COVID-19: Current situation

Suls-Lobhornhütte


Published by stephen , 22 November 2009, 11h38.

Region: World » Switzerland » Bern » Jungfraugebiet
Date of the hike:21 November 2009
Hiking grading: T2 - Mountain hike
Waypoints:
Geo-Tags: CH-BE 
Time: 6:00
Height gain: 550 m 1804 ft.
Height loss: 1160 m 3805 ft.
Route:Grütschalp - Soustal - Lobhornhütte - Isenfluh - Lauterbrunnen
Access to start point:Grütschalp, téléphérique depuis Lauterbrunnen
Access to end point:Gare de Lauterbrunnen. Il est possible de raccourcir la descente en prenant le car postal depuis Isenfluh, mais attention, la dernière course de l'après-midi circule uniquement sur réservation !
Maps:1228 Lauterbrunnen, ou assemblage 2520 Jungfrau Region

Cette randonnée facile et relativement courte mène à un belvédère exceptionnel, tout en permettant de découvrir deux vallées sauvages de l’Oberland bernois.

La mi-novembre est derrière nous, il y a du brouillard sur le Plateau et il fait frisquet à Lauterbrunnen. Mais à la station supérieure du téléphérique à Grütschalp (1486 m) il y a du soleil et il fait nettement plus chaud que dans la vallée.  On serait presque tenté de rester là, assis sur un banc devant la gare à regarder la Jungfrau au soleil.

Mais nous sommes venus pour marcher, il faut donc laisser cette terrasse ensoleillée et se mettre en route.  Un sentier assez horizontal nous mène à flanc de montagne vers l’entrée du Soustal, avant d’émerger  de la forêt à l’alpage de Sousläger (1698 m). En franchissant le pont sur le Sousbach, la vue en amont le long de cette vallée sauvage est magnifique : un torrent, quelques bâtiments isolés pour donner de la perspective et, au fond, des sommets déjà enneigés.

Un sentier assez raide grimpe en lacets jusqu’à vers 1800 mètres, puis longe le versant nord de la vallée, sous une barre rocheuse. Au fur et à mesure que nous avançons, les grandes Bernoises apparaissent l’une après l’autre : Eiger d’abord, suivi du Mönch et enfin de la Jungfrau. En légère montée, le sentier oblique vers le nord puis vers l’ouest ; nous changeons de vallée et trouvons notre première neige de la saison. Peu après, nous arrivons à l’alpage Suls, joli ensemble de bâtiments avec vue panoramique sur le Wetterhorn au-delà du Lauterbrunnental.

Nous montons au joli petit Sulsseeli, où deux randonneurs sont en train de monter une tente dans un décor de rêve. Une nouvelle petite montée nous mène à la Suls-Lobhornhütte, point culminant de la randonnée à 1955 mètres. La petite cabane (fermée à cette saison) occupe ce qui doit être l’un des plus beaux points de vue sur le trio Eiger-Mönch-Jungfrau, c’est tout simplement magnifique. La vue vers les Lobhörner est tout aussi splendide. C’est l’endroit parfait pour déguster la soupe, les amandes salées, les sandwiches et le fromage que nous avons amenés. Je me réjouis de l’idée d’une sieste au soleil mais, au moment où je m’installe, des brumes arrivent de nulle part derrière les Lobhörner. Les rayons du soleil faiblissent rapidement et il fait tout de suite plus froid, c’est l’heure de redescendre.

Nous descendons rapidement à Suls puis, par un sentier joli mais raide, au beau hameau de Sulwald (1530) sur sa terrasse ensoleillée au-dessus d’Isenfluh. D’ici, un tout petit téléphérique permet de raccourcir la randonnée, mais nous ne sommes pas pressés et continuons à pied, sur un sentier toujours aussi raide et parfois glissant en raison des feuilles mortes.

A Isenfluh, nous avons la mauvaise surprise de découvrir que le car postal de 17h 13 ne circule que sur réservation au moins une heure avant le départ. Il est 16h 40, nous téléphonons quand même pour essayer de savoir si d’autres personnes ont réservé et si le bus va venir, mais personne ne répond.  Entre continuer à pied ou attendre un bus qui ne viendra peut-être pas, nous choissons l’option marche. Si le café avait été ouvert la décision aurait peut-être été différente, mais il est fermé.  Il nous faut encore trois quarts d’heure pour descendre à Lauterbrunnen sur une petite route étroite et sans circulation. Nous arrivons à la tombée de la nuit et juste à temps pour monter dans le train avant l’arrivée des hordes de touristes descendant de la Kleine Scheidegg.


Hike partners: stephen


Gallery


Open in a new window · Open in this window


Post a comment»