Grammont 2172m: face S et arête Nord-Ouest (voie normale)


Publiziert von antoineb , 9. November 2012 um 11:45.

Region: Welt » Schweiz » Wallis » Unterwallis
Tour Datum:11 Oktober 2012
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS 
Zeitbedarf: 2:45
Aufstieg: 1148 m
Abstieg: 1148 m
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Facile. Voiture jusqu'à Vouvry puis Miex, parking du Flon 1049m
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Identique au point de départ
Unterkunftmöglichkeiten:A Taney en saison

Temps correct belles éclaircies et quelques passages nuageux - somme toute un peu moins beau que prévu.  Pas de vent.  Relativement frais au sommet, nécessitant polaire et coupe-vent.

Terrain excellent et étonnamment peu boueux malgré les pluies de ces derniers jours.  Même le sentier de l'arête sommitale était en bonnes conditions.

Seul bémol, le sentier entre le Flon et Taney:  normalement je passe par la route mais là j'ai voulu essayer le sentier.  Il est certes plus mignon et bucolique, comme on est en droit de l'attendre d'un sentier.  Mais il comporte plusieurs passages un peu raides, au sol parfois soit glissant (boue, feuilles sur rochers humides), soit casse-pattes (caillasse roulant sous les pieds).  Donc personnellement je ne vois pas vraiment l'intérêt, surtout qu'on y gagne en distance mais pas en temps.  En plus c'est un "test" inutile, car le sentier est plus difficile que tout le reste de la balade.  Du coup, et particulièrement avec toute personne moyennement entraînée et/ou au pied moyennement sûr, mieux vaut s'en tenir à la route.

Habituelle superbe vue au sommet, plus sur le Léman que sur les Alpes car la visibilité était moyenne dans leur direction.


Départ assez tardif, environ 9h30 du Flon seulement, certes après 1h15 de route et un arrêt café-croissants-mots croisés du Matin au Croissant d'Or à Vouvry...

Essayé de tirer et mis 1h34 jusqu'au sommet, ce qui fait du 733 mètres à l'heure et du 4.2 kilomètres/heure, et je ne pense pas pouvoir faire mieux en tout cas pas en chaussures de marche et avec un vrai sac sur le dos contenant pique-nique, pantalon et veste de réserve, eau en suffisance, etc.  Ou alors il faudrait que je vienne vivre en altitude.  Ou que je rajeunisse de 30 ans!

Essayé de tirer un peu au retour aussi, 1h14, et là il y aurait de la marge pour aller un peu plus vite mais bon, inutile de s'user les genoux plus vite pour ce genre de bêtises.  C'est plus amusant, et encore bien plus rapide, à ski donc attendons l'hiver.


Bipèdes: fréquentation très faible pour le Grammont par beau temps:  7 personnes
- dépassé un couple d'âge moyen-mûr marchant bien sur le sentier entre le Flon et Taney
- dépassé un couple suisse-allemand dans la trentaine entre le col de Taney et Taney
- dépassé deux messiers d'âge moyen-mûr entre Taney et le Grammont, l'un d'eux portant un parapente qui lui a permis une descente plus ludique et rapide que la mienne, avec visiblement de très belles pompes au dessus de la pente S à côté d'Alamont... ;-)
- croisé un monsieur d'âge mûr mais au pas très solide, qui redescendait l'arête NW du Grammont alors que j'arrivais, et que j'ai recroisé peu avant le Flon, descendant presque plus vite que moi; quand j'aurai son âge je ne pense pas que je tiendrai ce genre de rythme!

Quadrupèdes et autres animaux
- pas le moindre bouquetin et encore moins de chamois
- fait fuir deux biches, surprises dans la forêt le long du sentier entre l'alpage des Crosses et Tanay, à la descente, parce que je courais presque et donc que je suis arrivé sur elles plus vite que n'arrivent normalement les promeneurs.  Elles ont évidemment pris la fuite bien avant que je puisse les photographier
- habituels chocards au sommet, familiers des habitudes des pique-niqueurs et donc (1) entourant le pique-niqueur quand il mange pour essayer de lui faire lancer quelques bons morceaux, et (2) examinant les lieux après le départ du pique-niqueur au cas où celui-ci aurait laissé des déchets intéressants

Tourengänger: antoineb


Kommentar hinzufügen»