COVID-19: Current situation

Tête de la Payanne : traversée Orsières - Le Chable


Published by Bertrand , 16 March 2013, 06h01.

Region: World » Switzerland » Valais » Unterwallis
Date of the hike: 2 March 2013
Ski grading: PD+
Waypoints:
Geo-Tags: CH-VS 
Height gain: 1600 m 5248 ft.
Height loss: 1700 m 5576 ft.
Route:Orsières gare – Pt 914 – Pt 1260 - Commeire – Chalet du Blettay – Col du Basset – Payanne Pt 2457m – Le Veya – Bourgo – Vintsié – Rénarosse – Bruson – Le Sapey – Gare du Chable

Le but de la journée était d’abord de retrouver nos amis parisiens en villégiature à Verbier (ils avaient sans doute des choses à se faire pardonner…) avec un certain nombre de contraintes supplémentaires exigeant une planification créative : dénivelé nourrissant et approche en TC pour Agnès et moi (puisqu’on ne tenait pas à 6 dans leur unique voiture), montée de maxi 1000m mais longue descente pour eux, retour précoce au bercail à Berne  - puisqu’on avait osé pour la 1ère fois laisser nos 2 moustiques seuls toute la journée (chhhuuut…aux US on va en prison pour moins que ça !)…d’où le choix de ce circuit un peu biscornu - avec regroupement à Commeire - qui au final constitue cela dit une fort jolie traversée.

Démarrage laborieux : panne de train à Martigny donc bus de remplacement pour Orsières et déjà 20mn de retard sur un planning serré. La montée à bloc n’y fera rien, nos amis nous doubleront en voiture sur l’un de lacets de la route Orsières – Commeire bien en dessous du parking de RV…qui s’avèrera de plus assez pénible à rejoindre à skis (cf conditions : au départ d’Orsières il faut en fait impérativement suivre la trace ski de la carte 282S, passer à G de Reppaz et rejoindre Commeire par le haut, ne pas se fier à notre GPS track sur ce tronçon).

Enfin bref toutes ces petites misères sont vite oubliées et on savoure cette montée ensoleillée en papotant quasiment sans cesse, comme il est normal avec des amis que la vie à séparé depuis 5 ans déjà. Le long casse-croute au sommet permet de débattre de la descente, Philippe et Sophie se sacrifient pour descendre à Commeire récupérer leur voiture, le reste du groupe entame la longue descente sur le Chable qui alternera passages divins et coins un peu plus bataillants faute d’avoir pris soin de lire la carte…

Timing parfait : tout le monde se retrouve à la gare du Chable juste à temps pour de brefs adieux avant qu’Agnès et moi ne sautions dans le train. De retour au bercail, C&A sont bien rentrés à la maison, ont réussi un AR aux scouts en bus seul chacun de son côté et sans se perdre, ont su cuisiner leurs pâtes sans mettre le feu à la maison…comme le temps passe ! Pour le meilleur et pour le pire…

Conditions : Entre Orsières et Commeire, neige de printemps puis plus de neige sur la croupe S sous le village (ne pas chercher à passer par là à skis en coupant les lacets, terrain raide et arbustif obligeant au final à marcher sur la route en portant les skis…). On rechausse à 1550m, neige dure en forêt jusqu'au Blettay, puis poudreuse tassée et un peu humidifiée jusqu'au Basset.

Descente versant N : poudre trafolée et compactée, devenant légère sous les 2200m avec gros enneigement dans la trouée du Bourgo  (qui est cela dit plus sanglière et arbustive que ce que la carte laisse penser…voire même franchement chaotique sur le bas !) ainsi que sur les clairières plus bas. Pistes forestières  damées  Bruson, on traverse le village à pied avant de rechausser à son entrée N. Une trace judicieuse nous a évité de nous perdre dans le dédale de routes et chalets entre Bruson et le Sapey (incroyable comme ce coin est urbanisé / mité, heureusement que les récentes votations vont un peu endiguer cette dérive…) avec juste 2-3 courts déchaussages. Descente plus aisée à vue du Sapey, on arrive sans souci skis aux pieds au voisinage de la gare du Chable. Neige humide et facile sur un fond dur sur toute cette section.

Risque 2 annoncé, pas de signe suspect, mais nous avons quand même fait partir de petites coulés humides sous nos skis dans les raides pentes E du Veya (empruntées par erreur, il faut tirer plus vite à D en haut).

Météo : Grand beau frais puis doux.

Participants : Agnès & moi, Sophie & Jérôme B, François H, Philippe C

Horaire : Berne gare 6h07 – Orsières gare 9h – Commeire 10h30 – Sommet 13h15 / 14h – le Chable 15h45 – Train de 16h09 - Berne 18h23.

Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window

T2
16 Aug 13
Six Blanc · Piccolo_M
PD+
T2
T2
24 Sep 16
Tête de la Payanne · Piccolo_M
T2
31 Jul 20
Rundtour zum Lac de Vaux · maenzgi

Comments (2)


Post a comment

Tony. says: Oui, mais ....
Sent 18 March 2013, 15h14
C'est très joli le Bas-Valais, ses raccards et mayens (transformés en résidences secondaires), sa neige crouté, ses parcours sanglier (c'est une constante de tes sorties ! Là je me pose une question. Est-ce que tout l'attirail techno-scientifique que tu te trimbales est incapable de vous éviter ces épisodes en mode survie ? Mais j'ai l'intime conviction que ces sections broussailles et ravines doivent bien te plaire, un acte manqué en quelque sorte). Enfin bref, moi, ce qui m'intéresse, c'est l'aventure, l'exotisme, l'odeur des fumeries d'opium, la moiteur des salon de massages....Alors comment c'était Shanghai ?
Sinon je crois que le peuple valaisan c'est bien enfermé dans son "réduit" en portant Oscar F au gouvernement. LAT et Lex Koller en on fait des Caliméro et Oscar a su les caresser dans le sens du poil pour ensuite récolter les suffrages. On va voir si les permis de construite vont continuer à sortir des paquets Bonux.

Grosses bises à Agnès et aux enfants !

Bertrand says: RE:Oui, mais ....
Sent 19 March 2013, 10h23
Les salons de massage j'ai pas trop fréquenté, mais ce n'est pas faute d'avoir été abordé...la phrase la plus utile de mes maigres rudiments de chinois a été "Xié-xié, bu yao, wo jié hun-le !" (Non merci, déjà marié...). Stupéfaction puis éclat de rire garantis !
Entretemps c'est Singapour, étouffant et aseptisé, le sport se limite à des footings-saunas avant de se réfugier dans la clim des bureaux ou des malls...


Post a comment»