Zermatt-Arbenjoch-Arbenhorn-Zermatt


Publiziert von antonmuller , 10. Oktober 2008 um 22:29.

Region: Welt » Schweiz » Wallis » Oberwallis
Tour Datum:26 September 2008
Wandern Schwierigkeit: T5 - anspruchsvolles Alpinwandern
Hochtouren Schwierigkeit: ZS-
Klettern Schwierigkeit: III (UIAA-Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS 
Zeitbedarf: 2 Tage
Aufstieg: 2200 m
Abstieg: 2200 m
Strecke:Zermatt - Zmutt - Arbenegg - Arben Biwak - Arbenjoch - Arbenhorn - Hohmänggletscher - Furi - Zermatt
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Voiture jusqu'à Taesch puis train jusqu'à Zermatt
Unterkunftmöglichkeiten:Arben Biwak - gaz - vaisselle - couchettes - couvertures

2 jours d'alpinisme hivernal en compagnie de Guy le guide - un froid inhabituel règne en montagne en cette période de l'année. C'est sur sa suggestion que nous nous engageons ces vendredi 26 et samedi 27 septembre sur cet itinéraire peu habituel - repéré dans un guide du Club Alpin, cette traversée était garantie belle et sauvage. Ce qui naturellement fut le cas, comment aurait-il pu en être autrement en ces jours lumineux de septembre? Départ tranquille en direction de l'Arben Biwak, d'abord de bons "sentiers zermattois", puis de la moraine, puis une sente "ascenseur" qui nous fait rapidement progresser de 800 mètres de dénivellation, avant de nous "heurter" à du rocher vertical que nous négocions à l'aide d'une échelle branlante, puis de prises métalliques scellées dans le rocher. Le tout étant relativement vertigineux, Guy sort la corde par acquis de conscience - et surtout sur ma demande expresse :-) Nous arrivons sans encombre à l'Arben Biwak 3224 m, où l'ambiance est franchement fraîche! Les tuyaux d'amenée d'eau sont pétris de glace, Dieu merci, il y a de la neige alentour, ce qui permettra de remplir les casseroles à disposition pour la faire fondre et préparer thé, soupe et pâtes grâce aux bonbonnes de gaz trouvées sur place. Nous parvenons avec peine à faire monter la température de quelques degrés...nous ne tardons donc pas à nous coucher sous des tonnes de couvertures qui nous procurent chaleur et bien-être! Après une nuit aussi courte que calme, nous nous encordons et prenons la direction de l'Arbenjoch, col qui nous permet d'accéder à l'arête menant au Mont Durand à 3713 m, le sommet du jour. Après une progression sans histoire sur le glacier et un peu d'escalade aisée dans du bon rocher, nous arrivons en vue de l'Arbenjoch...de récentes chutes de neige ont favorisé la formation de monstrueuses corniches - il va être difficile de passer...Guy me laisse sur place arrimé au rocher et va tâter le terrain...je ne le vois plus pendant 20 bonnes minutes et me demande s'il ne fait pas du surplace en n'ayant rien trouvé. La perspective de revenir sur nos pas ne me réjouit guère. Mais un "C'est bon!!" crié depuis plus haut me rend l'espoir! Je repars, l'escalade se durcit mais la corde reste bien tendue :-), je parviens sans encombre à l'Arbenjoch grâce à Guy qui avait passé un certain temps à creuser un passage dans la neige à l'aide de son piolet - il ne faisait certainement pas du surplace! La course peut reprendre de manière plus classique - dernière difficulté avant le Mont Durand, un gendarme à contourner de façon plutôt délicate (petit rappel nécessaire). Le sommet est finalement atteint, un panorama superbe s'offre à nous. Obergabelhorn, Dent Blanche, Dent d'Hérens, Cervin, Weisshorn, ils sont tous là sous un soleil radieux. Le temps de quelques photos et nous reprenons notre traversée en direction du Col Durand et poursuivons sur le glacier jusqu'à sa langue terminale. Le fait qu'il ait fortement reculé nous contraint à un difficile exercice de progression dans des rochers chaotiques et instables. Il y a tout autour de nous des chutes de pierres spontanées, c'est chaud comme on dit...nous accédons par la suite à une zone plus "tranquille" (pierrier classique) et terminons par négocier avec peine un passage à travers de raides gazons et barres rocheuses. Grâce au sens de l'itinéraire de Guy, nous prenons enfin pied sur la moraine, hors "danger zone" :-) - nous enlevons corde et baudrier et poursuivons la longue route jusqu'à Zermatt (à 7km de là!). Un souvenir impérissable pour ce qui me concerne...quelques photos prises à la volée - lorsque la situation le permettait - sont à découvrir ici.


Tourengänger: antonmuller

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen

II SS-
15 Mär 07
Pointe de Zinal - Mont Durand · Delta

Kommentar hinzufügen»