Izoard bis : traversée de l'Arpelin


Published by Bertrand Pro , 16 February 2018, 15h23.

Region: World » France » Briançonnais
Date of the hike:11 February 2018
Ski grading: PD+
Waypoints:
Geo-Tags: F 
Height gain: 880 m 2886 ft.
Height loss: 880 m 2886 ft.
Route:Le Laus de Cervières (1745m, terminus hivernal de la route de l'Izoard) - Bletonnée - Col perdu - AR au sommet - Refuge Napoleon - route de l'Izoard - le Laus.

Encore une bien belle boucle toute proche de l'Izoard, décidément il faudra venir vivre un jour dans cette région bénie des dieux pour le ski de randonnée ! Les pentes sont belles et skieuses, le dénivelé modeste, la descente par la route damée débonnaire...seul le parcours du col au sommet présente des passages plus raides qui peuvent requérir un peu d'attention par neige dure ou instable. Le village du Laus de Cervières, point de départ du circuit, est en outre de toute beauté.

C'était déjà la dernière journée de la semaine de vacances (pff vivement la retraite), 9ème jour de ski sur 9 quand même...on visait initialement un truc en dans la Vallée de la Clarée non loin du Montgenèvre pour s'avancer un peu sur le chemin du retour. Mais Météo France en avait décidé autrement et conseillait une fois de plus de ne pas trop se rapprocher de l'Isère ou de la Savoie. Cap donc sur le Laus de Cervières pour un remake de ce qu'on avait fait à deux il y a 7 ans. En version familiale donc réduite, le lapinou ayant encore tendance à couiner quand on dépasse les 1200m de D+.

La boucle E-W du Col perdu permettait aussi et surtout d'aller enfin se goinfrer de desserts au Refuge Napoleon, certes aperçu la veille depuis l'Izoard à skis de fond, mais auquel tout le monde avait renoncé devant la perspective des 100m de remontée au retour. Par contre les conditions de neige superbes (le coin a été bien moins venté que le Queyras) et inattendues (peu de traces - ils étaient tous à Cote Belle) ont rendu le retour au bercail encore plus douloureux !

De retour tôt au Laus, on s'est changé les idées en participant à l'atelier sensibilisation avalanche animée par les CRS de montagne ce jour là : 3 DVA ensevelis étaient à retrouver, pour le plus grand bonheur d'Arnaud qui adore ce genre d'exercice...si ce n'est qu'habituellement on n'en enfouit qu'un à la fois ! Moralité : éviter vraiment de se faire prendre à plusieurs, ça complique quand même pas mal les choses...on pensait tout savoir mais les gars nous ont appris plein de petits trucs pratiques sur la manière de sonder, de pelleter...promis on ne dira plus jamais de mal de la police !

Itinéraire de montée ici. A la descente du col, viser le refuge Napoleon (bien visible) et se laisser couler sur la route damée de l'Izoard pour rejoindre le point de départ du Laus.

Météo : beau glacial au départ du Laus (-10°), ensuite éclaircies / nuages / flocons à midi (plafond 3000m), à nouveau beau PM

Conditions du jour : gros enneigement dès le départ (> 1m au Laus). 20 cm de neige restée froide sur la quasi totalité du parcours sur un fond meuble > 2100m, plus dur en dessous. Seule la pente sommitale plein S était un peu croutée. Ensemble très peu venté au contraire du Queyras, ski ****. Bcp de traces sur la classique de Cote Belle, moins sur l'Arpelin (dont les 4 faces ont quand même déjà été skiées !) avec encore beaucoup de place en face W du Col Perdu.  Le Col de l'Izoard était intégralement damé pour le ski de fond (2 styles9 et les piétons sur ses 2 versants ! Risque 2 annoncé, aucun signe suspect.

Accès : 5h de route pour rentrer à Berne - assez tranquille ce dimanche soir heureusement (bénies soient nos vacances scolaires cantonales avant tous les autres !)

Hébergement et restauration : super accueil d'Eric et Beatrice au Gite du Bois de Barracan à Villar St Pancrace à coté de Briançon - un coin idéalement placé pour rayonner dans la région. Petit moment de terreur le soir quand le four de la cuisine du gite s'est mis à surchauffer, mettant le feu à la tarte en train de cuire dedans ! Eric s'étant momentanément absenté, j'ai été le 1er à découvrir la fumée qui en sortait. Malgré une récente journée "sensibilisation incendie" au bureau, j'ai vite paniqué et n'ai rien su faire d'autre que de mettre les boutons à zéro en déclenchant l'alarme incendie. Bon le tout s'est achevé sans dégâts, Eric nous a servi un excellente bouteille de vin d'Alsace pour accompagner la raclette et  faire passer l'odeur résiduelle de fumée.

Horaire : départ 9h, sommet 12h/12h30, retour 14h30h (yc 1h de pause au refuge)

Participants : Agnès et moi, Cécile (16a), Arnaud (13a) - sortie familiale


Hike partners: Bertrand


Minimap
0Km
Click to draw, click on the last point to end drawing

Gallery


Slideshow Open in a new window · Open in this window


Post a comment»