Turtmanntal : Friliwäng - Karlustafel


Published by ChristianR , 17 October 2021, 12h37.

Region: World » Switzerland » Valais » Oberwallis
Date of the hike:15 October 2021
Hiking grading: T4- - High-level Alpine hike
Waypoints:
Geo-Tags: CH-VS 
Height gain: 800 m 2624 ft.
Height loss: 800 m 2624 ft.

- "Mais... plus personne ne va là-haut !?"
- "Tant mieux !"

(un nom d'auteur, un titre de livre)


L'expérience de la randonnée m'a appris que les cartes nationales suisses, bien que proches de la perfection, ne recensent néanmoins pas tout. Il existera toujours un élément topographique qui n'apparaîtra pas, ou plus, pour différentes raisons : ruines, sentiers, murs, etc. C'est toujours avec une certaine surprise que l'on rencontre ces éléments sur le terrain alors qu'ils ne devraient "topographiquement" pas exister. Un trèèèès léger sentiment de fierté, comparable à celui de l'explorateur du XVe siècle qui s'échoue sur une île non répertoriée, peut gagner le randonneur se retrouvant nez à nez avec l'inattendu.

Je me suis surpris, depuis quelques temps, à ne plus subir passivement ces découvertes mais à les provoquer. Cela commence par une étude approfondie de la carte, à différentes époques, et éventuellement, à une modeste recherche historique sur le passé de la région en question. Il est ainsi possible, non pas de déterminer assurément, mais d'estimer une certaine probabilité qui pourra déboucher sur une "découverte". Je mets le mot entre guillemets car l'endroit est certainement connu des proches habitants, des bergers et des chasseurs qui le fréquentent de temps à autre.

Dans le cas présent, une précédente randonnée dans les vallons de Wängertälli et Inners Wängertälli m'avait permis de découvrir que le versant W de la Turtmanntal bénéficiait encore d'une relativement importante activité pastorale récentes (containers de Karlustafel) et anciennes (ruines de l'alpage de Wängeralpu). Après tout, ce versant ne se nomme-t-il Turtmaschafalpu ? Une étude de la carte permet de constater la présence de deux sentiers parallèle traversant quasi-horizontalement ces vastes pâturages :

a) Le "sentier supérieur", plafonnant à 2500m, allant de l'alpage de Chalte Berg - mine de Chalte Berg - Friliwäng - Karlustafel - Wängertälli - Inners Wängertälli.
b) Le "sentier inférieur", plus ancien, plafonnant à 2400m, allant de Bitzu Oberstafel - Wäng - Frili - Wängeralpu - Wängertälli.

J'ai fait abstraction d'un troisième sentier, plus récent, allant de Bitzu Oberstafel au barrage qui n'existe que depuis la construction de celui-ci. Il suit simplement le tracé de la canalisation qui prend son eau au Sänntumbach.

Une fois les tracés déterminés, il suffit ensuit de les parcourir virtuellement en utilisant la vue satellite offerte par Swisstopo et là, surprise, on découvre cette image dans la région de Friliwäng :



Dans la partie supérieure de l'image, on semble distinguer un enclos rectangulaire et deux petites annexes près de son ouverture. Plus bas, un bâtiment composé de deux pièces formées par des murs encore debout. Bref, l'image suffit à insuffler une légère envie d'aller voir sur place. Et c'est ce que je vais donc faire.

Comme à l'accoutumé, j'abandonne mon véhicule au parking de Vorder Sänntum, totalement désert et attaque l'habituelle montée sur Bitzu Oberstafel. A la prise d'eau, j'emprunte l'ancien sentier "inférieur" qui, après deux zig-zags et le P.2306, débouche sur le bas du Minugrat. Une clôture métallique en piteux état démontre que l'on s'engage dans le domaine de Turtmaschafalpu. L'état du sentier devient hélas similaire à celui de la clôture et il faut faire preuve d'une certaine prudence aux endroits où des glissements de terrain l'ont emporté.

Le sentier s'arrête au premier bras du torrent descendant de la Frilitälli, il faut donc remonter brièvement la rive N du cours d'eau. Vers 2460m, une corniche, sorte de passage clé utilisé par le bétail, permet de franchir une barre rocheuse et j'arrive au premier pâturage où trône les restants d'un bâtiment. Quelques mètres plus haut, c'est un enclos, déjà rencontré lors d'une précédente randonnée, qui m'autorise une petite halte afin de profiter du panorama. C'est aussi à cet endroit que débouche le sentier "supérieur" venant de la mine de Chalte Berg.

Je passe près du P.2548 et traverse le pierrier gelé de Friliwäng. Me voici arrivé aux ruines de l'alpage abandonné observées sur la photo satellite. Elles correspondent bien à l'image : un vaste enclos, bordés de deux minuscules annexes, et, plus loin, un bâtiment à la taille relativement importante. Composé de deux pièces séparées par un large mur centrale, une construction d'une robustesse qui a permis à ces murs de rester debout jusqu'à notre époque. L'emplacement stratégique de l'alpage, à l'abri du pierrier de Friliwäng, a également dû participer à sa conservation. Comme d'habitude, on ne peut s'empêcher d'imaginer de ce que devait être la vie de ses résidents...

L'ancien sentier se poursuit, équipés de quelques cairns, démontrant que l'endroit est encore un peu fréquenté et dépasse le P.2568. J'arrive au lieu-dit Karlustafel, mais je n'y trouve ni stafel, ni Karlu. Néanmoins il est fort possible que les rochers aient abrité un balme jadis... il n'en demeure hélas aucune trace. Il est aussi probable que le toponyme se soit déplacé en direction de l'ouest, car, plus bas, je rencontrerai d'autres ruines qui, elles, ne bénéficient d'aucun nom.

Je pourrais encore tenter de rejoindre Wängeralpu, mais le temps avance et l'ombre s'abat sur la vallée. Mieux vaut désormais attaquer la descente dans les gazons. Descente qui m'amène au "Caillou", du moins l'ai-je surnommé ainsi. Un rocher imposant et isolé, indiqué sur la CNS, dont la paroi offre refuge à une minuscule construction. Pas loin, ce sont d'autres ruines aux dimensions modestes qui s'abritent sous une barre rocheuse.

La descente se poursuit de plus en plus verticalement, balisée par des marques et des flèches de couleur rouge, fortement utiles dans ce dédales de falaise et de couloirs herbeux. J'atteins finalement le barrage et emprunte la route quelques temps, puis la quitte pour un bref détour dans les gorges de la Turtmänna. Un passage ludique s'effectue sur un rocher, bloqué entre les deux rives étroites. Ce pittoresque pont naturel permet le franchissement de la rivière, mais il est conseillé de conserver son équilibre... l'eau bouillonne une douzaine de mètres en dessous ! Et me voilà de retour au point de départ.

Une bien belle journée ce fut !

Hike partners: ChristianR


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Comments (2)


Post a comment

Bertrand says:
Sent 18 October 2021, 12h52
>Comme d'habitude, on ne peut s'empêcher d'imaginer de ce que devait être la vie de ses résidents...

Rude mais saine, c'est ça ?

ChristianR says: RE:
Sent 18 October 2021, 13h19
Rude, oui.

Saine... avec une diététique à base de féculents, de petit lait, de quelques orties pour fibres et de fendant... je ne pourrais le garantir !

Par contre, côté activités physiques, la demande en salles de fitness ne se faisait pas sentir.


Post a comment»