Eldorado - Motörhead


Publiziert von Bertrand Pro , 15. September 2011 um 15:17.

Region: Welt » Schweiz » Bern » Oberhasli
Tour Datum:10 September 2011
Hochtouren Schwierigkeit: SS+
Klettern Schwierigkeit: VII- (UIAA-Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-BE 
Aufstieg: 700 m
Abstieg: 700 m

Motörhead est la voie emblématique (bon c’est aussi la moins dure…) du célèbre Eldorado du Grimsel, un coup d’œil sur les récits multiligues glanés sur Google montre que sa réputation a depuis longtemps franchi les frontières. C’est sans doute l’une des voies les plus célèbre des Frères Rémy. Il faut dire qu’il y a de quoi : 14 longueurs magnifiques sur un granite parfait alternant équitablement dalles et fissures, le tout au dessus du miroir du Lac du Grimsel avec l’impressionnante face NE du Finsteraarhorn (4273m) et le glacier de l’Aar en toile de fond. Même les puristes y trouveront leur compte, la voie ne compte en général qu’un à deux spits par longueur et toutes les fissures sont à protéger sur coinceurs.

Evidemment tout cela a un prix, à fortiori les WE ensoleillés dont cet été s’est montré avare : même en quittant Berne à 5h30 et le parking du barrage à 7h00, 2 cordées étaient déjà engagées devant nous en arrivant au pied de la voie à 8h30…sans parler de toutes celles qui suivront ! Qui a dit que les grandes voies « clean » en fissure étaient passées de mode ? Bon au final cela n’a jamais été bien gênant, toutes les cordées présentes ce jour là ayant un niveau suffisant (il est vrai qu’ici c’est préférable !) pour progresser à un rythme normal, les effectifs se sont bien échelonnés et personne n’a quasiment jamais eu à attendre. Cela nous a permis aussi de tailler de longues bavettes avec la célèbre « Mountain Mary » d’Interlaken, une des guides suisses les plus énergiques et hautes en couleur, grande copine de Sigrist et d’Ueli Steck, qui faisait régulièrement résonner ses yodels d’allégresse entre 2 vannes en français ou en Berntütsch…une pile électrique qui a la réputation d’enthousiasmer ses clients ou de les achever !

C’était le "Promi Tag" sur l’Eldorado d’ailleurs, puisque Evelyne Binsack (autre guide réputée, 1ère Suissesse à l’Everest, qui avait également atteint le Pole Sud en partant d’Interlaken à vélo il y a 3 ans) parcourait l’itinéraire voisin de Metal Hurlant avec une cordée fribourgeoise. A part ça une dernière équipe dans Septuamania et je crois que j’en ai fini !

La journée avait pourtant bien mal commencé, Daniel ayant réussi à se fouler sévèrement une cheville le matin sur les escaliers du parking à 1 min de la voiture – quand on dit que les accidents arrivent toujours dans les endroits les plus idiots. Cheville bandée, il ne m’avouera qu’au retour avoir hésiter à déclarer forfait dans la 3ème longueur…merci Dani, tu est vraiment un dur ! Nous nous sommes redonné du cœur au ventre sur le chemin du retour en faisant hurler les chansons (enfin si on peut encore appeler ça comme ainsi…) les plus fameuses de Motörhead, Overkill, Aces of Spades & co. Ca m’a rappelé avec nostalgie mes jeunes années où je passais nombre de mes samedis soir à aller écouter en concert les groupes de Heavy Metal de l’époque (dont pas mal sont encore en circulation aujourd’hui d’ailleurs – dont Motörhead !)

Sinon sur le plan technique, les fissures se protègent assez bien (ne pas lésiner sur les friends !) mais certains pas en dalle restent bien engagés, en particulier dans L2 et dans L12 (le spit au niveau de l’écaille n’est pas facile à attraper et la chute est mauvaise), j’étais comme dab pas fâché d’être en second (même si du coup je n'ai presque jamais pu tricher contrairement à mon habitude...). Nous avons préféré descendre à pied, cela se fait assez bien si on accepte de rentrer avec de la boue jusqu’aux chevilles. Compter 2h30 sans traîner du sommet de la voie au parking. Dimanche plus relax en famille sur les échelles et les câbles du spectaculaire « Bärenpfad » au dessus du Lac de Thun, à recommander également dans un registre bien différent…

Topo, photo et croquis ici.

Météo & conditions : Grand beau doux et sans vent. Accès sans souci. Voie : juste 2m humides en fin de L3, sinon 100% sec après les fortes pluies de l’avant-veille. Par contre la moitié inférieure de la descente à pied évoque un peu le Ruwenzori, un mud-fight dont il est illusoire d’espérer se sortir les pieds secs ou propres…à noter qu’un petit rappel (bien pratique !) est en place en milieu de descente pour éviter une desescalade courte mais délicate dans une cheminée souvent trempée (rappel à G dans le sens de la descente).

Participants : Daniel M (guide) et moi. 2 cordées devant nous (dont Florian et Catherine, un charmant couple de Colmariens auxquels j’adresse un coucou s’ils lisent ce lignes). 4 cordées derrière ( !) dont la légendaire guide Oberlandaise Marianne Ebneter (« MountainMary ») avec laquelle nous avons passé bien des moments de fou rire aux relais !

Bistrôt : Le meilleur de la vallée est le « Cristella », juste à la sortie à G de Guttanen (sens de la descente) – terrasse gazonnée délicieuse pour les pieds endoloris, expo-vente de cristaux (le proprio est aussi cristallier…) et accueil adorable (pas toujours le cas dans la région !).

Horaire indicatif : Berne 5h30. Grimsel Hospiz 7h00. Attaque 8h30/9h. Sommet 13h45/14h15. Retour 17h00.

Tourengänger: Bertrand

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»