Schönbielhütte


Publiziert von stephen Pro , 26. Oktober 2008 um 15:46.

Region: Welt » Schweiz » Wallis » Oberwallis
Tour Datum:20 Oktober 2008
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS 
Zeitbedarf: 7:00
Aufstieg: 1100 m
Abstieg: 1100 m
Strecke:Zermatt - Zmutt - Schönbielhütte et retour
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Zermatt, train depuis Visp
Zufahrt zum Ankunftspunkt:idem
Unterkunftmöglichkeiten:Schönbielhütte (fermée au moment de cette randonnée)
Kartennummer:2515 Zermatt-Gornergrat

Longue randonnée solitaire au milieu de belles couleurs d’automne
Les premiers rayons de soleil éclairent la face est du Cervin et commencent juste à toucher les versants orientés à l’est lorsque je pars de Zermatt, mais le fond de la vallée est encore plongé dans l’ombre et le froid. Petit passage à la boulangerie pour acheter des sandwiches, puis c’est en route pour le bout du village et le départ du sentier qui monte vers Zmutt. Le sentier monte doucement à la lisière d’une forêt de toutes les couleurs ; le jaune-orange des mélèzes domine, mais il y a encore beaucoup de vert… c’est un vrai régal pour les yeux.
Le sentier sort de la forêt juste en dessous de Zmutt (1936 m), joli petit regroupement de chalets quelque peu gâché par les installations hydro-électriques juste derrière.
Un kilomètre environ au-dessus de Zmutt, je tombe sur un panneau m’informant que le sentier est fermé à Kalbermatten en raison de chutes de pierres. Il n’y a aucune indication sur l’itinéraire qu’il faut prendre ; en fait, un peu plus loin encore, il faut prendre un sentier sur la gauche qui figure sur la carte mais n’est pas balisé. Le sentier descend dans le vallon pour franchir le torrent au niveau d’une vanne (2026 m), puis remonte une pente verglacée pour rejoindre la route de l’autre versant.  Route qu’il faut alors suivre jusqu’au-dessus des chalets de Stafel.
Ici, je suis victime d’un balisage trompeur. Un sentier à droite semble aller dans la bonne direction, descend vers un pont visible sur le Zmuttbach puis remonte vers la moraine du Zmuttgletscher. Mais au départ de ce sentier la direction Schönbiel a été effacée, alors qu’un autre panneau indique qu’il faut continuer par la route. Je continue donc de remonter la route, qui entre bientôt dans une zone d’installations hydroélectriques et de carrières. Pendant la demi-heure qu’il faut pour traverser tout ce secteur, ce n’est guère joli. 
Sorti de cette zone de travaux, je remonte une pente raide pour retrouver enfin le sentier direct devant une cascade, à côté duquel il monte en quelques lacets raides et caillouteux pour déboucher sur la moraine latérale du Zmuttgletscher à 2327 m. Le sentier emprunte ensuite un vallon derrière la moraine, le long d’un petit ruisseau, puis rejoint la route une dernière fois au terminus de celle-ci, à 2490 m.
A partir d’ici, on voit que le sentier d’origine continuait sur la crête de la moraine. Mais cette crête est devenue dangereuse en raison de l’erosion du flanc qui descend à pic sur le glacier ; à certains endroits il ne reste que quelques centimètres de largeur. L’itinéraire passe donc à nouveau dans le vallon à droite de la moraine pendant un moment, avant de remonter sur sa crête à un endroit où celle-ci est moins érodée.
On voit maintenant bien la Schönbielhütte sur sa butte, 200 mètres au-dessus. Le sentier y monte en larges lacets faciles. A cette saison la cabane est fermée, mais sa terrasse déserte est en endroit parfait pour faire un sort aux sandwiches achetés en ville. La vue depuis la cabane est superbe : la face nord du Cervin et de la Dent d’Hérens en face, le Stockjigletscher en face. Je me demande comment ceux qui font la Haute Route peuvent bien faire pour descendre par là depuis Tête Blanche, il ne semble y avoir aucun passage possible !
Après une bonne pause je redescends par le même chemin, sauf que dans ce sens, le balisage est mieux fait et me permet de contourner le secteur de la carrière. Même chemin peut-être, mais maintenant ce sont les rayons du soleil couchant qui éclairent la vallée de couleurs orangées. Lorsque j’arrive à Zermatt après une longue journée en montagne, le fond de la vallée est de nouveau plongé dans l‘ombre.

Tourengänger: stephen

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»