Refuge des Dents du Midi


Publiziert von Philippe Noth Pro , 11. März 2011 um 17:40.

Region: Welt » Schweiz » Wallis » Unterwallis
Tour Datum:20 Juli 2002
Wandern Schwierigkeit: T3 - anspruchsvolles Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS 
Zeitbedarf: 4:00
Aufstieg: 1562 m
Abstieg: 79 m
Strecke:Van d'en Haut - Auberge de Salanfe - Refuge des Dents du Midi

Après la Haute Cîme, voici un second itinéraire qui passe au Lac de Salanfe pour aller tutoyer les magnifiques Dents du Midi au refuge du même nom (également dénommé Refuge de Plan Névé, 2884m, 9461ft).

Alors que j'avais conservé de 1996 le souvenir d'un refuge non gardé et très solitaire, l'été 2002 a vu arriver de sympathiques bénévoles pour s'occuper de l'endroit et entretenir le sentier d'accès.

Bien que la première partie de la course, jusqu'à Salanfe, soit déjà décrite sur la page de la Haute Cîme, je profite de l'occasion pour en donner une description récente et y apporter quelques nouveautés ou corrections.

Ma première remarque concerne le point de départ. Au lieu de déposer son véhicule au camping de Van d'en Haut, poursuivre son chemin en traversant le petit pont. Il y a une place de parc un peu plus haut.

Monter dans la forêt vers Salanfe en choisissant soit le large chemin carrossable mais interdit, soit le sentier. Un panneau improvisé en carton donne ces indications. Plus haut, là où les 2 variantes se sont rejointes, un nouveau panneau indique 'Fontaine à Moïse' ou 'Escaliers'. On aurait pu réutiliser le premier panneau car il faut choisir là encore entre route et sentier. La route s'élève en zigzags, passant devant une mince filet d'eau jaillissant du rocher. Il s'agit de la Fontaine à Moïse. Quant au chemin, il est aménagé par endroits en escalier de fer pour faciliter le passage de falaises.

Après 45 min. on voit pour la première fois le mur du barrage de Salanfe et la chapelle blanche perchée sur la crête. Il reste alors 30 minutes plus faciles sur la route jusqu'à l'auberge de Salanfe. Si vous décidez d'une pause sur sa terrasse, n'oubliez pas de saluer Fabienne de ma part.

En jetant un oeil dans la direction de la cabane, en bordure d'un glacier tout en haut sous les Dents du Midi, il y a de quoi être intimidé. Intimidé par le dénivelé qui reste (exactement 958m, 3143ft), et également par le terrain qui ne semble être qu'une énorme pente de caillasse lorsque la neige s'est retirée. En réalité, on évolue sur un excellent sentier. Le travail remarquable des nouveaux gardiens et de leurs amis ont contribué à rendre cette randonnée infiniment plus plaisante qu'il y a 6 ans.

Depuis l'auberge, on s'élève immédiatement sur le côté droit du lac à travers des alpages très frequentés par des vaches. On passe d'ailleurs derrière une maison très allongée qui doit être une étable à vaches. Après une heure, l'altimètre indique 2121m (6958ft): on n'a gagné que 200m (660ft). Soudain des marques et des cairns indiquent une déviation. Le nouveau passage étant encore peu marqué, pendant un moment le cheminement est malaisé car on marche dans l'herbe au milieu de blocs coupants (du calcaire ?). Dès que l'on retrouve le sentier habituel, orientation et cheminement redeviennent plus simples.

Après la Combe des Orgières, qu'on voit sur sa droite, on entre dans le domaine de la caillasse et des pierriers. A un moment, on distingue la cabane, surtout son drapeau. Ca a l'air encore très haut, alors la pente s'accentue comme pour mieux arriver à atteindre l'altitude finale de 2884m (9462ft). Une personne entretient le sentier avec un râteau. Quelle surprise de voir un tel soin sur un sentier somme tout assez peu frequenté! En effet, le refuge n'est pas un passage, comme le sont les cols de Susanfe ou d'Emaney. C'est cette personne qui m'apprend que le refuge est désormais gardienné.

En se rapprochant, on voit flotter le drapeau de plus en plus distinctement. Bien que la luminosité ce jour-là soit défavorable, la vue en arrière est extraordinaire sur le Grand Combin et le Mont- Blanc, ce dernier étant partiellement dissimulé par la Tour Sallière. C'est à peu de chose près la même vue que celle qu'on a en montant à la Haute Cîme.

Environ 30 minutes avant le refuge, le chemin franchit une moraine et les marques rouges et blanches indiquent qu'il faut partir sur la gauche. Auparavant on suivait la moraine jusqu'à la cabane. Des gens continuent d'ailleurs à emprunter cet itinéraire. Pour ma part, je suis docilement ce nouveau tracé, traverse un névé plat, puis un champ de blocs, enfin un autre névé en pente avant d'arriver au cabanon des toilettes (!), puis au Refuge des Dents du Midi.

Le glacier de Plan Névé, immédiatement derrière, les Dents du midi et le col de la Dent Jaune constituent les coulisses du refuge. Compter 3 heures pour la descente.


Pour plus de détails, voir la page d'origine sur www.noth.ch. Vous y trouverez aussi la traduction anglaise.


Tourengänger: Philippe Noth


Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»