Cornettes de Bise 2432m: depuis Chevenne via le Col de Verne (voie normale)


Publiziert von antoineb , 9. November 2012 um 00:07.

Region: Welt » Frankreich » Haute-Savoie » Massif du Chablais
Tour Datum:29 Oktober 2012
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: F   CH-VS 
Zeitbedarf: 5:00
Aufstieg: 1215 m
Abstieg: 1215 m
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Légère couche de neige au parking, aucun souci
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Identique au point de départ
Unterkunftmöglichkeiten:Aucune mais pas nécessaire

Grand beau temps assez froid pour fin-octobre:  -1 degré à Chevenne à 13h30, et -3 degrés au retour vers 18h30. 2cm de neige au parking.

Début de la montée relativement chaud, ces premières pentes chauffent vite au soleil.
Resté sur la route d'alpage plutôt que de couper par le sentier, vu la neige.

Progressé assez lentement jusqu'aux chalets de Toper (46min).

Puis progressé encore plus lentement jusqu'au Col de Vernaz/Verne vu la neige, 10-15cm mais parfois accumulations jusqu'au genou.
Mis 1h02 jusqu'au col.

Ensuite progressé tout aussi lentement entre Vernaz/Verne et La Callaz, sentier devenant difficile en raison d'accumulations de neige parfois jusqu'à mi-cuisse, suis donc resté plus sur la gauche de la pente pour trouver une couche de neige plus mince dans la zone soufflée.
Mis 1h30 jusqu'à La Callaz, et dire que j'avais mis 1h40 jusqu'au sommet en été!

Neige profonde entre La Callaz et le bas des lapiaz, en traversant la combe j'en ai eu entre le genou et mi-cuisse tout du long.

Progression ensuite un peu plus facile dans les lapiaz car souvent possible de trouver des passages avec une couche de neige raisonnable, mi-mollet.  Mais tout de même plusieurs passages où j'ai profondément planté, et c'est un terrain piégeux.
A l'approche du col 2250m, profondément planté, par moments jusqu'à la taille, donc progression pénible jusqu'à ce que je parvienne à rejoindre le sentier en contrebas de la face SE, lui aussi profond mais pas plus haut que le genou.
Pris tout droit pour le petit pas de grimpe histoire de rester plutôt sur les rochers.
Plus haut, dans cette sorte de large cheminée où passe le sentier, me suis retrouvé deux fois avec de la neige jusqu'à la taille, ce qui, dans ce passage un peu plus raide, s'est encore une fois révélé pénible.
La fin de l'itinéraire plantait nettement moins, genou voire moins.

Au sommet, vue superbe très dégagée, un peu de bise mais rien de très gênant.  Température estimée un peu plus chaud que -10, disons -8 degrés, étais en veste d'alpinisme avec capuchon mis, bonnet, gants.

Descente sans problème dans la face SE, aidé par ma trace de montée et la gravité.
Même chose dans la zone de lapiaz.
Même chose en dessous de La Callaz, où j'ai parfois coupé tout droit pour aller plus vite, comme je l'ai fait aussi en dessous du Col de Vernaz/Verne.
Route d'alpage commençait à regeler, rentré à Chevenne vers 18h20 par -3 degrés.




Bipèdes:
- vu absolument personne, ce qui s'explique par les conditions de terrain difficiles, surtout un lundi
- à la descente, en dessous du Col de Verne, aperçu des traces de descente, donc quelqu'un avait dû monter jeter un coup d'oeil, mais plus raisonnable que moi, ou simplement parti trop tard, avait renoncé à monter aux Cornettes

Faune:
- vu un seul bouquetin, un beau mâle, vers le bas de la zone de lapiaz entre La Callaz et le col 2250m.  C'est peu par rapport au troupeau que l'on voit d'habitude

Tourengänger: antoineb

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»