Säntis coté Nord.


Publiziert von p47 , 21. August 2009 um 12:07.

Region: Welt » Schweiz » St.Gallen
Tour Datum:19 August 2009
Wandern Schwierigkeit: T5 - anspruchsvolles Alpinwandern
Klettern Schwierigkeit: II (UIAA-Skala)
Wegpunkte:
Geo-Tags: Alpstein   CH-AI   CH-SG   CH-AR 
Zeitbedarf: 3:30
Aufstieg: 1300 m
Strecke:Schwägalp, Chammhalde, Hüenerbergsattel, Girenspitz arête NE, Säntis, Chalbersäntis.
Zufahrt zum Ausgangspunkt:Uznach, Gommiswald, Wattwil, Krummenau, Rietbad, Schwägalp.
Zufahrt zum Ankunftspunkt:Uznach, Gommiswald, Wattwil, Krummenau, Rietbad, Schwägalp.
Unterkunftmöglichkeiten:Gros hôtel à Schwägalp, hôtels dans les localités citées plus haut.

Vu de la Schwägalp il n'est pas évident qu'il puisse exister dans la massive et très raide face Nord du Säntis un itinéraire relativement accessible. Il en existe cependant au moins trois. Ce sont d'Est en Ouest
  • L'itinéraire menant au Öhrlisattel qui passe par les "trous de nez" (Nasenlocher). C'est un itinéraire de difficulté T4 avec dans le haut un passage un peu raide équipé d'un cable.
  • L'itinéraire dit de la "Chammhalde" que je me propose de décrire brièvement. De difficulté T5 il est positivement splendide. Il suit un cheminement très astucieux dans une série de ressauts et vires très raides en montant très directement vers le pied de l'arête NE de la Girenspitz. Techniquement il n'est pas difficile mais dans beaucoup de passages un faux-pas pourrait avoir des conséquences facheuses.
  • Litinéraire menant à Tierwis. Il s'agit du chemin "standard". Je ne l'ai encore jamais parcouru mais il est déclaré de difficulté T3 et semble être et de loin, le plus populaire!

Du parking de la Schwägalp (1352m) prendre le bon sentier qui part vers l'ENE et le suivre jusqu'à la bifurcation au niveau de la Siebenhütte. Prendre la branche de droite et atteindre puis dépasser par la droite un ensemble de batiments agricoles. Remonter le flanc raide de la Chammhalde (prairie raide, traces de passage de bétail). En continuant à monter et en cherchant un peu on finit par trouver une sente qui remonte en raides zig-zag le flanc de la Chammhalde. On débouche sur son arête faitière que l'on suit vers la droite (Sud) jusqu'à venir buter contre le premier ressaut au pt 1577. C'est ici que l'on verra la première marque orange.

Le premier ressaut se contourne par la droite par une sente très raide. On continue ensuite plus ou moins tout droit en direction d'un couloir  à droite d'une tour caractéristique. On remonte ce couloir et on débouche sur une vire herbeuse très inclinée. On surmonte un nouveau ressaut raide qui amène sur la grande vire ("Grosse Band") au dessus de laquelle se dresse le gros ressaut rocheux final. Une bonne sente raide remonte cette vire jusqu'au pied de ce ressaut. De ce point il est possible de continuer vers la gauche sur la grande vire pour gagner le haut de l'itinéraire des "Nasenlocher" : Hoch-Nideri/Öhrlisattel.

On verra sur la droite une plaque commémorative. L'itinéraire franchit le ressaut par un cheminement astucieux dans du bon rocher très structuré. Il y a quelques traversées, toujours faciles mais aériennes où le faux pas est totalement déconseillé. Le cheminement est toujours bien indiqué par les marques orangées; pour citer 360 : si vous faites plus de vingt mètres sans rencontrer une marque alors vous êtes sans doute hors du bon itinéraire!

A la sortie du ressaut en allant légèrement sur la gauche sur une vire inclinée on débouche sur le Hüenerbergsattel (pt 2325m).

De là je suis descendu jusqu'au chemin menant à Blau Schnee. Comme il était encore très tôt, à peine plus de 10h, j'ai quitté le chemin pour remonter un pierrier qui m'a amené à une brèche située immédiatement après le premier ressaut de l'arête NE de la Girenspitz. Je suis monté au sommet de ce ressaut, en fait j'ai même désascaladé assez bas au dessus du Hünerbergsattel puis je suis retourné à la brèche et ai continué par l'arète NE de la Girenspitz en suivant la description de Delta. Jolie escalade facile (II/III). Du sommet de la Girenspitz on descend facilement à la selle où l'on retrouve les chemins provenant de Tierwis et Blauschnee. De là par le raide sentier bien équipé on gagne les installations qui coiffent le sommet du Säntis.

De là promenade vers le Chalbersäntis et descente vers Schäfboden par un raide chemin (T3 viril). Retour au Säntis par le même chemin puis descente par le téléphérique (29frs) jusqu'à Schwägalp.

Itinéraire splendide. Ne semble pas très fréquenté, en fait bien que le temps ait été absolument magnifique je n'y ai vu personne!

Tourengänger: p47

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»