Lagh de Trescolmen, Bocchetta de Trescolmen


Publiziert von Philippe Noth Pro , 11. November 2010 um 01:03.

Region: Welt » Schweiz » Graubünden » Misox
Tour Datum:18 September 2006
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: Gruppo Arbeola-Molera   CH-GR 
Aufstieg: 970 m
Abstieg: 144 m
Strecke:Valbella - Cascinot - Alp de Trescolmen - Lagh de Trescolmen - Bocchetta de Trescolmen
Unterkunftmöglichkeiten:Augio (Albergo e ristorante La Cascata)

La Bochetta de Trescolmen est un passage entre le sauvage Val Calanca et une Mesolcina traversée par la grande route du Passo San Bernardino. L'"attraction du coin", c'est surtout le petit lac de Trescolmen, aux eaux bleues, vertes ou noires, selon le moment.

Strictement parlant, on est ici dans le canton des Grisons. Cependant la culture, la langue et l'architecture sont fortement apparentées à celles du Tessin, du moins aux yeux d'un visiteur lointain venant de Suisse Romande. Et les montagnes alentours font partie des Alpes Tessinoises.

Départ du petit parking (une dizaine de places maximum) à la sortie du village de Valbella. Le panneau des sentiers pédestres indique une descente dans la forêt, en direction de la rivière Calancasca, et estime la durée de marche pour l'alpe Trescolmen à 2h30.

Immédiatement j'ai l'impression de me retrouver au Népal. D'abord parce que le chemin fait descendre le randonneur jusqu'à la rivière pour la franchir par un pont et mieux remonter de l'autre côté, typique d'un trek au Népal. Et aussi parce qu'on chemine ensuite dans une belle forêt de pins tout en surplombant un torrent tumultueux: le Ria de Campalesc.

En une heure on est à Cascinot: un chalet, des ânes très curieux à tel point qu'ils me suivent pendant quelques minutes. Peu après, on rejoint le torrent. Là, un sentier est censé mener à l'Alp del Largè, sur l'autre versant de la montagne. Sur la carte nationale, ça représente un tour intéressant: monter au lac par le sentier principal pour redescendre par cet itinéraire en balcon sous le Piz del Largè. Seulement, le petit dépliant de la Banca del Gottardo parle d'un sentier en mauvais état, et au Tessin tout spécialement, un tel avertissement ne doit pas être ignoré. D'ailleurs, plus haut, même le sentier normal devient assez inconfortable: nombreuses pierres glissantes, végétation bien présente (noisetiers, genévriers). Clairement, ici on laisse un peu plus la nature faire son oeuvre que sur les grands sentiers des cabanes valaisannes. La décision est donc de faire un aller-retour par Alp de Trescolmen. En plus, j'ai beau scruter la pente, je ne vois aucune trace montant vers Alp del Largè.

Poursuivons sur le sentier "normal" de la Via Alpina. Comme il suit le torrent, et que celui-ci dévale la pente en de multiples cascades, le sentier n'a pas d'autre choix que de devenir lui aussi plus abrupt. A un endroit particulièrement raide et étroit, des moutons encombrent le passage! Pas facile de se frayer un chemin tout en évitant de marcher dans les crottes.

2 heures 10 après avoir débuté le parcours, à environ 1950m (6398ft) d'altitude, on s'extrait finalement de la gorge. La végétation est désormais moins dense, et l'Alpe de Trescolmen toute proche. On devine ou se love le lac: au-dessus de soi, il semble y avoir une dépression d'où l'on voit sortir un ruisseau. On traverse le torrent (pas de pont) et en une vingtaine de minutes faciles dans les vernes, on atteint la bergerie en pierre à Alp de Trescolmen. Ce qui donne 2h30 de marche, comme prévu.

Le terrain est assez marécageux. Détail touchant: sur une grosse pierre plate à côté de la maison, on peut lire des inscriptions laissées par un berger dans les annees 50. Les lettres gravées citent le nom du pasteur et énumèrent les années qu'il a passées à cet endroit. L'Alpe est magnifique, même si je ne vais pas me lancer dans la même description lyrique que l'auteur de la brochure de la Banca del Gottardo. Jugez plutôt:
 

"Cette ampleur fait paraître encore plus petit le mazot de l’alpage, que pourraient habiter des pâtres primordiaux, effrayés par une dimension sillonnée par les éclairs diurnes et par des histoires racontées autour du feu."
 

Le lac de Trescolmen est à 5 minutes. Bien qu'on ne le voie pas depuis la bergerie, on sent sa présence, on sait qu'il est là. A choix, on peut se reposer au lac ou prendre encore un peu d'altitude et aller voir le col dénommé Bochetta da Trescolmen. L'ascension reste agréable, à travers blocs et herbe rase. Dommage qu'il y ait des petits moustiques en grande quantité. Un bruit d'insectes assourdissant me fait relever la tête à temps: à 1 mètre devant mois gît un mouton à moitié décomposé.

Le col est atteint en une demi-heure environ. L'autre versant offre une vue étendue sur des pics inconnus. L'altitude n'est pas très élevée, 2161m (7090ft), mais les pics sont abrupts. Par exemple à Alp Trescolmen, en comparant ma carte avec ce que j'ai sous les yeux, je ne me représente pas par où le chemin monte pour franchir la crête et rejoindre Pian Grand.

La descente par le même itinéraire s'avère fatigante, surtout à partir de la rivière. Le sentier étroit, envahi par des buissons et encombré de rochers toujours "mal orientés" - penchés vers la pente de la montagne - demande une attention particulière. Heureusement ça n'est pas trop long, 45 minutes. Dès Cascinot, on peut se décontracter car les difficultés de la descente sont derrière soi. Compter 1h 1/2 pour faire Alp de Trescolmen - Valbella.


Pour plus de détails, voir la page  d'origine sur www.noth.ch. Vous y trouverez aussi la traduction  anglaise.
 


Tourengänger: Philippe Noth


Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»