Ammertenpass


Publiziert von stephen Pro , 5. Oktober 2009 um 16:49.

Region: Welt » Schweiz » Bern » Simmental
Tour Datum: 4 Oktober 2009
Wandern Schwierigkeit: T3 - anspruchsvolles Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-BE 
Zeitbedarf: 6:30
Aufstieg: 1300 m
Abstieg: 1000 m
Strecke:Simmenfälle - Ammertentäli - Ammertenpass - Engstligenalp - Unter dem Birg
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Simmenfälle, bus depuis Lenk
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Unter dem Birg, bus pour Adelboden
Kartennummer:1267 Gemmi

Quand il fait encore beau en octobre comme c’est le cas cette année, c’est vraiment la plus belle saison pour les randonnées en montagne, avec des couleurs et une qualité de lumière qu’on n’a pas en juillet ou en août.
Bien sûr, il y a aussi des inconvénients. Il fait nuit noire à la gare de Neuchâtel à 6h 30 et, à 9h 45 devant l’hôtel Simmenfälle, il fait frisquet, c’est le moins que l’on puisse dire ! Heureusement, la montée commence tout de suite et nous nous réchauffons rapidement.
Nous sommes en période de sécheresse et ça se voit. Les chutes de la Simme sont moins puissantes que d’habitude et on peut traverser la Barbarabrücke sans la douche gratuite habituelle. L’eau est pourtant omniprésente tout au long de la première partie de la montée le long du torrent.
Vers 1360 mètres, on prend une piste qui monte à gauche vers l’Ammertentäli, passe devant une ou deux maisons isolées puis se transforme en sentier plus étroit. Nous franchissons plusieurs lits de torrents à sec, puis le sentier monte plus raide en lacets au-dessus d’une gorge. A cette saison, toute cette première partie de la montée se trouve à l’ombre ; le soleil d’octobre n’arrive pas à dépasser la crête du Wildstrubel sur le versant sud du vallon. C’est seulement au bout d’une heure et demie de marche, au-dessus de la petite Ammertenhütte, en débouchant sur une butte gazonnée, que nous nous trouvons  enfin au soleil, un beau soleil chaud qui incite à faire une pause prolongée.
Le sentier remonte plus doucement pour atteindre Ammerten Schafberg (1932 m), où il y a quelques ruines et un panneau indiquant 1h 30 de marche jusqu’au col. C’est ici que commence la partie la plus raide de l’itinéraire. De plus en plus caillouteux, le sentier monte jusqu’au fond du vallon, qu’il quitte par son versant gauche dans une série de lacets raides entre des gradins rocheux. Sans véritable difficulté, j’imagine que cette partie du sentier pourrait devenir plus délicat par temps de pluie. Cette montée raide semble mener directement au col mais, comme très souvent, une fois arrivés «en haut», nous nous rendons compte que ce n’est qu’un replat avant la montée finale. Celle-ci est un peu moins raide et se termine par une longue traversée ascendante dans une pente schisteuse au-dessus de l’Ammertentäli.
Le sentier arrive sur la large crête exposée à tous les vents à quelques dizaines de mètres à l’est de l’Ammertenpass (2443 m), que nous atteignons facilement en quelques minutes. La vue depuis le col est splendide mais le vent est froid, et nous n’y tardons que le temps de prendre quelques photos des glaciers en face de l’Engstligenalp en contrebas.
Nous descendons rapidement par un sentier caillouteux vers l’Engstligenalp, en nous arrêtant à mi-chemin pour casser la croûte et profiter un peu du soleil avant qu’il ne disparaisse derrière les crêtes. Lorsque nous arrivons sur le vaste replat de l’Engstligenalp à 16h 30, le soleil baisse déjà et les ombres s’allongent.  
Le dernier bus d’Unter dem Birg part à 17h 38 et le panneau indique une heure de temps de marche, nous décidons donc de descendre à pied au lieu de prendre le téléphérique. Nous avons bien fait, car le sentier est très joli. La distance et la dénivelée ne paraissent pas très grandes, mais les multiples zigzags du sentier et le terrain rocheux et souvent glissant font qu’il faut effectivement une heure sans traîner. Descendant d’abord vers l’ouest, le sentier revient vers l’est pour passer sous l’Engstligefall, haute cascade qui, au début de l’été, doit être très spectaculaire. La descente se poursuit en forêt, puis par un chemin taillé dans le rocher sous des falaises imposantes. Nous arrivons enfin à Unter dem Birg (1400 m) dix minutes avant le départ du bus ; timing parfait au bout de six heures et demie de randonnée magnifique !

Tourengänger: stephen

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen

T3
T3
T3
T3
S+

Kommentar hinzufügen»