La Raspille : Châteaunié


Published by ChristianR , 26 October 2021, 20h04.

Region: World » Switzerland » Valais » Mittelwallis
Date of the hike:24 October 2021
Hiking grading: T3+ - Difficult Mountain hike
Waypoints:
Height gain: 1100 m 3608 ft.
Height loss: 1100 m 3608 ft.

Modeste randonnée dans la région de la Raspille à la recherche d'un ancien sentier qui était encore visible sur la CNS de 1997 :



Le sentier permettait de relier rapidement l'alpage des Bourlas depuis celui de l'Aprili, en traversant la Raspille à l'aide d'un pont, près du P.1630. La partie délicate du sentier, qui a probablement provoqué son abandon, se trouve sur le versant ouest, au niveau du franchissement de la falaise, comme on peut le voir sur cette photo de 1927:



Le mieux est d'aller constater tout cela sur place.

J'abandonne mon véhicule au petit parking des Ligières et suis la route montant à l'alpage de Châteaunié jusqu'à Pralong, d'où part un chemin forestier dans un bien triste état. Je l'ai déjà emprunté maintes fois, encore cette année d'ailleurs, mais la nature reprend véritablement ses droits. A la fin du chemin, une vague sente de gibier permet de gagner tant bien que mal la région du Pichiour où se situe la célèbre cascade du même nom.

De là, je remonte le cours de la Raspille, d'abord sur la rive est, puis après avoir profité des basses eaux afin de tenter avec succès une traversée, sur la rive ouest, que je ne quitterai plus jusqu'au P.1630. Le cheminement est évidemment chaotique, il faut parfois escalader prudemment un barrage naturel constitué de tronc d'arbres ou se hisser sur des rochers à la surface bien moussue. Ce n'est pas une randonnée de tout repos même si le débit relativement faible de la rivière facilite un peu la progression.

Au fur et à mesure, la rive ouest offre suffisamment de terrain pour pouvoir quitter le lit de la rivière et je me retrouve finalement au niveau du P.1630. Je n'y trouve évidemment plus aucun pont mais les traces d'un sentier encore bien visible montant en direction de l'Aprili. Je m'y engage donc et constate avec surprise que celui-ci a été partiellement refait par endroit : des marches ont été posées ainsi que des troncs sur les bas-côtés. Ces travaux remontent probablement à un ou deux ans.

C'est donc plein d'espoirs que je poursuis mon ascension mais je déchante en arrivant vers le passage fatidique de la falaise. Plus la pente se raidit, plus le chemin devient étroit et perd de sa visibilité. Après avoir franchi un ruisseau, j'arrive à la falaise et je constate de visu la probable raison de l'abandon du sentier : celui-ci traverse une zone gazonnée quasi verticale, à quelques centimètres d'un vide d'une vingtaine de mètres. Une chute ne serait pas permise. Il n'y a hélas aucun moyen de s'assurer. Si une corde est présente durant la bonne saison, elle est retirée pour l'hiver. Bref, demi-tour !

Je redescends à la Raspille que je franchis à gué, puis tente de retrouver le sentier qui montait en direction des Bourlas. Tâche peu évidente, car contrairement à l'autre rive, le chemin n'a pas été refait et je me contente donc d'une vague sente de gibier qui, après maints égarements, m'amène aux Bourlas-Dessous. J'ai baptisé ainsi les maigres ruines de cet ancien alpage où se situe également un bassin creusé dans un tronc et qui n'abreuve plus que les animaux sauvages.

Je rejoins rapidement les Bourlas(-Dessus) et suis le sentier dédié aux VTT qui me conduit à l'alpage du Poyo et emprunte ensuite le chemin pour Varneralp. A Châteaunié, je descends à travers le pâturage pour gagner la Holzhütte, non sans faire un petit détour afin de visiter la ruine située à 1966m. Puis c'est la descente classique jusqu'à mon point de départ.

Une bien belle journée ce fut !

Hike partners: ChristianR


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Post a comment»