Col de la Terrasse, Lac du Vieux Emosson, Lac Vert


Publiziert von Philippe Noth Pro , 24. November 2010 um 22:38.

Region: Welt » Schweiz » Wallis » Unterwallis
Tour Datum:15 August 2002
Wandern Schwierigkeit: T3 - anspruchsvolles Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS   F 
Zeitbedarf: 7:00
Aufstieg: 1191 m
Abstieg: 1191 m
Strecke:CIRCUIT: La Gueulaz - Lac d'Emosson - Lac du Vieux Emosson - Lac Vert - Col de la Terrasse - Chalets de Loria - Montagne de Barberine - La Gueulaz

Ce circuit franco-suisse allie sport et didactique... en l'occurence, de la paléontologie. A mi-chemin, à l'altitude de 2400m, se trouve en effet le fameux site des traces de dinosaures. Il s'agit d'une excursion variée et agréable, à condition de ne pas sous-estimer la vertigineuse descente du col de Terrasse ni l'interminable section finale Loriaz-La Gueulaz.

Voici d'abord un petit tableau énumérant les durées des étapes successives. Cela vaut mieux que de longs discours, même si toutes ces pauses vont me faire passer pour un fainéant:

  Heure Temps effectif
La Gueulaz, barrage d'Emosson (départ) 10:00  
Extrêmité S-W du lac d'Emosson 10:45 0:45
Barrage du Vieux Emosson 11:15 1:15
(pause 15min) 11:30  
Extrêmité S du lac du Vieux Emosson 12:15 2:00
Site des dinosaures 12:50 2:35
(pause 40min) 13:30  
Col des Corbeaux 14:10 3:15
Col de la Terrasse 14:45 3:50
(pause 45min) 15:30  
Chalets de Loriaz 16:30 4:50
(pause 30min) 17:00  
La Gueulaz, barrage d'Emosson (arrivée) 18:45 6:35

On quitte donc le parking du barrage d'Emosson (possibilité d'y venir en train, puis en funiculaire), on passe la couronne du barrage et on suit la petite route goudronnée épousant les contours du lac d'Emosson. 45 minutes plus tard, la route cesse de longer la rive droite du lac et grimpe séchement à travers 2 tunnels en direction du second lac, celui du Vieux Emosson. On y trouvera une autre buvette. Ce deuxième lac se contourne par l'autre rive, celle de gauche. Petite parenthèse: la rive d'un cours d'eau se définit relativement à son sens d'écoulement. J'imagine que ça doit être la même chose pour un lac. Comme le lac du Vieux Emosson se vide dans la gorge du Vieux, au niveau de la buvette, la rive gauche est au nord, la rive droite au sud. Fin de la parenthèse. Ici, la route est enfin terminée, maintenant c'est un sentier. Un sentier sans pente traversant un terrain rocailleux et dénudé. En fait on marche sur la plage du lac du Vieux Emosson (photo 2). Là aussi, il faut 45 minutes pour arriver à l'endroit où le sentier quitte le niveau du lac. Il s'élève d'abord dans un paturage, puis un pierrier. 30-35 minutes de montée et on atteint le site des dinosaures.

A mon avis l'intérêt des traces est limité pour des non-paléontologistes comme nous, bien que ces marques de vaguelettes océaniques à 2500 mètres d'altitude donnent envie de comprendre comment tout cela s'est mis en place. Durant l'été, un ou plusieurs scientifiques sont de piquet pour apporter des explications. A noter aussi que selon d'autres descriptifs, le site est recouvert d'un névé assez longtemps, et qu'il faut donc privilégier la seconde moitié de l'été pour être certain que les traces soient dégagées.

Comme il y a passablement de monde, on choisit de poursuivre vers le Col des Corbeaux pour trouver de la quiétude pour le picnic: 30 minutes dans une raide pente de pierraille formée d'ardoise, je crois. A droite un autre sentier passe sous la Pointe aux Corbeaux et mène au Col du Vieux ou au Cheval Blanc. Pour nous, le plaisir de cette randonnée résidait plus dans le paysage que dans les traces préhistoriques, et le Col des Corbeaux ne nous déçoit pas: derrière le Buet au premier plan et les Aiguilles Rouges de Chamonix au second, le Mont-Blanc nous fait face.

Du Col des Corbeaux au Col de Terrasse via le joli Lac Vert, il faut 30 autres minutes. En entamant la descente du Col de Terrasse vers Loria, on passe en France. C'est assez impressionnant car la pente est extrêmement raide ici, surtout au début (comme pour la piste de ski de Chanavette, pour ceux qui connaissent). Au fil de la descente, les alpages réapparaissent, annonçant les chalets de Loria (1h du col). L'endroit est confortable. L'eau est potable, y compris à la fontaine. Les chalets sont alignés comme dans une petite rue. Le restaurant sert de délicieuses tartelettes aux fruits.

Reste à revenir à la Gueulaz. Sur la carte ça semble facile puisque l'altitude ne varie pas. Simple formalité ? Pas du tout! Apres 45 minutes faciles sur un beau balcon face aux Alpes Françaises, on arrive dans des pentes herbeuses assez raides entrecoupées de falaises. Les passages deviennent plus scabreux. Pas vraiment difficiles mais pas bienvenus après 8 heures de marche quand la fatigue diminue l'attention. Il faut franchir de nombreux pas rocheux, avec des marches bien hautes, l'un étant même muni de chaînes. En plus, surtout sur la fin, il y a des montées. Finalement on atteint le barrage et le parking de la Gueulaz.

Si ce circuit de 7-8 heures vous semble trop long, choisissez la variante entièrement sur territoire helvétique qui consiste à revenir du site des dinosaures par la gorge de la Veudale. Voir le dossier de 24 Heures ou chercher "veudale" sur Google.


Pour plus de détails, voir la page d'origine sur www.noth.ch. Vous y trouverez aussi la traduction anglaise.
 


Tourengänger: Philippe Noth


Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»