Cerro León (Parque Nacional Perito Moreno)


Publiziert von Philippe Noth Pro , 26. Februar 2014 um 17:22.

Region: Welt » Argentinien
Tour Datum:30 Januar 2014
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: RA 
Zeitbedarf: 3:15
Aufstieg: 550 m
Abstieg: 550 m
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Depuis la fameuse RN40, désormais largement asphaltée, prendre la ripio 37 sur environ 90 kilomètres qui débute à l'intersection Las Horquetas et s'enfonce dans le parc national Perito Moreno (à ne pas confondre avec le glacier du même nom, situé 450 kilomètres plus au sud, ni avec la ville, plus au nord). S'annoncer au poste des gardes puis rouler encore environ 20 kilomètres vers El Rincon (autre poste de guardaparque). La randonnée débute soit ici soit un peu plus loin au bout de la piste qui va vers le Cerro Leon. Attention à prévoir suffisamment d'essence pour la visite de ce parc!
Unterkunftmöglichkeiten:Les possibilités dans ce parc isolé et peu visité sont très limitées. L'Estancia Menelik est un peu à l'écart avant le bâtiment des gardes, l'Estancia La Oriental est bien mieux située, dans la partie principale du parc. Sinon, camping.

Voici une randonée pour les amateurs de grands espaces, de solitude... et de vent. Elle a pour cadre le parc national Perito Moreno, vaste étendue de lacs turquoise et de pampa à l'écart des circuits touristiques.

Du point de départ près d'El Rincon (altitude env. 900m), suivre le sentier balisé avec des panneaux représentant des pattes de puma. Il remonte plein sud une pente parsemée de buissons et de carcasses d'animaux morts (guanacos, moutons, chevaux, ...). Après un peu moins d'une heure, on rejoint une croupe de la montagne où quelques arbres tentent de résister au vent (env. 1100m).

Le sentier oblique à droite. Il suit désormais la crête facile du Cerro Leon. La maigre végétation se fait de plus en plus rare. Au fur et à mesure de l'ascension, le panorama devient de plus en plus grandiose: de nombreux lacs et des sommets marquant la frontière avec le Chili.

Vers 1300 mètres, il ne reste plus que des pierres. La montagne s'arrondit et on atteint facilement le sommet. Facilement, pour autant que le vent ne vous jette pas à terre. Il peut être terrible en Patagonie, et il le sera encore plus sur ce sommet livré aux éléments naturels. D'ailleurs un muret de pierres a été érigé à l'emplacement exact du sommet, offrant une protection dérisoire mais bienvenue.

Selon d'autres pages trouvées sur Internet, il y aurait de bonnes chances d'observer des condors de près à cet endroit. Ce ne fut pas le cas ce jour-là. Par contre, les guanacos seront à coup sûr au rendez-vous.

Descente par le même itinéraire.

Tourengänger: Philippe Noth


Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»