Aiguilles de Varan : bike & hike & climb sur les sentinelles de l'Arve


Publiziert von Bertrand Pro , 1. September 2011 um 14:53.

Region: Welt » Frankreich » Haute-Savoie
Tour Datum:28 August 2011
Wandern Schwierigkeit: T5 - anspruchsvolles Alpinwandern
Hochtouren Schwierigkeit: WS
Klettern Schwierigkeit: III (UIAA-Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: F 
Aufstieg: 2150 m
Abstieg: 2150 m

Les Aiguilles de Varan dominent de façon impressionnante la vallée de l'Arve de plus de 2000m, depuis le temps qu'on les voit du bas en filant sur Chamonix ou le Val d'Aoste...elles méritaient bien une grande et belle journée d'été, surtout après l'ambiance humide de la veille. En voilà un sommet qui se prête admirablement à une ascension combinée vélo-rando-grimpe, pas besoin de trop s'encombrer, trek légère et corde de 25m suffisent, la fin est courte mais quand même assez aérienne et on apprécie l'équipement en place. Nous sommes évidemment partis à vélo des bords de l'Arve ou presque (piscine de Marlioz) pour gagner d'abord le café et la boulangerie de Passy Chef lieu (via Ravoire) pour achever le petit déjeuner.

Anecdote rigolote : alors qu'on suivait sur l'Iphone les aventures de Cédric (le frère d'Agnès) sur l'UTMB on entend nos 4 voisins de la table d’à coté, d'age mur, discuter justement de Killian Jornet & co en lisant le journal...en fait l'un d'entre eux était aussi au départ l'avant veille et avait dû arrêter à Champex (quand même > 120 kms...Cédric avait hélas dû en faire de même sur blessure). Les 2 nuits blanches et les 30 heures de course ne donnaient pas l'impression de l'avoir trop atteint. On espère être comme lui dans 10 ans ! La suite de la montée est sans histoire, la partie sur la grosse route de Plateau d'Assy st certes étonnamment fréquentée de bon matin mais on peut en partie l'éviter et la fin jusqu'au Coudray est à nouveau tranquille.

Le site des chalets de Varan est vraiment exceptionnel face au MB, on regrettera juste que les 4*4 soient autorisés à y monter, amenant un public du mois d'août qui n'a (avis personnel et discutable...) pas grand chose à faire là haut. La montée de Combe Rousse est un peu monotone et en plein soleil, mieux vaut y être tôt mais le sentier est parfaitement tracé et se parcourt agréablement dans les 2 sens. Pour la suite, bien prendre les cairns à mi chemin entre le balisage vers Platé et le balisage vers l'Aig de Varan, ensuite difficile de se tromper jusqu'en haut avec le topo de c2c. Nous avons tiré 4/5 petites longueurs dans la "tour" sommitale dont on se demande bien du bas comment la gravir sans dépasser le III (bien redressé cela dit). 25m de corde est tout de même le minimum pour ne pas s'embêter dans les rappels.

Ayant fait sonner le réveil 1h plus tôt que prévu le matin (erreur de manip vraiment involontaire de ma part quoiqu'en pense ma compagne...), nous avons profité de la marge supplémentaire pour rendre également visite dans la foulée à l'Aiguille de Varan, moins de 100m de remontée il aurait été bête de s'en priver. Dont les 2 cheminées sommitales sont faciles et peu exposées mais tout de même bien polies, une petite corde rendra service aux moins à l'aise (plusieurs ancrages en place). Malgré presque 3 semaines d'inaction Agnès a avalé sans souci les 2150m de montée depuis le bas, la beauté des lieux fait oublier beaucoup de choses et le foncier ne disparait pas si vite tout compte fait.

Météo et conditions : Grand beau frais puis tiède, lumineux du matin au soir, vent faible. Tout sec après la neige de vendredi. Equipement en place.

Horaire : Passy / Marlioz 7h, Le Coudray (dépôt des vélos) 8h30, chalets de Varan 10h, sommet 13h / 14h, retour 17h30 après une bonne pause aux chalets.

Participants : Agnès et moi. 2 autres personnes sur l'Aiguille Rouge, une dizaine sur l'Aiguille de Varan.

Itinéraire détaillé : Départ du Coudray, hameau de Passy (en face du Fayet - gare terminus de la ligne Martigny - Chamonix), au terminus de la route qui devient piste forestière. Rejoindre les chalets de Varan (refuge), puis remonter par un excellent sentier bien balisé en rouge le centre de la combe jusqu'au Col de Barmerousse conduisant aux Aiguilles Grise et Rouge de Varan. Les éboulis et pierres s'affirment.

Du col, laisser à main droite le balisage en direction du Refuge de Platé, laisser à main gauche celui (points rouges) menant directement à l'Aiguille Grise pour s'élever entre les 2 en rive gauche dans la combe en longeant le pied d'une petite barre rocheuse (viser en gros l'Aiguille rouge depuis le Col) et rejoindre au NW la brèche nettement marquée entre la Grise et la Rouge et dominant la vallée (présence régulière de bouquetins). Itinéraire parfaitement cairné.

Remonter vers le socle (cairns et marques blanches) de la première barre de l'aiguille Rouge et la faille. Repèrer la marque blanche au pied de la paroi. Grimper la paroi (2 spits + maillon rapide et relais sur chaîne à la sortie) qui remonte vers la croupe herbeuse médiane. Remonter cette pente herbeuse puis caillouteuse rejoignant une brèche entre un piton rocheux isolé à gauche et le sommet proprement dit à droite. Panorama plongeant sur la face W (Sallanches). Traverser alors vers la gauche sur 4 à 5m une vire exposée. Contourner ensuite vers la droite le bombement rocheux (spits + maillons rapides). Escalader un premier couloir-cheminée sur une douzaine de mètres environ (relais sur chaîne au départ et au sommet).Traverser alors vers la droite et se baissant pour franchir une petite vire ascendante qui tourne à nouveau vers la gauche et rejoint facilement le sommet proprement dit par une rampe rocheuse aérienne mais sûre (relais sur chaîne au sommet).

Descente : même itinéraire, en désescalade et rappels (corde de 25m minimum).

Enchainement avec l'Aiguille de Varan (2544m) : depuis la brèche, traversée en légère ascendance vers la G (qques cairns au début) dans du terrain très facile jusqu'à retrouver la sente balisée venant du Col dans sa partie horizontale, finir par la VN qui présente 2 courtes cheminées en III peu exposées mais bien patinées et ou il faut tout de même un peu grimper (spits et maillons pour l'assurage et le rappel, evtl corde de 20m pour les moins à l'aise). Compter environ 30mn de la brèche. Retour direct sur le col par la sente balisée.

Tourengänger: Bertrand

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»