Gspaltenhornhütte, Sefinenfurgge


Publiziert von Philippe Noth Pro , 11. März 2011 um 09:54.

Region: Welt » Schweiz » Bern » Jungfraugebiet
Tour Datum:17 September 2002
Wandern Schwierigkeit: T3 - anspruchsvolles Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-BE 
Zeitbedarf: 7:30
Aufstieg: 1597 m
Abstieg: 1597 m
Strecke:CIRCUIT: Griesalp - Steineberg - Gamchi - Gspaltenhornhütte - Trogegg - Sefinenfurgge - Obere Dürrenberg - Bürgli - Griesalp

Ce circuit original et varié mène d'abord à la cabane du Gspaltenhorn (2455m, 8054ft) en remontant la vallée et le glacier de Gamchi, dans le massif de la Blümlisalp. Puis, par une traversée méconnue, il conduit au col de Sefinenfurgge (2612m, 8569ft), d'où l'on voit le trio de l'Eiger, du Mönch et de la Jungfrau, avant de redescendre au point de départ, dans le Kiental.

On trouve très peu d'informations sur le passage du Trogegg: actuellement seules 2 pages peu informatives sont recensées par Google pour ce mot-clé. C'est dommage car cette liaison Gspaltenhornhütte - Sefinenfurgge permet de réaliser une superbe boucle d'une durée de 8 heures entre les neiges de la Blümlisalp, la sombre citadelle du Gspaltenhorn et le très (trop ?) célèbre Schilthorn. Elle est mentionnée dans le guide Rother Berner Oberland Ost. Contrairement à ce qui en est dit, le sentier n'est pas difficile, même si son tracé est audacieux. Se renseigner tout de même si le passage risque d'être enneigé.

Le point de départ conseillé est le parking situé au bout de la route Kiental- Griesalp, près du pont sur le Gamchibach. Au-delà il y a interdiction de circuler. Cette route très raide et étroite par endroits est desservie par un bus postal. Ceux qui viennent en voiture doivent en théorie s'acquitter d'un péage depuis Kiental, mais je n'ai pas la moindre idée où et quand se paie cette taxe. Et comme disent les proverbes: "ni vu ni connu" et "pas vu pas pris"!

On chemine sur la route d'alpage pendant 45 minutes, dépassant l'auberge Golderli, puis les fermes de Steineberg. L'asphalte laisse la place au gravier. C'est à Burgli (ferme) que la route devient sentier pédestre. Tout droit, c'est la direction de la Gspaltenhornhütte. A gauche, c'est celle de la Sefinenfurgge. Comme j'ai choisi de me rendre d'abord à la cabane, il faut poursuivre dans la même direction. Déjà ici au fond de la vallée, on jouit d'un magnifique décor, avec la Wildi Frau (3259m, 10692ft) et surtout la paroi du Morgenhorn (3623m, 11886ft).

La vallée en U du Kiental se retrécit. A Gamchi (buvette), elle est fermé par un verrou rocheux. On monte dans la falaise sur la gauche, se faisant au passage immanquablement arroser par l'eau qui ruisselle de partout. Le massif de la Blümlisalp se dévoile de plus en plus: on peut voir maintenant sur la crête le col du Hohtürli et même la silhouette de la Blüemlisalphütte.

Après quelques raides lacets, on arrive sur une moraine latérale du Gamchigletscher (2 heures depuis le départ). On découvre aussi le haut du glacier (Gamchilücke) ainsi que la cabane, mais en contre-jour, ce qui fait qu'elle est difficile à repérer.

La dernière heure du sentier vers la cabane se résume à une montée relativement pénible dans l'herbe puis la caillasse des pentes du Bütlasse et du Gspaltenhorn. La cabane est nichée contre le rocher sur un promontoire qu'on atteint facilement en le traversant en diagonale depuis la gauche.

La pause à la cabane terminée, on peut s'attaquer au deuxième tronçon. Pour cela, on revient un peu sur ses pas jusqu'à la bifurcation vers Trogegg. Vu de la cabane, ce franchissement de l'arête du Bütlasse entre 2 paliers a l'air aérien, mais en réalité c'est si bien aménagé qu'on ne remarque pas le vide. Faire quand même attention de bien rester sur le sentier... une évidence mais autant le rappeler.

Derrière Trogegg s'ouvre un cirque sauvage. On croit voir Sefinenfurgge tout en haut de la pente, mais le col se situe derrière. On effectue une longue traversée dans des pierriers, on franchit éventuellement quelques restes de neige et on emprunte une petite échelle pour franchir un ressaut où l'on trouvera les seules zones d'herbe de toute cette pente. Puis on est confronté à une montée abrupte et longue à nouveau dans les éboulis, avec quelques câbles aux endroits les plus scabreux, surtout en haut.

Après 1h30 de randonnée solitaire depuis Gspaltenhornhütte, on débouche sur un col sans nom. C'est là qu'on voit la Sefinenfurgge, juste en face. On la rejoint en 30 minutes supplémentaires. Le clou du spectacle ici est la vue de l'Eiger, du Mönch et de la Jungfrau.

Il ne reste plus qu'à redescendre dans la vallée. Ce dernier tronçon est plus fréquenté car la traversée de la Sefinenfurgge semble assez populaire. C'est un des rares itinéraires de ce site que j'ai retrouvé décrit dans le Lonely Planet Walking in Switzerland.

L'extrême raideur de la pente sous la Sefinenfurgge rendent malaisés les premiers mètres de la descente. Bien que des escaliers aient été aménagés, leur état de délabrement complique la marche.
Mais rapidement, le sentier devient facile. Il serpente à travers les alpages, passe devant une ferme à Obere Dürrenberg et arrive à une autre ferme à Uf de Huble. Depuis là, c'est un chemin carrossable mais raide par endroits (d'ailleurs je suis tombé) qui mène à une troisième ferme, Burgli. Méfiez-vous de son stupide chien qui aboiera peut-être après vous et montrera ses crocs.

La boucle est bouclée. Il ne reste plus qu'à suivre la même route qu'à l'aller jusqu'au parking de Griesalp.

En résumé:
Griesalp - Gamchi - Gspaltenhornhütte: 3h15
Gspaltenhornhütte - Trogegg - Sefinenfurgge: 1h30
Sefinenfurgge - Griesalp: 2h
La durée de 8 heures que j'ai indiquée comprend les longues pauses à la cabane et au col.


Pour plus de détails, voir la page d'origine sur www.noth.ch. Vous y trouverez aussi la traduction anglaise.


Tourengänger: Philippe Noth


Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»