Tour de l'Argentine


Publiziert von stephen Pro , 1. Juni 2009 um 13:14.

Region: Welt » Schweiz » Waadt
Tour Datum:31 Mai 2009
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VD 
Zeitbedarf: 6:30
Aufstieg: 800 m
Abstieg: 800 m
Strecke:Solalex - La Motte - Col des Essets - Anzeindaz - Solalex
Kartennummer:1285 Les Diablerets

Longue et jolie boucle sur des sentiers parfois très étroits et boueux.
Depuis Solalex (1469 m), c’est par un sentier raide en forêt que nous commençons notre tour. En ce dimanche de Pentecôte, après les pluies de la veille, cette première montée est très boueuse et glissante. Dans le haut, le sentier devient très raide et est protégé par des chaînes, sans doute inutiles par temps sec mais très appréciées aujourd’hui ! En faisant le tour dans l’autre sens, cette partie de la randonnée deviendrait vite délicate par temps de pluie.
Arrivé au petit col entre le Roc du Châtelet et le Lion d’Argentine (1840m env.), les difficultés sont terminées. Un large sentier (toujours boueux) descend dans une cuvette puis remonte sous le sommet de la Motte, au-dessus de l’alpage de Bovonne ; c’est ici que le Grand Muveran apparaît  subitement dans toute son immensité.
Depuis la Motte, au milieu d’un troupeau de moutons gardé par trois patous, un sentier étroit et aérien traverse sous le Lion d’Argentine, d’abord en légère descente puis en montée jusqu’à Sur Champ (1959 m), bel endroit pour casser la croûte face au Muveran. L’estomac bien rempli, nous descendons à flanc de montagne pour arriver sur l’étendue plate de l’alpage de la Vare, peut-être le plus bel endroit de ce tour.
Il faut alors remonter les mètres que nous venons de descendre… environ 250 mètres de montée pour atteindre le col des Essets (2029 m), point culminant de la randonnée. La vue intégrale sur le massif des Diablerets que nous espérions n’est pas au rendez-vous ; les nuages sont arrivés et nous n’apercevons que brièvement les sommets. Quelques gouttes de pluie nous accompagnent pendant la descente des névés peu pentus qui nous mènent à Anzeindaz (1876 m), carrefour de chemins et grouillant de monde malgré le temps incertain. 
Il vaut mieux oublier la dernière descente depuis Anzeindaz ; sentier désagréable sur du gros caillou qui « tue » les chevilles et les genoux en fin de journée. Descendant à toute vitesse pour ne pas louper le bus et pour arriver avant la pluie, il suffit d’une quarantaine de minutes pour boucler la boucle et revenir à notre point de départ à Solalex.

Tourengänger: stephen

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen

T3
12 Jun 11
Autour de l'Argentine · genepi
WS WS
WT2
12 Mär 16
La Motte en raquettes · genepi
T6 WS II
T3
2 Jul 09
Tour des Muverans · stephen

Kommentar hinzufügen»