Mythen, Paine, Lavaredo...non, Aiguilles d'Arves ! Ski de randonnée dans le grand sud savoyard


Publiziert von Bertrand Pro , 12. Februar 2013 um 17:33.

Region: Welt » Frankreich » Savoie
Tour Datum:10 Februar 2013
Ski Schwierigkeit: WS+
Wegpunkte:
Geo-Tags: F   D 
Zeitbedarf: 2 Tage
Aufstieg: 1900 m
Abstieg: 1900 m

Avouons qu'on n'aurait jamais pensé à aller explorer un coin pareil sans la motivation de l' AG annuelle de camptocamp.org, le grand frère franco-romand de hikr.org. L'AG 2012 s'était déroulée aux Paccots, en vertu d'une saine alternance il était donc logique de se rapprocher un peu plus des pénates de nos amis grenoblois pour cette année impaire.

Noman's land aux confins de la Savoie et de l'Isère, non loin du Dauphiné, la région des Aiguilles d'Arves est à la fois l'enfer de l'alpiniste (vu la décomposition terminale du rocher indigène) et le paradis du skieur amoureux de belles pentes solitaires. Malgré des conditions nivologiques tout à fait exceptionnelles (neige abondante et de qualité parfaite, risque faible) et une météo convenable, les 40 "camptocampistes" (dont un certain nombre de << 10 ans, la prochaine génération est déjà assurée) ont été quasiment les seuls à investir ce beau vallon de Chalmieu 2 jours durant.

Samedi : même en tirant du lit les enfants à 7h du matin à Genève, difficile d'arriver bien avant 10h30 entre les colonnes de Belges & Hollandais à double sens sur la route d'accès, un refuge communal mieux caché que prévu et notre légendaire sens de l'orientation. Le temps de décharger les 2 tonnes d'équipement de la tribu, il est déjà pas loin de midi mais pas question de ne pas profiter de l'après-midi pour une sortie familiale. Christophe, trésorier de l'association et alpiniste confirmé, nous fait la gentillesse de nous accompagner tout doucement jusqu'au voisinage du relais TV, relatant ses aventures sur le rocher incertain des Aiguilles d'Arves sous le regard terrifié émerveillé de Cécile...

Après un pique-nique glacial aux Cabottes (il faisait -15° à 2000m ce jour là) rencontre de Gus Morton et Françoise du légendaire Alpine Club britannique, qui honoraient l'AG de leur présence et avec lesquels nous avons fait un bout de montée. Les effectifs de la famille finissent par exploser, Agnès et Arnaud derrière (il est vrai qu'Arnaud recreuse en raquettes une trace zigzagante autour du sillon principal qu'il ne voit guère l'intérêt de suivre bêtement), Cécile qui discute le bout de gras avec sa nouvelle pote Françoise loin devant, et papa au milieu tentant vainement de maintenir un semblant de cohésion. Bilan des courses : personne n'atteindra vraiment le col, Arnaud préférant dépenser intelligemment son énergie à creuser avec maman une grotte de bivouac un peu avant La Motte (2180m).

Une négociation plus serrée sera nécessaire avec une Cécile déchaînée que j'ai eu toutes les peines du monde à convaincre de faire 1/2 tour vers 2300m, à moins de 300m du sommet. Tout ça pour une prétendue réunion de 16h (l'AG elle-même) qui commencera avec 1h30 de retard pour (dira-t-elle) "un tas de bavardages" auquel elle ne comprendra goutte, tout ça à cause de ce maudit petit-frère qui traîne et qui fait le singe...alors qu'un nouveau record de dénivelé hivernal lui tendait les bras...pas facile la vie des petites filles de 11 ans ! "Ben la prochaine fois on se réveillera à 5h pour avoir plus de temps, d'accord ?" - "Euh, non, finalement on peut s'arrêter là". La technique est désormais bien rôdée : Papa & Maman jouent les mulets et portent skis de piste et chaussures des enfants sur leur dos à la montée, Cécile et Arnaud montent en raquettes sans sac, et arrivée au sommet on échange pour skier tous ensemble.

Bon avec toutes les remontées parsemant la descente, le froid mordant et la bonne couche de poudreuse où ils ont pu exercer leurs talents de Freeriders, nos 2 moustiques auront quand même leur compte et seront même sagement au lit peu après 23h en compagnie de leurs grands copains du WE Zian et Armand. Pendant que papa aidera à achever les bouteilles et les restes de dessert avant de s'égosiller avec François, Dani et Greg autour de nos 3 guitares. Merci à chacun pour tous ces moments privilégiés !

Itinéraire détaillé ici

Dimanche : C&A préfèrent jouer dans la neige avec leurs copains du WE, les mamans se sacrifient (refrain trop connu...mais Agnès a déjà recruté Françoise pour un audacieux WE "women only" à l'assaut de la délicate Pointe Isabelle au printemps prochain...) et les papas ont carte blanche pour suivre les 3 collectives du jour. Les effectifs au départ du matin auraient fait l'orgueil d'une sortie du CAS de Zürich, on devait bien être une trentaine (cf image !). Il a donc fallu proposer des ateliers : bavante dénivelante autour de la Gde Chible, pente raide sous le Gros Grenier, et enfin caravane populaire au gros Crey étaient offerts au menu du jour afin de répartir les troupes. Les parents responsables (et la plupart des filles - bien fait pour les autres groupes !) avaient évidemment opté pour cette dernière version.

A noter quand même que nous serons la seule des 3 équipes à mener à bien son objectif jusqu'au bout ! Le mauvais temps remontant du sud avait en effet pris un peu d'avance et les conditions de dépeautage au sommet évoquaient plus la Norvège que les Alpes du Sud toutes proches. Nous nous sommes vengés du jour blanc - finalement pas trop gênant vu l'incroyable légèreté de la neige - en décimant le reste des vivres au retour (eh non, on n'a pas réussi à tout finir). Avant de s'égosiller à quatre autour de nos guitares - sous la houlette de maître François - pour tenter de couvrir le joyeux fond sonore ambiant.

Itinéraire détaillé ici

Bilan des courses : des tonnes de poudreuse légèrissime, un vallon entier à découvrir pour nous tout seuls sous le regard impressionnant des Dolomites locales, une ambiance débridée tant sur les skis qu'autour des guitares (ou autour des verres, avouons-le quand même), des gamins ivres de "grosse neige" (mais également de Nintendo dans les dortoirs, avouons-le aussi...). Bref on avait tous le coeur gros de se séparer dimanche après-midi avant d'entamer la longue route du retour (3h30 --> Berne pour ceux qui seraient tentés de venir)

Participants : Cécile (11 ans), Arnaud (8 ans), Agnès & moi. Et 40 autres de 6 mois à 70 ans.
Météo : plutôt beau samedi après-midi mais avec -15° à 2000m et un petit vent glacial > 2500m. Se couvrant rapidement dimanche en milieu de journée, mais un peu moins froid.

Conditions : 1m de neige dès le départ à 1560m, 2m ou plus dès 2000m, 30 à 40cm de poudreuse non ventée d'une incroyablement légèreté sur un fond ferme, risque 2.

Autres images (incluant de la descente...car il y en avait...) ici !

Tourengänger: Bertrand


Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentare (1)


Kommentar hinzufügen

CarpeDiem hat gesagt:
Gesendet am 13. Februar 2013 um 21:44
Magnifique cette région, malheureusement un peu loin...


Kommentar hinzufügen»