Giferspitz 2542m, Louwenehore, arêtes du Wasserngrat


Publiziert von antoineb , 9. November 2012 um 00:13.

Region: Welt » Schweiz » Bern » Saanenland
Tour Datum:25 Oktober 2012
Wandern Schwierigkeit: T4- - Alpinwandern
Klettern Schwierigkeit: I (UIAA-Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-BE 
Aufstieg: 1462 m
Abstieg: 1462 m
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Accès facile, voiture, parking du Wasserngrat
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Identique au point de départ
Unterkunftmöglichkeiten:nombreuses possibilités à Gstaad, Lauenen, etc. refuges: Giferhütte, et Schutzhütte

Parking du Wasserngrat logiquement désert puisque c'est l'entre-saison.

Grand beau temps, température assez douce (short et chemise ont suffi).

Sentier vraiment très peu visible jusqu'à Berzgumm, peu ou pas de panneaux, très peu de marques de peinture (et la plupart sur des rochers dépassant à peine du sol donc peu visibles), quelques potelets de couleur.  Mis 51min sans me presser jusqu'à Berzgumm.

De là sentier de nouveau souvent invisible, aucun panneau, peu ou pas de marques de peinture.

Puis sentier devenant plus raide en montant l'arête N du Giferspity, petit passage vers 2050m demandant deux fois de poser les mains car sol un peu instable ou gros blocs.
Puis de nouveau terrain facile avant d'atteindre la zone rocheuse vers 2330m, dont la composition, roche d'aspect feuilleté, chaque couche 5 à 15cm d'épaisseur, m'a fait penser aussi bien à ce qu'on peu trouver aux abords du sommet du Pic Chaussy, qu'à la Pointe de Pelluaz par exemple - je ne suis hélas pas géologue pour pouvoir en dire plus.


Là quelques pas amusants un petit peu exposés (pentes raides mais loin de la verticale), quelques pas de grimpe (pas plus d'un à la fois donc pas de la vraie varappe).  Puis dès 2410m à nouveau du terrain facile.

Superbe vue au sommet évidemment, que ce soit en direction d'Eiger Mönch et compagnie, du valais, des Diablerets, ou encore des préalpes fribourgeoises (Dent de Branleire etc).

Trajet vers le Louenehore très facile vraiment, très roulant, juste quelques portions un peu mises en dévers par les vaches mais comme la pente est faible pas le moindre souci.

Descente de l'arête W du Lauenehore sans intérêt, c'est du sentier raide avec peut-être un pas où on doit poser une main, la vue doit être belle mais là l'air était devenu plus blanc dans le lointain.  Peut-être au printemps, avec les fleurs - ou alors à peau de phoque.

Col de Turnelsattel, eau bienvenue.

Arêtes du Wasserngrat, apprécié la propreté de la Schutzhutte, que je n'ai pas utilisée mais cette propreté fait plaisir à voir, surtout que je suis passé récemment au refuge de la Combe dans le flanc S de la Grande Jumelle, et que l'intérieur en était nettement moins propre hélas.
Arête sympathique et ludique, passage sur le fil de l'arête est vraiment assez confortable, même pour moi qui ne suis pas du tout le roi du vide.  Ensuite passages amusants en traversant ces couloirs, avec le mystère des câbles qui sont le plus souvent là dans les passages qui ne sont pas les plus techniques, et qui sont absent là où l'on se dit que ce pourrait être éventuellement utile.
Mais au final ce n'est pas du tout du terrain très difficile, et je comprends mal la réputation dont jouissent ces arêtes dans la région - à mon avis rien que monter aux Cornettes de Bise depuis Taney, avec le fameux passage du sentier au sommet de barres rocheuses, est nettement plus exposé, aucune comparaison.

Tourengänger: antoineb

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»