L'Évêque (3716m), arête SW


Published by Bertrand , 16 August 2023, 14h19.

Region: World » Switzerland » Valais » Mittelwallis
Date of the hike:13 August 2023
Hiking grading: T4 - High-level Alpine hike
Mountaineering grading: AD+
Climbing grading: 4+ (French Grading System)
Waypoints:
Geo-Tags: CH-VS 
Time: 2 days
Height gain: 2000 m 6560 ft.
Height loss: 2000 m 6560 ft.

L'arête SW de l'Evêque est une course d'alpinisme traditionnel de toute beauté combinant un long parcours glaciaire - pas toujours simple -  et une magnifique arête de gneiss orangé, le tout dans le cadre majestueux du haut Val d'Hérens. Grosse pensée pour les victimes en passant à pied sur le lieu de la tragédie de la Haute Route en avril 2018, récemment relatée dans un documentaire poignant. 

L'itinéraire précis est détaillé ici

Nos traditionnels 4 jours de mi-août avec Raoul sont de plus en plus difficiles à occuper au fur et à mesure de la baisse de notre niveau et de la réduction concommitante de la liste des trucs faisables - d'autant qu'on en coche quand-même un de temps à autre...On était d'autant plus heureux de découvrir enfin cette magnifique classique qu'on avait en vue depuis longtemps sans jamais trouver les conditions et la météo pour y aller.

Samedi entamé en douceur par quelques jolies petites voies sur le site de Pragrassette, idéalement placé au bord de la route juste avant Arolla : on a fait les 4 plus faciles des 5 voies de droite (de 5a à 5b+), rééquipement nickel, joli rocher et cotations vraiment gentilles (c'est rare que je dise ça !). Seul bémol : l'endroit est plein de moustiques (et ils adorent mon sang d'addict aux sucreries), je n'imaginais pas ça possible à 1900m d'altitude...à quand la malaria au Lac des Dix ???

En altitude la couverture neigeuse déposée lors du printemps pourri commence quand-même à se raréfier et c'était honnêtement un peu tendu dans la descente...mais pour le reste on a tous les 3 beaucoup aimé cette longue virée. C'est vraiment de l'alpinisme classique comme nous n'en pratiquons presque plus à notre âge : des hectares de glacier, des kms de cramponnage, une arête en beau rocher orange aux difficultés contenues, un cadre toujours grandiose (même si la montagne estivale est de plus en plus sinistrée).

Mais aussi des pieds atomisés au bout de 2000m de descente cumulée en grosses chaussures...et pour finir le bonheur de retrouver la verdure idyllique des hauts d'Arolla après des heures de caillasse...Certes on pourra objecter que ça fait beaucoup de marche pour peu d'escalade mais celle-ci est vraiment très esthétique et l'éloignement garantit aussi la tranquillité.

Histoire de mettre quand-même un peu de piment, j'ai trouvé le moyen d'accumuler quelques bêtises. Passe encore d'avoir oublié mon kit de sauvetage en crevasse, la gardienne a pu me dépanner. Une heure après le départ, comme je trouvais la glace un peu froide pour mon petit derrière, j'ai cru bon de m'asseoir sur mon sac pour mettre les crampons. Parait qu'il faut les mettre debout mais à mon âge on ne tient justement plus trop debout sur une jambe. Bref sitôt reparti que je sens les fesses mouillées. J'avais fait exploser la vache à eau...j'ai mis le reste de la journée à sécher et dû jouer le chameau pour ne pas trop taper l'eau de mes coéquipiers.

Ce qui n'a pas empêché un petit accès de courante au milieu des crevasses sous la selle (glaciaire)...je carbure pourtant sans souci depuis 30 ans à l'eau non potable des cabanes mais là visiblement c'était la fois de trop. Mes amis se sont discretement pincé le nez jusqu'au soir en m'assurant que je n'incommodais personne. Pour finir, dans la zone crevassée du bas de la descente, je demande une petite pause pour photographier les jolis trous que nous nous évertuons à éviter. Et bien sûr avec les gants je trouve le moyen de laisser échapper le smartphone. Qui lui devine instantanément l'itinéraire le plus rapide vers la crevasse la plus proche. Merci Raoul et Agnès pour les photos, j'en avais pourtant de bien jolies aussi...

On pensait poursuivre le lendemain lundi vers le Rifugio Oberto-Maroli au col du Monte Moro afin de faire le Joderhorn mardi mais la météo plus orageuse sur la crète frontière de la Vallée de Saas nous conduira finalement à redécouvrir les belles escalades de la cabane d'Orny.

Conditions du jour : pour monter aux Vignettes, le glacier de Pièce est en glace vive (crampons très recommandés...mais Raoul est passé sans...) sauf les 150 derniers mètres en neige ou il est préférable de s'encorder (quelques belles crevasses). Descente sur le col de Chermotane en caillasse puis glace facile, idem pour la suite, ou retrouve la neige vers 3200m pour monter à la selle 3395m. On avait de gros doutes de loin (bandes de glaces en travers suggérant de gros trous) au point d'hésiter à faire le détour - 1h de plus - par le Col de l'Evêque, mais au final ça passe étonnamment facilement en zigzagant entre neige et glace, ce n'est jamais bien raide. On rejoint aisément l'arête qui est sèche et en super rocher quasiment tout du long. Pas croisé plus de 3 pitons mais ça se protège assez bien et le topo de c2c est assez précis, j'ai juste complété à un endroit.

La descente est plus pimentée : c'est encore en neige mais la glace n'est vraiment pas loin dans la pente raide du haut (elle commence même à sortir par endroits)...et il n'y a aucune trace pour faciliter le cramponnage. Bref à 3 j'ai trouvé cette section assez tendue, rien à voir avec la version printanière à ski ! Plus bas, là où la pente s'adoucit, les crevasses commencent à s'ouvrir mais rien de tragique avec des ponts encore assez solides le matin. Ensuite il faut juste de la patience pour marcher des kms sur la glace jusqu'au col de Chermotane mais c'est assez lisse avec peu de cailloux et au final assez rapide.

On était seuls sur l'arête mais il y avait un groupe de 4 Allemands derrière qu'on a perdus de vue après l'attaque. Selon la gardienne, l'Eveque n'avait pas été parcouru depuis 2 semaines d'ou sa surprise devant ce regain de popularité en plein mois d'août...on a aussi vu un autre groupe d'Allemands (!) tenter la voie normale mais ils ont fait 1/2 tour au pied de la raide pente sommitale après avoir commencé à tirer des relais et à brocher. Valait sans doute mieux.

Météo : samedi beau puis cumulus, orage bref mais très violent vers 17h30 avec foudre sur la cabane (cf § refuge...). Dimanche beau se voilant l'après-midi, menaçant après 16h mais restant sec. Très doux (iso 0° 4300m les 2 jours), pas/peu de vent.

Accès : samedi train de 7h07 à Berne --> Visp --> Sion 8h33, Raoul nous a ensuite véhiculé jusqu'à Arolla puis ramené à Evolène dimanche après-midi.

Hébergement : très peu de monde aux Vignettes en été (30 sur 110 places ce samedi soir), on est loin de la ruche de la saison des hautes-routes à ski...accueil adorable de la gardienne belge et de sa jeune adjointe savoyarde. L'évènement du WE a été la foudre qui s'est abattue sur le refuge samedi en fin d'après-midi - on siestait tranquillement dans le dortoir quand on a été réveillés par une déflagration accompagnée d'un gros flash blanc.

Toute l'installation électrique a sauté, impossible de la remettre en marche malgré les instructions depuis la vallée, ils vont devoir héliporter un technicien cette semaine. Les gardiennes ont du coup remis la génératrice diesel en marche pour avoir de la lumière, mais plus de téléphone ni d'internet jusqu'à nouvel ordre - heureusement que Raoul avait assez de cash pour payer ! Il y a quand même un peu de réseau depuis l'helipad devant le refuge.

Dimanche soir dormi à la délicieuse Pension d'Evolène, 103 CHF la chambre double avec P-dèj. Ambiance endiablée dans le village avec les festivités de la CIME. On reviendra une autre fois pour en profiter davantage. Y'a pas que la montagne dans la vie (ah bon ?)

Horaire : samedi départ 11:45, 3:25 net + 20mn de pause picnic, arrivée aux Vignettes 15:30. Dimanche départ 4:35, attaque 6:50/7h, sommet 9:00/9:15, retour cabane 12:15/13:15, retour Arolla 16h.

Participants : Raoul C. (guide), Agnès & moi

Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Comments (1)


Post a comment

Sent 16 August 2023, 18h06
Hé ben... (bis)


Post a comment»