COVID-19: Current situation

 Transallgäu, de St Anton am Arlberg à Oberstdorf [trailrun]


Published by Bertrand Pro , 5 November 2019, 18h14.

Region: World » Austria » Nördliche Ostalpen » Allgäuer Alpen
Date of the hike: 1 November 2019
Hiking grading: T3 - Difficult Mountain hike
Waypoints:
Geo-Tags: A   D 
Time: 8:15
Height gain: 2000 m 6560 ft.
Height loss: 2470 m 8102 ft.
Route: St Anton (1300 m) - Almjurjoch (2251 m) - Kaiser - Steeg im Lechtal - Holzgau (1100 m)- Mädelejoch (1970 m) - Kemptnerhütte - Spielmannsau - Oberstdorf (820 m) : 45km

Découverte en mode rando-trail de cette traversée entre Tyrol et Bavière, classique en été mais radicalement solitaire à la Toussaint, un peu trop même...J'étais plutôt parti sur une virée autour du Lac de Come, mais le sud continue à être plus arrosé que le nord-est ces temps-ci, donc changement de cap en dernière minute. Pour qui connait le climat pourri rude des Préalpes Bavaroises, c'est quand même pas fréquent d'y trouver plus de soleil qu'en Provence...

Ambiance assez sinistre à St Anton, tant la veille au soir pour rejoindre l'hotel (ville fantome plongée dans le brouillard) que le lendemain à l'aube (montagne fantome plongée dans le brouillard), évidemment pas un chat dans ce genre de plan douteux. Et dire que la moitié de l'Europe vient y combiner friraide et disco chaque hiver...La suite du parcours au soleil m'a vite consolé, les reliefs calcaires de Alpes de Lech sont assez spectaculaires, les chalets avaient encore leurs géraniums, et j'ai même été surpris de voir des mélèzes que je pensais réservés à des cieux plus cléments !

La montée au col frontalier du Mädelejoch est horriblement défoncée par l'érosion mais facile et sans danger, la descente versant nord s'est par contre avérée plus pimentée que prévu : une gorge interminable envahie par le brouillard avec un sentier taillé dans du cailloux noir dégoulinant de flotte. Evidemment plus personne depuis des heures, une ambiance limite oppressante. Même en cette saison ou le soleil ne rentre plus dans le vallon, le terrain n'est pas vraiment exposé mais exige quand même de faire bien gaffe où on met les pieds, inutile d'espérer beaucoup courir. Petit moment de frayeur quand j'ai réalisé que les ponts avaient été démontés...mais ça passe quand même en acceptant des pieds trempés. Bref j'étais pas fâché de déboucher dans la large vallée du Trettach, apaisante à souhait avec ses beaux chalets, ses prairies vertes fluo et ses larges chemins quasi plats. Et la perspective d'un Kaiserschmarren fumant à peine 8kms plus loin !

Itinéraire et conditions : 1ère moitié du parcours en bonnes conditions, le neige de la veille avait disparu < 2300m, et les sentiers sont plutôt roulants, voire franchement agréables sur le bord du torrent dans la vallée de Lech. La 2ème section transfrontalière Tyrol --> Bavière entre la vallée de Lech et Oberstdorf est bien plus rugueuse : chemin épouvantablement défoncé à la montée du Madelejoch versant sud, versant opposé le sentier est taillé dans une pente schisteuse trempée qui ne voyait plus de soleil depuis bien longtemps.

Mauvaise surprise sur le bas : ils ont démonté les ponts...le 1er passe en sautant et en se mouillant un peu les pieds, le second est plus scabreux au dessus d'une cascade, mais il reste une planche glissante sous l'eau. En fait, en consultant le soir même le site en ligne de l'OT d'Oberstdorf, le chemin sous la Kemptenhütte est donné comme "nicht begehbar" (litt. "non parcourable"...). Bref la Toussaint est un peu limite sur cette traversée ! Ou je n'ai d'ailleurs croisé personne en dehors des abords immédiats de la vallée de Lech - et bien sûr du fond de la Trettachtal qui aboutit à Oberstdorf.

Météo du jour : brouillard bien glauque au départ de St Anton, avec une autre couche de nuages à 2500/3000m. Se dégageant en matinée, grand beau sur le Lechtal...puis en cours d'après-midi à nouveau bien bouché dans la gorge de descente sur Spielmannsau. Sec jusqu'à une petite averse à 17h.

Accès : la veille (jeudi soir) train de Fribourg 17h04 --> Zürich --> St Anton 21h05. Le lendemain (samedi), retour un peu laborieux d'Oberstdorf : train de 14h22, 5 changements (!), arr en principe à 19h58 à Berne. Sauf que la DB a annulé le train de 14h22...remplacé par un bus...mais qui partait 10mn plus tôt (!) et que j'ai évidemment raté, trop occupé à siroter mon café. In fine retour au bercail 21h. Bref le coin se mérite.

Hébergement : à St Anton, ville totalement fantome en novembre, la difficulté est de trouver un truc ouvert...Villa Schlosskopf était pas mal, à 2km de la gare mais sur le chemin du 1er col, 50€ avec le P-dèj pour un mini studio. En chemin, la Leutkircherhütte a un local d'hiver spartiate mais toujours ouvert et un autre plus luxueux mais exigeant de demander une clé. La Kemptnerhütte était barricadée. Oberstdorf est bien plus vivant, foultitude d'hébergements de tous niveaux.

Horaire : départ St Anton 7h30, 8h15 de marche-course + 45mn de pauss --> arrivée Oberstdorf 16h30.

Participants : seul


Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Open in a new window · Open in this window


Comments (5)


Post a comment

Sent 5 November 2019, 19h05
Bertrand, aurais-tu un problème avec les ponts en général ?

Bertrand Pro says: RE:
Sent 6 November 2019, 07h59
Humm, tu ne crois pas si bien dire...le pire est encore à venir (récit sur notre trek au Tibet en préparation !)

Runner says: bien-fait!
Sent 7 November 2019, 10h09
Felicitations :-)

Bertrand Pro says: RE:bien-fait!
Sent 7 November 2019, 10h47
Merci, tu es gentil. Mais ma moyenne de 5kmh ferait bien rigoler les pros...bon les conditions de novembre font qu'il n'est pas toujours facile de descendre bien vite. Encore moins avec des genoux plus tout jeunes !

Runner says: RE:bien-fait!
Sent 7 November 2019, 13h58
Mais c'est la distance qui est admirable. Et le plaisir, qui est important pour tous les coureurs :-)


Post a comment»