COVID-19: Current situation

Jusqu'au cratère du Tunupa


Published by gurgeh , 24 November 2015, 23h55.

Region: World » Bolivien » Sur Lípez
Date of the hike:13 November 2015
Hiking grading: T3 - Difficult Mountain hike
Waypoints:
Geo-Tags: BOL 
Time: 5:00
Height gain: 900 m 2952 ft.
Height loss: 900 m 2952 ft.

Le Tunupa est LE volcan qui domine le Salar d'Uyuni - surtout parce que le vrai nom du plus grand salar du monde est justement Salar de Tunupa... Il culmine à 5432m mais son ascension complète est difficile (escalade sur paroi instable dans les 200 derniers mètres), sans compter que c'est un lieu sacré. La randonnée jusqu'au bord du cratère est bien suffisante :)

Nous partons du parking qui se situe à presque 4000m d'altitude, juste au-dessus de Coquesa. Nous devons prendre un guide de la communauté, puisque nous souhaitons aller plus loin que le premier mirador, et il nous impose de passer voir les momies juste à côté du parking. C'est un peu réticent qu'on le suit mais finalement c'est plutôt impressionant : elles sont préservées dans une grotte depuis le 12e siècle, sans vitrine ni barrière, avec leurs vêtements en laine de lama et leurs accessoires. Mais sans le guide, on n'y entrait pas...

Le premier mirador se situe à la limite haute des champs. Il fait chaud (tee-shirt et short à plus de 4000m, c'est rare) et la montée se fait à un bon rythme, mais nous sommes toujours en phase d'acclimatation donc il faut être prudent. Jusqu'au second mirador (4700m), la pente est plus douce, le manque d'air se fait lentement sentir.

On décide d'attaquer le "mur" jusqu'au cratère mais c'est là que ça devient plus technique : gros sable instable sur le chemin, zig-zags, pente assez forte. Les couleurs de la terre s'enchaînent tout au long de l'ascension : d'abord blanc, puis jaune, ocre et enfin très rouge. Dans un dernier effort après plus de 3h de montée, j'atteinds la crête du cratère du Tunupa (4900m). La palette s'enrichit encore !

La descente se fait par le même chemin ; c'est d'abord agréable de godiller dans les éboulis, mais ensuite les kilomètres, la chaleur et l'altitude nous épuisent rapidement. Mes 2 litres d'eau sont finis en arrivant aux voitures. Il y avait l'option de redescendre au village de Coquesa (3860m, +1 heure) à pied, personne ne la prendra :)

Après une nuit agitée, nous découvrirons que la tempête de sable a aussi apporté quelques centimètres du neige sur les pentes du volcan. L'ascension aurait été plus difficile dans ces conditions, en tout cas plus frustante au niveau des couleurs...

Hike partners: gurgeh


Gallery


Slideshow Open in a new window · Open in this window


Post a comment»