Un après-midi dans les Gastlosen


Publiziert von Hurluberlu , 18. Juli 2012 um 22:01.

Region: Welt » Schweiz » Bern » Saanenland
Tour Datum:14 Juli 2012
Wandern Schwierigkeit: T6 - schwieriges Alpinwandern
Mountainbike Schwierigkeit: L - Leicht fahrbar
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-BE   CH-FR   Gastlosenkette 
Zeitbedarf: 5:00
Aufstieg: 1200 m
Abstieg: 1200 m
Strecke:Kappelboden-Chlisattel
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Jaun Kappelboden depuis Bulle
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Idem
Kartennummer:1226

La météo nous réserve parfois de bonnes surprises. En ce lendemain de vendredi 13, et en ce jour de Fête Nationale française, la clémence des cieux était avec moi.
Après un départ inhabituellement tardif peu avant midi depuis Kappelboden afin d'éviter la matinée maussade, je m'élance sur mon fidèle destrier en me disant, que parfois, j'ai besoin d'aventure, et que souvent, c'est l'aventure qui a besoin de moi. Tandis que la Dent de Broc était encore dans les nuages, les Gastlosen sont surmontés d'un bleu presque immaculé. Après une mise en jambe appréciable jusqu'au grand parking de Chlisattel situé au Nord-Ouest du très charismatique massif, je dépose mon engin pour me faufiler dans la végétation à vue d'oeil dans le but d'accéder à la base des Marchzähne. En restant légèrement au Nord, on suit une sente herbeuse et raide qui conduit à gauche du col du Grand Grenadier. Ensuite, l'accès au sommet du Gastosenspitze se fait sans difficultés (T5). Quelques minutes durant, je jauge la voie qui mène au Glattewandspitze situé quasiment à la même attitude. Hélas, le pas exigé de III semble beaucoup trop exposé à mon goût, surtout pour la descente qui s'imposerait.

Je redescends ensuite pour emprunter le sentier assez évident qui longe la paroi imposante des Marchzähne au bout de laquelle on devine une vire gazonnée et de plus en plus raide qui débouche sur un couloir et l'arête. J'ai pour ma part opté pour la traversée sur la gauche dans des gazons avant de remonter une pente soutenue. L'accès aux sommet principal III faisant office de frontière entre Berne et Fribourg se gravit alors au terme d'un peu de varappe, ses voisins I & II également (T6), tandis que les IV & V se laissent moins facilement prendre d'assaut.

Une fois de plus, je reviens sur mes pas pour regagner cette fameuse sente très pratique presque à l'horizontale. Après être passé au nez et à la barbe des oreilles du chat, j'aperçois une rampe gazonnée et bien marquée qui progresse en direction de l'arête de l'Eggturm. Depuis ce point, on aperçoit des points jaunes balisant l'itinéraire. On bascule dans le versant Sud, en descendant légèrement avant de traverser avec précaution à quelques dizaines de mètres en contrebas de l'arête. Les traces facilitent largement la progression sur un terrain délicat (T5+). Au sommet, une croix est érigée mais le livre d'or qui repose dans la boîte est dans un état de décomposition avancée. Les pointes foulées dans la journée, et le sommet du Pfadflue, rallié le 11 mai dernier, peuvent être embrassés au cours d'un même regard panoramique.
Pour la descente, après avoir sagement suivi la même sente, j'opte finalement pour une diretissima qui passe par un pierrier assez efficace, et une forêt d'aulnes clairsemée, ayant l'avantage de me faire pratiquement retomber sur mon point de départ.

P.S.: Merci à Lugges pour les idées ici et

Tourengänger: Hurluberlu


Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»