Obergabelhorn: Traversée Ouest-Est (Arbengrat)


Published by petitNic , 20 December 2009, 14h08.

Region: World » Switzerland » Valais » Mittelwallis
Date of the hike:28 August 2008
Mountaineering grading: AD+
Climbing grading: IV (UIAA Grading System)
Waypoints:
Geo-Tags: CH-VS 
Time: 11:00
Access to start point:Arbenbiwak, se trouve à 3-4 heures de Zermatt. Depuis 2007 le chemin ne traverse plus de glaciers. Les derniers 50m d'accès sont une mini-via-ferrata sympa.
Access to end point:Rothornhütte. Descente bien longue juste à Zermatt.
Maps:1347, 1327, 1328

Voici un petit rapport qui ne devrait brusquer personne :-). Un tour pas fait hier mais toujours actuel

L'Arbengrat au Obergabelhorn est une des plus belles crêtes de la région sur un des 4000 de Zermatt pas trop débordé de gens ('faut le faire). Du début à la fin la vue est juste imbattable. Nous sommes montés le long du Arbengrat et redescendus par la Wellenkuppe. Le faire dans l'autre sens me parait objectivement plus sûr, tant qu'on est sûr de ne pas rater l'endroit où il faut quitter la crête à la descente.

Point de départ pour le Arbengrat est le Arbenbiwak. D'après ma 25'000 il fallait encore traverser un petit bout de glacier pour y arriver. Ce n'est plus le cas aujourd'hui – le glacier s'en va en pas de galop... Le bivouac est le genre d'endroit ou on risque d'oublier de manger, tellement la vue sur le Cervin est belle!
Pour monter sur le Arbengrat il n'y a qu'un accès facile. On suit une sorte de grande fente dans le flanc nord de la crête. Une fois qu'on a trouvé le début c'est très facile à voir comment ça continue. La description dans le guide CAS est très bonne pour les premiers 30m clés du début. La varappe est facile mais la roche pas encore très bonne.
Une fois sur la crête c'est exactement le contraire. La varappe est un peu plus difficile mais la roche superbe. On a le Cervin à sa droite, le Val d'Anniviers à sa gauche et la Dent Blanche derrière. Presque sur le sommet le passage clé en difficulté de varappe barre la route. C'est une falaise raide et haute à peu près de 5m. Je trouvai que le niveau de varappe dépassait nettement le 3ème degré, comme décrit dans les guides. Il y a deux pitons et deux endroits de rêve pour des Friends. Couvert de glace ou de neige je pense que ce passage est vraiment difficile. Surtout en pensant que dans le cas d'une chute on risque de tomber directement sur la crête qui est très, très « trancheante » à cet endroit.
Le deuxième piton avant la fin du passage a été planté trop haut. Des personnes plus petites que 1.80m devront d'abord franchir un passage bien lisse avant de pouvoir savourer du « clic » réconfortant :-)
Une fois franchi ce passage, on est pratiquement arrivé sur le sommet. Malgré la belle vue le sommet ne se présente pas tellement pour y passer des heures. Il est sacrément étroit... on s'y trouve à cheval entre la face nord et la face sud. C'est très impressionnant!
La descente du côte Wellenkuppe était un peu difficile car nous y étions environ 30 montagnards communiquant en trois langues différentes qui devaient se croiser sur crête vertigineuse. Les pitons permettaient de franchir la majorité des passages en rappel. Un mélange vicieux de glace, neige et rochers couvert d'une fine couche blanche à cet endroit rend le terrain assez dangereux. Je ne conseillerait à personne de dé-escalader sans corde (comme beaucoup le font). On peut avoir des très mauvaises surprises concernant la consistance du terrain.
Après le grand gendarme de ce côté il faut remonter sur la Wellenkuppe, qui elle est très tentante pour y passer toute la journée à se gaver de la vue! Mais le tour n'est pas encore fini. Pour en redescendre on peut choisir entre une petite série de rappels dans de la roche potable si on tient vers la gauche, ou une descente à pied dans le gravier du flanc plus à droite. La plupart des gens ont choisi le gravier, alors je pense que ce n'est pas aussi nul que ce que ça à l'air.
Suite à ce dernier passage de rocher on traverse le glacier au bord duquel se trouve la Rothornhütte avec son équipe très sympa. Suivant la quantité de bière qu'on y consomme on arrive à Zermatt trois heures plus tard ou le lendemain.

Je trouve que objectivement, faire le tour dans l'autre sens est plus sûr. Les passages raide sur le dernier tiers du tour du côte Wellenkuppe sont beaucoup plus facile à la montée. En plus, grâce aux pitons assez fréquents, le Arbengrat est bien pratique pour descendre aussi. Les seuls désavantages sont qu'on rate la bien agréable montée sur le Arbengrat (la descente est moins drôle de ce côté aussi, je pense), et qu'au Arenbiwak on ne peut pas prendre ni de bière ni de blanc, sauf si on en amène soi-même.


Hike partners: petitNic


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window

AD+ IV
AD+ III
T4+ AD+ IV
19 Aug 13
Ober Gabelhorn (Arbengrat) · Stoerti
T4+ AD III
D IV

Comments (3)


Post a comment

Stani™ says:
Sent 20 December 2009, 14h24
> Voici un petit rapport qui ne devrait brusquer personne.

On sait jamais ...

petitNic says: RE:
Sent 20 December 2009, 14h41
Je sais! Pour éviter ça j'ai ajouté la notion nonverbale -> :-)
Bon dimanche :-)

Stani™ says: RE:
Sent 20 December 2009, 14h50
:=)!


Post a comment»