arriver tôt (commander alors le vent dans le dos !)

Samedi 04/06 : Sigmaringen - Munderkingen, 63km. Footing matinal de 10km avec Agnès à la découverte du "Teufelsbrücke" sur une gorge adjacente au Danube, la légende est la même que pour la Reuss, mais cette fois-ci c'est avec un chien et non un bouc que le diable est trompé ! Grand soleil du matin au soir, vent dans le dos et pauses revigorantes dans les nombreux "Biergarten" qui longent l'itinéraire ont permis de digérer ce "gros" kilométrage. La journée a basculé d'un seul coup dans l'aventure sur les coups de 17h : une détonation au milieu de la cote la plus raide du séjour où Agnès poussait pénible son attelage, la carriole à plat avec une énorme déchirure dans la chambre à air...du 16 pouces dont j'ai négligé d'emporter une rechange...trop gros pour mettre une rustine...le voyage semble donc devoir s'achever à la tristesse générale. Mais c'est sans compter sur la gentillesse des locaux : une fermière souriante et bien en chair a observé le spectacle et vient à notre secours. Elle téléphone à un des copains qui tient un garage agricole, lequel nous confirme avoir des chambres de 16 pouces en stock, vient rouvrir son atelier fermé pour nous (à 5km de là) et la fermière insiste même pour m'y conduire en voiture afin de gagner du temps...pendant que le reste de la famille assiste au repas des cochons...bref on repart sains et saufs une heure après.

Camping semi-sauvage au voisinage du stade, il s'agit d'un morceau de pelouse avec tables et sanitaires réservé exclusivement aux itinérants à en rando ou à vélo, concept génial, il suffit de s'installer puis de téléphoner au concierge pour se faire ouvrir les toilettes / douches (18 Euros pour 4). Nous y avons passé une soirée à discuter avec nos 2 voisins : un Allemand de 77 ans (!) qui faisait les mêmes étapes que nous et qu'on a revu chaque soir. Et un cyclonaute valencian (tout heureux de pouvoir papoter en espagnol avec moi !), vétéran de Trans-Européennes en tous sens, et qui s'était donné 2 semaines pour rejoindre Budapest...inutile de dire que le lundi matin au bureau je pensais à lui avec une certaine envie...

Dimanche 05/06 : Munderkingen - Ulm, 47km. Footing matinal de 10km dans la campagne pour moi, le reste de la famille dort. Soleil et vent dans le dos, parcours plus roulant à travers de vastes zones de Ried aux innombrables oiseaux. Pique-nique  / baignade idéal dans le "Freibad" officiel d'Erbach à 15km de l'arrivée à Ulm, puis reste de l'après-midi consacré à la découverte de cette agréable cité après avoir attaché les vélos devant la gare...et bien sûr dévoré une glace sur le Münsterplatz. Les 2 incontournables sont le Fischerviertel, ses ruelles, canaux et maisons à colombage, et bien sûr la Cathédrale elle-même, dont le clocher (le plus haut du monde avec ses 161m) se visite au prix de 768 marches dument comptées par Cécile ! Qui avait d'un seul coup oublié toute la fatigue du vélo devant cet excitant défi...Retour sans souci avec le train régional de 18h15 qui nous déposait à Donaueschingen 2h25 plus tard. Avant une route un peu pénible pour rentrer à Berne sur les coups de minuit, la tête bien remplie de furieuses envie de remettre ça !

Infos pratiques : site internet et topo

Hike partners: Bertrand

Gallery


Slideshow Open in a new window · Open in this window


Post a comment»