Mattertal : Bergji - Höüschbiel - Hohbergwasser - Hangebrücke


Publiziert von ChristianR Pro , 17. September 2017 um 22:20.

Region: Welt » Schweiz » Wallis » Oberwallis
Tour Datum:17 September 2017
Wandern Schwierigkeit: T4 - Alpinwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VS 

Les buts de cette randonnée sont multiples:

-Découvrir cet impressionnant sentier qui monte de Breitmatten à Bergji.
-Explorer la région de Bergji / Höüuschbiel et ses bisses.
-Traverser le pont suspendu le plus long du monde (pas loin de 500 mètres).

Le sentier de Bergji est une merveille de technologie alpestre: marches, chaînes, pont, échelles, etc. Il n'est pas le seul, du reste, la Mattertal en recense un bon nombre : Hohbalme, Sänginni, Sparruzug, etc.

Il faut bien évidemment ne pas souffrir du vertige pour l'emprunter et il est probablement moins stressant à la montée... car à la descente, on a véritablement l'impression de se jeter dans le vide.

De Bergji, j'ai tenté de suivre le bisse de Bärgjiwasser (balisé par des triangles rouges partiellement effacés) depuis la hutte de pierres se trouvant à 1838m. Je pense avoir atteint l'altitude 2000 mètres où j'ai finalement fait demi-tour, le terrain devenant plus scabreux. Et je ne devais pas me détourner de mon objectif qui était Höüuschbiel et son bisse.

Je suis donc arrivé la cabane de Höüschbiel où l'on profite d'un panorama grandiose sur la Mattertal et ses sommets.

De là, j'ai suivi le bisse de Heuspilwasser (Heuspil = Höüschbiel = Hahnspil) qui longe une corniche agréable à part quelques passages qui peuvent être délicat si le terrain est humide. A noter que le bisse ne coule pas à l'air libre mais dans différents tuyaux en métal ou en plastique selon les époque de rénovation.

A la prise d'eau du bisse, on peut rejoindre facilement l'Europaweg et de fait, l'Europahütte.

Après une courte descente, on franchit ce fameux pont suspendu d'une longueur inimaginable. Le coin est fréquenté par de nombreux touristes qu'il faut croiser plus ou moins facilement, en fonction de leur obésité.

Plutôt que descendre directement sur Randa, j'ai préféré faire un détour par la Wildiwald où je n'ai rencontré personne.

Un tour magnifique mais réservé aux randonneurs expérimentés. 

Tourengänger: ChristianR


Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentare (3)


Kommentar hinzufügen

Bertrand Pro hat gesagt:
Gesendet am 21. September 2017 um 15:24
Bien imaginé ! Comment as-tu trouvé les infos sur la montée à Bergji ? Pour la suite, y-a-t'il toujours une vague sente au faut-il tailler droit dans le terrain au GPS ? En tous cas ça donne bien envie...

ChristianR Pro hat gesagt: RE:
Gesendet am 21. September 2017 um 16:28
Bonjour Bertrand,

Je crois faire preuve de beaucoup d'imagination quand il s'agit d'éviter au maximum d'autres humains. D'où la raison de ce cheminent détourné où ne l'on rencontre finalement du monde que sur la passerelle elle-même (et aux abords).

Pour Bergji, j'ai trois sources dont tu connais assurément les auteurs:

Jean-Louis Pitteloud, LE spécialiste de LE Valais

L'infatigable Zaza

Le légendaire Franck

Pour la suite, on trouve généralement une vague sente de Bergji à la prise d'eau du bisse, dans le Birchbach vers 2180m. De là, il reste encore 200 mètres dans des gazons plutôt faciles pour rejoindre le sentier qui monte de Chüebodmen. Le torrent peut être traverser à différents endroits de son choix. Pour un pro tel que toi, c'est réalisable les doigts dans le nez !

CN de 1947 où l'on voit encore l'ancien sentier

Bertrand Pro hat gesagt:
Gesendet am 21. September 2017 um 17:21
Génial, merci ! Je connais personnellement Zaza et Louploup , mais ils sont tellement prolifiques que je ne suis pas toujours tout ce qu'ils font...en tous cas je rajoute ça dans les projets pour cet automne.


Kommentar hinzufügen»