Les Dolomites du Dauphiné : Tenailles de Montbrison, éperon Renaud


Published by Bertrand , 17 August 2015, 14h47.

Region: World » France » Hautes Alpes - Dauphiné
Date of the hike:31 July 2015
Hiking grading: T4 - High-level Alpine hike
Mountaineering grading: TD-
Climbing grading: 6b (French Grading System)
Waypoints:
Geo-Tags: F 
Height gain: 850 m 2788 ft.
Height loss: 850 m 2788 ft.
Route:Topo détaillé ici

C'est la grande classique calcaire du Briançonnais, les Dolomites des Ecrins, un doigt rocheux de 250 mètres de haut dont l'Eperon SE est le seul itinéraire accessible à des grimpeurs occasionnels - avec quand même une longueur en 6b / A0 vertigineuse exigeant une bonne dose d'énergie...

La voie est plutôt bien équipée sur spits, notre Raoul n'a quasiment rien dû rajouter. Un peu de patine dans les longueurs dures (surtout dans la longueur clé de L7 qui du coup, si on l'enchaine proprement, vaut quand même au moins 6b à notre avis) mais plutôt moins que ce qu'on craignait à la lecture de certains compte-rendus. Malgré tout le tracé n'est quand même pas toujours si évident de par la présence d'autres voies modernes plus à gauche, on n'était pas fâchés d'avoir le croquis précis du topo de JM Cambon. Dans l'une des longueurs du pilier inférieur (L3 ou L4 je crois) en particulier, bien prendre à D en direction du petit pin alors qu'une autre ligne de faiblesse spittée invite à aller à G vers un petit dièdre-cheminée...on a failli devoir abandonner une dégaine !

Même si la grande fissure déversante de L7 est bien plus dure que le reste, la longueur en 5c de L2 ou L3 réveille quand même pas mal aussi pour de petits seconds comme nous. De manière générale, les cotations nous ont semblé un bon cran plus sec que celles des voies d'Ailefroide ou de ce qu'on connait chez nous.

La descente se fait à pied (avec un rappel) depuis le col W entre les 2 doigts, il faut encore un pied sûr (on a brièvement assuré un court passage), le pierrier du bas est assez glissant et on n'est pas fâchés de retrouver le sentier en forêt.

C'était la 1ère journée de notre campagne Ecrins 2015 avec Raoul. On n'avait plus remis les pieds à Vallouise depuis 10 ans (comment est-ce possible ?) et une mémorable bavante sur le Pic Coolidge (3775m) en AR à la journée du Pré de Mme Carle...le coin n'a rien perdu de son charme même avec la foule estivale.

La météo annonçant un samedi 1/8 bien arrosé, nous avions heureusement pu anticiper le départ et faire la route jeudi après-midi de façon à déjà bien remplir le vendredi par un truc majeur (pour nous !). Encore une vieille classique qui mérite bien de l'être : la marche d'approche est idyllique, la ligne est vraiment aussi belle vue de loin qu'une fois dessus avec une ambiance impressionnante au voisinage de la 1ère tour ("la bite" selon les locaux...) ainsi que dans la grande fissure en 5c tout en haut. Du vrai 5c à l'ancienne, ça se défend sacrément plus que les 5c modernes de Cambon en dalle ! Du bas, on se demande toujours comment un truc aussi impressionnant pourra passer dans des cotations encore accessibles à des grimpeurs (très) occasionnels comme nous...

Raoul nous a gentiment bardé la longueur clé (heureusement très équipée) de sangles en tout genre ce qui a évité séance de hurlements et/ou crise conjugale...sachant que toutes las autres voies des Tenailles ou de la Tête d'Aval sont encore bien plus dures, autant dire qu'on en restera là en ce qui nous concerne !

Nous avons passé le samedi 1er août à regarder tomber la pluie au camping (heureusement que notre voisin avait emmené une guitare) avant de grimper à Ailefroide dimanche matin puis de monter au Refuge du Pelvoux pour la traversée des Aiguilles de Sialouze.

Météo du jour : grand beau, température parfaite, vent faible. Cumulus de plus en plus menaçants en fin d'après-midi, début de la pluie vers 21h, déluge + son et lumière une bonne partie de la nuit suivante --> on n'a pas beaucoup dormi mais les tentes ont bien résisté !

Accès : 4h de route d'Orsières (VS) à Vallouise la veille via Aoste - Turin - Montgenèvre. La piste menant à la Bletonnée est assez défoncée par endroits, avec un véhicule normal il faut vraiment rouler au pas.

Hébergement : Nous avons installé notre CB au camping Indigo de Vallouise, extra, très central, avec une belle salle permettant de lire et pique-niquer à l'abri en cas de pluie. Enfin un camping donnant la priorité aux tentes et pas aux camping-cars !

Horaire : Dep 6h20, attaque 7h45, sommet 12h45 / 13h30, retour 15h30.

Participants : Agnès & moi, Raoul C. (guide). Etonnamment seuls toute la journée dans cette grande classique.

Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Post a comment»