Morro da Babilonia : escalade urbaine à Rio


Publiziert von Bertrand Pro , 27. August 2010 um 10:51.

Region: Welt » Brasilien
Tour Datum:22 August 2010
Klettern Schwierigkeit: 5a (Französische Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: BR 
Aufstieg: 200 m
Abstieg: 200 m

2ème petite escapade grimpesque (moins aventureuse que celle de la veille) à l'issue d'une semaine de travail à Rio dans notre siège sud-américain. Bon pas de jaloux, hein, les conditions étaient apparemment top dans les Alpes ce WE là aussi...

Le Morro da Babilonia est un peu le centre névralgique de l'escalade carioca, sa face N (donc ensoleillée du matin au soir) présente une vingtaine de grandes voies de 5 à 7 longueurs (du IV au 6a) sur d'immenses dalles à grattons face au pain de Sucre et juste au dessus de la belle Plage d'Urca. Approche réduite à néant, cadre extra, très beau rocher, difficultés accessibles...évidemment cela se sait et il ne faut guère compter y être seul un dimanche matin. Avec la nécessité d'être à l'aéroport à 14h30, nous n'avons donc pas cherché à faire dans l'original.

Une cordée de "Paulistas" peu inspirés devant nous a un peu ralenti les choses, mais cela permettait d'admirer longuement le Pain de Sucre avant de le quitter peut-être pour assez longtemps. La voie est très homogène sur un rocher magnifique et très adhérent. L'équipement par contre reste bien brésilien, des gros clous tous les 6-8 mètres même dans du 4c parfois assez fin, descente en rappel sur un point, etc...comme toujours ici un bon moral est requis pour le 1er de cordée (André, évidemment !), une zipette ayant pour conséquence probable une longue partie de rape à fromage - d'autant qu'il est difficile de trop s'habiller vu la moiteur ambiante.

Retour un peu morose l'après-midi même, la saudade n'est pas un vain mot à Rio, les 11h de vol coincé dans un siège minuscule (merci Air France...je n'ai pas encore trouvé plus étroit ailleurs !) n'arrangent évidemment rien à l'affaire.

J'en profite pour faire un peu de pub sur l'extraordinaire (et étonnamment méconnu) gisement de grandes voies d'escalade de la région de Rio. La ville elle-même propose plus de 500 voies, du II au 8b ou à l'A4, de 1 à 15 longueurs, dans un cadre urbano-maritimo-junglesque évidemment unique. Le PN de la Serra dos Orgões (à 1h30 de la ville) présente une foule d'étonnants monolithes jaillissant de la jungle, dont certaines faces atteignent 800m de haut, sur un rocher dalleux toujours compact et excellent comme à Rio même. L'équipement des voies est "économique", car elles ont toutes été ouvertes au tamponnoir en tête, parfois en baskets dans le VI, et il faut avoir une bonne marge et un bon moral en tête...Les cotations brésiliennes sont bien plus sèches que les notres jusqu'au VI (jusqu'à 1 chiffre entier d'écart), comparables voire plus faciles ensuite. Je suis à disposition des amateurs pour leur fournir des contacts avec des grimpeurs locaux, en général aussi chaleureux et enthousiastes que savent l'être les cariocas...Topos et cartes pas faciles à trouver, (parfois inexistants), être accompagné est souvent recommandable, et aussi tellement plus sympa !


Météo : Beau brumeux, températures douces (ie quasi froid pour Rio, même en hiver : maximum 25°).

Participants : Moi-même avec André Ilha, le pape de la grimpe carioca, qui a également réalisé les 1ères d'une cinquantaine (!) de sommets majeurs (en général des monolithes perdus et gigantesques n'ayant rien à envier à Madagascar...) au Brésil.

Itinéraire détaillé : Se rendre à Rio ! Entrer dans la station du Téléphérique du Pain de Sucre par la petite porte à gauche ("portaria") et laisser son nom et un document d'identité à la réception (ils souhaitent controler les accidents...). L'employé de service vous fera ensuite franchir le tourniquet, la paroi est alors juste 10m plus haut, l'attaque de la voie est facile à trouver : c'est la plus à G de toutes les classiques. Suivre ensuite les clous (de gros clous de forgeron bien espacés typiques de l'escalade carioca...), les relais son doublés mais les Brésiliens n'y font guère attention et s'arrêtent en fait un peu partout.

Style d'escalade en dalle à graton exigeant pas mal d'habitude...L1 (40m) : 4c/5a, L2 (35m) : 4c, L3 (35m) : 4c, L4 (25m) : 4c, L5 (30m) : 4c/5a, L5 (40m) : 4c, L6 (35m) : 4b. Ne pas se fier aux cotations brésiliennes (III com III sup) qui sont bien plus sévères que les notres dans ce genre de terrain (1 chiffre d'écart dans les voies faciles, qui se réduit avec la difficulté, le niveau d'équilibre étant rejoint vers le VIa). Descente en rappel dans la voie (50m de corde suffisent, de toute manière pas d'équipement particulier, on passe la corde directement dans le clou le plus proche sans se poser davantage de questions). NB : jolie variante d'attaque (dite du "Bedouin perdu") par un petit dièdre 15m à G de l'attaque normale : 10m de haut, 5a, à protéger sur coinceurs exclusivement.


Tourengänger: Bertrand

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»