Dent d'Oche 2222m, Lac de Darbon, Pte de Pelluaz 1908m


Publiziert von antoineb , 9. November 2012 um 11:37.

Region: Welt » Frankreich » Haute-Savoie » Massif du Chablais
Tour Datum: 5 Oktober 2012
Wandern Schwierigkeit: T4 - Alpinwandern
Klettern Schwierigkeit: I (UIAA-Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: F 
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Facile. Voiture jusqu'à Bernex puis la Fétiuère.
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Identique au point de départ.
Unterkunftmöglichkeiten:Refuge de la Dent d'Oche ouvert en saison d'été, puis ouvert seulement les week-ends jusque vers fin-septembre.

Météo:  Grand beau, température agréable.
Par contre vent du sud-ouest en rafales assez fortes dès le bas de la cheminée conduisant au refuge, ensuite parfois très fortes sur la crête - justement là où j'aurais préféré un air plus calme.
Me suis dit que j'aviserais sur l'arête, juste après la dalle chaînée et avant les quelques pas assez exposés.  Et comme il y eu une accalmie et que le vent me venait dans le dos à cet endroit, j'y suis allé.  Par la suite il y a eu quelques passages où j'ai presque regretté ma décision...  Ensuite dans la descente le vent était plus faible grâce à la configuration des lieux.  Je l'ai retrouvé par la suite assez fort au Col de Planchamp, puis aux Portes d'Oche, et enfin sur l'arête de la Pointe de Pelluaz.


Terrain:  facile entre la Fétiuère et les Chalets d'Oche, moins humide ou glissant qu'on aurait pu le craindre avec les quelques pluies de la veille.  Très facile entre les Chalets d'Oche et le refuge, tout ayant déjà bien séché dans ces pentes S.  De même sur l'arête jusqu'au sommet.

Ensuite par contre, lors du passage en face N, terrain assez humide et gras, et en particulier la petite vire avec la chaîne, j'étais bien content d'avoir la chaîne parce que chaque pas plantait dans une boue acqueuse et très glissante.  MERCI aux personnes qui entretiennent ces chaînes!


Vue:  atmosphère claire avec peu d'humidité donc vue superbe de tous les côtés, et très peu de voiles blancs dans la distance.
En fin de journée, très belles couleurs automnales (c'est la saison).


Bipèdes:  seulement 5 personnes sur l'itinéraire, et pas sûr que ne serait-ce qu'une seule soit allée au sommet.
Vraiment très peu de monde pour la Dent d'Oche un vendredi de beau temps.  A cause du vent peut-être?
Entre Fétiuère et Chalets d'Oche, dépassé un monsieur d'âge mûr l'air très solide sur ses pattes et que je n'ai pas revu par la suite après l'avoir aperçu s'arrêtant aux Chalets d'Oche alors que j'étais arrivé presque au bas de la cheminée du refuge.  Croisé également deux types à l'air de montagnards solides qui revenaient du sommet à 10h45 (oui, je devrais me mettre en route plus tôt... ;-)
Entre Chalets d'Oche et le refuge, salué une dame d'âge entre-deux, arrêtée pour prendre un en-cas dans les pentes S entre les Chalets d'Oche et le Refuge - je ne sais pas si elle est montée jusque-là.  Et croisé une dame l'air vive sur ses jambes, qui redescendait du refuge, peut-être refroidie par les fortes rafales en haut qui sait.
Entre le refuge et le sommet, personne.
Entre le sommet et le Col de Planchamp, personne.  A Planchamp un coupe d'âge mûr déjeunait, ayant choisi ledit col comme but de promenade de la journée.


Quadrupèdes:
- vaches:  les vaches ont terminé leur saison d'été aux Chalets d'Oche
- bouquetins:  croisé deux jeunes de, disons, 2 et 3 ans respectivement, très familiers, dans le passage un peu après la dalle chaînée descendante face sud, quand on remonte par un couloir de rochers pourris avec chaînes lui aussi.  C'est à peine si le plus grand s'est un peu écarté pour me laisser passer.  Après, pour voir, j'ai tenté les mouvements, puis la voix - au final c'est le bruit des chaînes lors de mon ascension du mini-couloir, qui les a fait s'écarter.  Peut-être savent-il que, quand ces maladroits de bipèdes font un bruit de chaînes, c'est que des pierres vont tomber? ;-)
Par contre, pas le moindre bouquetin en dessous du Col de Planchamp, où l'on peut souvent observer un troupeau important.


Autres animaux:
- nombre de chocards, évidemment.  S'amusant à faire du surplace dans les pentes menant à Planchamp, et qui font office d'accélérateur des masses d'air quand le vent souffle en sud-ouest
- petite vipère aspic (30-35cm, diamètre du petit doigt) sur le sentier en revenant de Planchamp.  Qui a tranquillement filé avant que je ne puisse la photographier.  Comme quoi, même si la morsure de l'aspic n'est pas dangereuse, les chaussures de randonnée montantes sont utiles non seulement pour soutenir la cheville, mais aussi pour la protéger d'attaques éventuelles...

Tourengänger: antoineb

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»