COVID-19: Current situation

Cornettes de Bise 2432m: depuis Chevenne via couloir de la Callaz


Published by antoineb , 5 December 2013, 17h16.

Region: World » France » Haute-Savoie » Massif du Chablais
Date of the hike:29 November 2013
Hiking grading: T2 - Mountain hike
Mountaineering grading: F
Waypoints:
Geo-Tags: F   CH-VS 
Time: 4:30
Height gain: 1215 m 3985 ft.
Height loss: 1215 m 3985 ft.
Access to start point:Dégagé
Access to end point:identique au point de départ
Accommodation:divers hôtels et gîtes à la Chapelle d'Abondance


Route comme en été jusqu'à la Chapelle d'Abondance, avec juste 1-2cm de neige dans les prés pour faire joli.
Route de Chevenne encore ouverte, ce qui est rare un 29 novembre, et qui plus est parfaitement sèche, sauf 2-3 passages vers la fin avec un tout petit peu de neige et surtout de grandes plaques de glace, nécessitant conduite calme ainsi que pneus d'hiver voire un 4x4.
Parking de Chevenne juste 2-3cm de neige pour faire joli.  Température -7 degrés, normal pour la saison et l'altitude et un endroit à l'ombre.

Début de la route d'alpage avec petite couche de neige esthétique, puis dès la fontaine, route essentiellement sèche!  J'ai donc pu emprunter le raccourci par le sentier pour couper un lacet de la route et la retrouver plus haut.  A peine si j'ai dû faire 10 pas dans la neige, et encore, j'aurais pu la contourner.

Sur la route d'alpage, de la neige en quantités un petit peu plus raisonnable vers 1600m, mais toujours possible de l'éviter en restant sur le bord.  Par contre dans les prés, pas la moindre neige.  Bizarre pour un 29 novembre.  Surtout que les auto-proclamés "experts" nous ont prédit l'hiver le plus rigoureux depuis 100 ans... ;-)

Pour changer, j'ai décidé de monter aux Chalets Toper (1680m) pour ensuite viser le couloir de la Callaz.  Auxdits Chalets, et sur les prés y conduisant, pas la moindre neige.  Rien que de l'herbe.

Entre les Chalets de Toper et le pied du couloir, des plaques de neige mais assez de plaques d'herbe pour pouvoir les éviter.

Couloir, de la neige seulement au centre, bords en herbe.  Suis monté jusque vers 1800m puis ai mis les crampons.  Conditions idéales pour la progression, neige dure crochant bien, à peine un ou deux passages commençant à pourrir dans le haut.  La Callaz ce n'est certes pas le Whymper, mais ça fait quand même 250m de dénivelé avec 30-35 degrés de pente moyenne, donc agréable petite mise en jambes sur crampons.  Par contre, il est clair que cela reste bien plus amusant de descendre le couloir à ski, il est ludique et sans difficulté vu la pente modeste.

Lapiaz, neige en quantité modeste, 30-40cm, et dure donc portant très bien - bien plus agréable que le 7 novembre quand j'avais souvent planté très profond dans une neige pourrie.  Quand même un passage de nouveau totalement en herbe, donc je me suis écarté du chemin pour éviter d'abîmer mes crampons ou de devoir décramponner puis recramponner plus haut.  Croisé un type sympa qui redescendait du sommet.

Première pente de la face SE, trace de montée et de descente à ski datant de plusieurs jours, peut-être dues au type très sympa, tenue noire et bonnet de tricot blanc, que j'avais rencontré sur la crête de Coicon du Mont de Grange, le 17 novembre, et qui m'avait raconté avoir pu faire quelques virages aux Cornettes le 16 novembre.  Aussi une trace de piéton, sans doute celle du type croisé dans le lapiaz.  Neige par endroits poudreuse et plantant mais à peine au genou, par endroits granulés gelés.  Ensuite passage de la crête avec toujours de la neige soufflée, et la suite jusqu'au sommet facile quoique commençant à pourrir un peu, comme souvent vu l'exposition S.

Au sommet, à peine 15-20cm de neige dure, et beaucoup de plaques d'herbe.  Vraiment maigre pour un 29 novembre!  Aperçu une trace de montée venant de l'itinéraire du Saix Rauquin - les conditions ne devaient pas y être si faciles, car le rocher ça va, la neige profonde ça va, mais peu de neige c'est le pire, du moins à mon niveau.  En tout j'ai dû mettre pas loin de 3h de marche, ce qui est très tranquille, mais bon, pause-crampons, pauses-photo, et j'en passe. ;-)

Pour le retour j'ai suivi l'itinéraire classique, traversant le haut du couloir de la Callaz très haut, plus ou moins sur l'itinéraire que l'on suit normalement à peau de phoque.  Il y avait trois anciennes traces de raquettistes, et je me suis félicité d'être avec mes crampons, nettement plus agréables pour traverser un flanc.

Descente très sympa dans neige plantant et portant juste ce qu'il faut jusqu'à La Callaz.  Enlevé les crampons vers 1950m.  Pentes totalement en herbe sauf le sentier mais même là on aurait pu éviter la neige en restant bien au bord.  Encore pu m'amuser à descendre vite dans la neige entre le Col de Verne jusqu'à retrouver la route d'alpage vers 1600m.

Ensuite retour à la randonnée sur terrain sec, terrain qui avait d'ailleurs largement dégelé.

Retour au parking de Chevenne en 1h30 depuis le sommet.


Au final:  si ça continue comme ça, à savoir en altitude grand beau temps et températures très douces, encore une ou deux semaines et jusque vers 2500m voire 3000m on va pouvoir se faire toutes les courses presque en conditions d'été!  Rien que pour pouvoir monter aux Cornettes à peau de phoque en bonnes conditions, avec un fond, il faudrait au moins 2-3 chutes de neige de 30cm chacune.

Hike partners: antoineb


Gallery


Open in a new window · Open in this window


Post a comment»