Randonnée dans le parc naturel Dèvero - Veglia


Publiziert von stephen Pro , 8. Juli 2008 um 19:59.

Region: Welt » Italien » Piemont
Tour Datum: 4 Juli 2008
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS   I 
Zeitbedarf: 3 Tage
Strecke:Binntal - Albrunpass - Alpe Devero - Alpe Veglia - San Domenico
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Train Brig - Fiesch, puis car postal jusqu'à Fäld dans le Binntal
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Bus (très infréquent) de San Domenico à Varzo, puis bus pour Iselle et rain pour Brig
Unterkunftmöglichkeiten:Binntalhütte Auberge "La Baita" à Crampiolo Rifugio Citta di Arona à l'alpe Veglia

Cette randonnée de deux jours et demi permet de découvrir une belle région relativement peu fréquentée, à cheval sue la Suisse et l’Italie.
Première étape, de Fäld à Crampiolo, T2
Depuis le terminus du car postal à Fäld, on traverse le hameau puis, par un sentier raide qui coupe les lacets d’une petite route, on gagne une piste forestière qui remonte la rive nord de la Binna en pente douce. A l’alpage de Freichi (1863 m), le sentier descend pour traverser le torrent dans une zone de sable fin presque blanc. Puis on monte par une série de courts raidillons et de replats pour franchir le torrent une nouvelle fois à 2090 m. Le sentier remonte devant une cascade et traverse une cuvette marécageuse pour atteindre la Binntalhütte, 2265 m. Au-dessus de la cabane, une demi-heure de montée suffit pour atteindre l’Albrunpass/Bochetta d’Arbola, 2409 m, où on passe en Italie.
La première heure de la descente côté italien est raide et le sentier est rocheux… ce sentier a dû voir un certain nombre de chevilles tordues au fil des années ! Un vaste paysage s’ouvre devant, avec le Lago di Devero au premier plan et le Monte Cistella au fond. Le sentier descend au bord du lac à 1861 m, puis longe toute sa rive ouest en balcon en montant et descendant plusieurs fois.  Arrivé au barrage à l’autre bout du lac, il faut un quart d’heure de plus pour descendre au hameau de Crampiolo (1767 m), où nous passons une très bonne nuit à la confortable auberge de la Baita (douches chaudes, bonne et copieuse cuisine).
Deuxième étape, de Crampiolo au rifugio Arona, T2-T3
Avec une longue étape sous le soleil devant nous, nous partons de bonne heure de Crampiolo. Un sentier forestier descend en une demi-heure à l’alpe Devero, regroupement de hameaux de taille assez conséquent. Ici commence la longue montée à la Scatta d’Orogna. Le sentier passe entre de vieilles maisons envahies par les herbes folles, puis monte en forêt (raide) pour atteindre le magnifique plateau de l’alpe Buscagna (1941 m), parsemé de vieux bâtisses en pierre et traversé par un ruisseau tantôt paresseux, tantôt pressé. Une seconde grimpette dans des champs de cailloux nous mèene à un second replat, avant la dernière montée à la Scatta d’Orogna, 2461 m, point culminant de la randonnée.
On descend maintenant en traversant une pente d’herbe très raide… le sentier est bon mais il faut faire attention de ne pas le quitter ! On descend dans le fond d’un petit vallon, puis on remonte, toujours à flanc de montagne, vers le Passo di Valtendra. Dans cette montée il y a un endroit délicat, où le sentier descend un petit ressaut rocheux. Il y a deux pas exposés à faire et deux chaînes (une vieille, une toute neuve) pour se tenir…   le genre de passage qui passe sans trop de problème à la montée mais que je n’apprécie pas trop à la descente, comme ici. Une dernière montée raide et on se trouve au Passo di Valtendra, 2431 m, avec de nouveaux paysages qui s’ouvrent devant.
Un sentier raide nous fait descendre rapidement dans la vallée par de multiples zigzags. Arrivé en bas, au point 1933 m, il faut franchir le torrent sur un pont qui, quand nous y sommes passés, était tout près de s’effondrer. Le sentier traverse pâturages, bois et champs de rhododendrons pour descendre enfin, face au Monte Leone, à l’alpe Veglia et le rifugio Arona, 1789 m. Refuge très confortable avec sanitaires modernes, douche chaude gratuite et petits dortoirs de six places.
 
Troisième étape, du rifugio Arona à San Domenico, T2
 Dimanche matin, le temps s’annonce moins favorables que les deux jours précédents. Nous montons en forêt puis redescendons sur le hameau de La Balma, avec ses jolies maisons anciennes. Puis le sentier remonte en balcon le long d’un flanc de montagne très raide. Au bout d’une demi-heure nous sommes dans le brouillard… nous ne verrons pas le paysage aujourd’hui. Nous continuons entre falaises, pentes d’herbe et averses de pluie jusqu’à l’arrivée du télésiège sur l’alpe Ciamporino. Nous commençons à descendre sur San Domenico sous une pluie de plus en plus forte, qui se fait rapidement accompagner d’éclairs et de tonnerre. Heureusement, le sentier (qui en fait est une piste carrossable très raide et assez désagréable) est relativement à l’abri. Nous arrivons mouillés à San Domenico (1403 m) où, heureusement pour nous, la patronne du bistrot nous laisse manger notre pique-nique au chaud à l’intérieur, en attendant le bus pour descendre à Varzo, dans la vallée principale. 

Tourengänger: stephen

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»