De Sargans à Grindelwald sur la Via Alpina – Deuxième étape


Published by stephen Pro , 30 July 2010, 14h34.

Region: World » Switzerland » Glarus
Date of the hike:21 July 2010
Hiking grading: T2 - Mountain hike
Waypoints:
Geo-Tags: CH-GL   CH-SG 
Time: 8:30
Height gain: 1220 m 4002 ft.
Height loss: 1260 m 4133 ft.
Route:Weisstannen - Foopass - Elm
Access to start point:Weisstannen, bus depuis Sargans
Access to end point:Elm, bus pour Schwanden puis Ziegelbrücke
Accommodation:Gasthaus Sonne à Elm, fermé le mercredi
Maps:1175 Vättis, 1174 Elm

Deuxième étape, de Weisstannen à Elm

Good vibrations…

Ah, quel plaisir de pouvoir partir dans la fraîcheur matinale, sans avoir à faire deux heures de train avant de commencer à marcher !  Surtout qu'on annonce une nouvelle journée chaude, dernier jour de beau temps garanti avant une petite dégradation pluvio-orageuse. Ce que je ne sais pas encore, c'est que la petite dégradation va durer deux semaines…

Nous déjeunons à 7h 30 et partons de l'hôtel peu avant 8h 30. Une très longue étape nous attend aujourd'hui. En traversant Weisstannen, nous rencontrons un vieux chien qui porte une cloche autour du cou. "Tu te prends pour une vache ?", je lui demande… il ne semble pas trouver ça drôle, se met à aboyer et ne nous lâche plus jusqu'à la dernière maison du village !

La vallée est encore à l'ombre, la température est parfaite pour la randonnée. Devant nous, deux sommets pointus ressemblent curieusement aux Dents de Morcles… tiens, déjà les Alpes vaudoises ?  La première demi-heure de marche se fait sur une petite route, puis nous prenons un sentier forestier souvent boueux qui nous conduit jusqu'à Alp Vorsiez au bout d'une heure. Il aurait d'ailleurs certainement été plus judicieux de pousser jusqu'à Vorsiez hier au lieu de dormir à Weisstannen, ça aurait enlevé une heure de marche à cette très longue étape.

A Schwammböden, nous sommes confrontés à une vision étrange. A la lisière de la forêt devant nous se dresse une espèce de temple ou de mosquée en carton-pâte. Tiens, la loi sur les minarets n'aurait pas été votée au fond de la vallée de Weisstannen alors ?  Arrivés sur place, nous voyons qu'il s'agit d'un camp de jeunes, avec plusieurs grandes tentes plantées par-ci par-là dans la forêt. C'est un joyeux foutoir : serviettes de plage, maillots de bain, chaussettes sales, sandales abandonnées, rouleaux de PQ traînent partout devant les tentes, sous les arbres, au milieu du sentier. Il n'y a pas un adulte en vue, juste quelques ados qui font la grasse matinée.  Depuis la plus grande tente vient le son d'un CD des Beach Boys… vive les sixties !

La montée vers le Foopass commence pour de vrai après la buvette d'Untersäss. Très raide et pénible dans un premier temps, le sentier monte dans un chaos d'éboulements et de ravins. C'est visiblement un endroit où la pluie fait régulièrement des dégâts considérables. Il fait très chaud maintenant; nous faisons une pause à côté d'une petite cascade où je plonge ma tête sous l'eau pour me rafraîchir.

Le sentier devient ensuite plus facile avec une section horizontale en balcon au-dessus du Foobach, au milieu de fleurs alpines. Il y a un passage un peu scabreux où un glissement de terrain a emporté le chemin, nous obligeant à traverser une pente instable au-dessus du torrent.  Vient alors une nouvelle montée très raide jusqu'à Alp Foo, une sorte d'escalier fait avec des rondins de bois dans une pente herbeuse-boueuse sous une barre rocheuse. Les marches sont très hautes, ceux comme moi qui ont de grandes jambes sont nettement avantagés ici !

Il y a des ânes à Alp Foo. Des vaches et des chiens aussi, et beaucoup de monde… l'endroit semble être habité par une colonie de soixante-huitards barbus aux cheveus longs. Serait-ce des anciens pensionnaires du camp de jeunes plus bas qui, à l'âge mûr, ont migré vers l'alpage ?  Ou alors ce sont ceux censés encadrer les jeunes qui ont pris la fuite pour avoir un peu de paix ?  En tout cas ils sont sympas, nous offrent un verre de lait et nous indiquent une fontaine d'eau potable. Très importante cette fontaine, car avec la chaleur de la matinée j'ai déjà presque fini mon litre et demi d'eau.

Il faut encore une petite heure pour monter jusqu'au Foopass au milieu des vaches. Le col reste longtemps caché, mais à 14 heures nous y sommes enfin. L'endroit est   herbeux et très fleuri. Premier col, premier changement de canton ; devant nous, coiffées de cumulus, ce sont les Alpes glaronaises, plus hautes et plus enneigées que les sommets que nous avons vus jusqu'à présent. Derrière, vers l'est, le ciel est de plus en plus nuageux ; peut-être que les orages annoncés seront pour ce soir déjà.

La descente sur Elm est très longue et parfois pénible. Un sentier nous conduit en une demi-heure à Raminer Matt, mais tout le reste de la descente se fait sur une piste gravillonnée souvent raide, monotone, dure sous les pieds et assez désagréable. C'est typiquement le genre de terrain où on peut se faire mal "stupidement" en fin de journée par manque de concentration, une glissade et une entorse sont vite arrivées.  Heureusement, la vue vers l'ouest est belle et l'autre versant de la vallée compte plusieurs grandes cascades qui nous donnent des envies de baignade.

L'atmosphère est lourde et la chaleur devient de plus en plus accablante. J'ai bu trois litres d'eau et j'ai encore soif. Vers la fin de la descente, quelques raccourcis en forêt coupent des lacets de la route. Nous arrivons enfin au-dessus d'Elm, village étendu avec des maisons éparpillées tout le long du fond de la vallée.

Elm est en travaux. Le centre du village, qui doit être joli, est un grand chantier. Devant le Gasthaus Sonne où nous avons réservé, la rue n'est qu'un immense trou de deux mètres de profondeur. Accéder à la porte d'entrée est un vrai parcours du combattant, c'est le passage le plus technique de la journée !

A l'hôtel c'est Ruhetag, une fois de plus. C'est d'ailleurs Ruhetag pour tous les hôtels du centre du village sauf le plus cher, ce qui semble un peu bête. On nous a laissé la clé dans la boîte à lettres. Contrairement à Weisstannen, ici le jour de fermeture est vraiment un jour de fermeture et, après avoir pris notre douche et lavé nos affaires, nous devons aller nous restaurer dans un autre hôtel, sur une jolie terrasse avec une belle vue sur le Martinsloch. Nos deux Anglais déjà vus la veille à Weisstannen arrivent pendant que nous prenons l'apéro. Ils se sont trompés de chemin dans la montée à Alp Foo (nous avons failli faire la même chose), se sont trouvés du mauvais côté du torrent et ont dû faire un grand détour pour revenir sur le bon sentier.

L'orage éclate enfin pendant que nous soupons. Il ne dure pas très longtemps mais il est accompagné d'un vent très fort. De retour à l'hôtel je constate que mon T-shirt, que j'avais étendu à la fenêtre pour le faire sécher, s'est envolé. Impossible de le retrouver… très léger, il a dû partir loin. Dommage, il était tout neuf, je ne l'avais mis qu'une journée !

Etape suivante : http://www.hikr.org/tour/post26011.html
Etape précédente : http://www.hikr.org/tour/post26002.html

Version anglaise : http://isitmuchfurther.blogspot.com/2010/07/from-sargans-to-grindelwald-on-via_21.html


Hike partners: stephen

Gallery


Slideshow Open in a new window · Open in this window


Post a comment»