Traversée des crêtes du Jura Sud, de Bellegarde à Saint-Cergue [trailrun, 64k / +3600m]


Publiziert von Bertrand Pro , 14. September 2017 um 15:02.

Region: Welt » Frankreich » Ain » Haute Chaîne du Jura
Tour Datum:10 September 2017
Wandern Schwierigkeit: T2 - Bergwandern
Wegpunkte:
Geo-Tags: CH-VD   F 
Zeitbedarf: 11:45
Aufstieg: 3600 m
Abstieg: 2900 m
Strecke:Bellegarde - Grand Crêt d'Eau - Reculet - Crêt de la neige - Colomby de Gex - Mont Rond - Col de la Faucille - la Vattay - la Dole - St Cergue (63.7k)

Un vieux projet qui me trottait dans la tête depuis sa découverte sur camptocamp malgré sa longueur prohibitive (64km / +3600m) : c'est vraiment LA ligne majeure du Jura sud, on ne descend pas sous les 1300m d'altitude sur près de 50km en suivant une ligne de crêtes plus ou moins infinie...

Encore plus infinie par temps de brouillard, lequel m'a accompagné toute la matinée dans une ambiance radicalement solitaire et parfois limite inquiétante : j'ai croisé le 1er être humain au Reculet, 5 heures après le départ…un autre traileur aux chevilles de caoutchouc que j'ai cherché en vain à suivre sur les chemins tort-pattes en direction du Crêt de la neige.


Drôle d'ambiance en attaquant à la frontale peu après 5h dans les rues mouillées et désertes de Bellegarde. Désertes pas tout à fait d'ailleurs…quelques fêtards bourrés rentrent chez eux…faut dire que le patelin est quand même un peu sinistre, on comprend ceux qui vont passer leur samedi soir à Genève. En remontant ensuite tout seul la forêt dans le noir absolu avec la perspective d'avoir encore 11 ou 12 heures d'effort devant moi, sous une météo annoncée hostile et sur des chemins défoncés, je me suis une nouvelle fois longtemps interrogé : est-il normal d'être aussi anormal ? Pourquoi ne pas avoir tranquillement rejoint la fête de famille que j'avais shunté en devant inventer une excuse socialement présentable (style grimper avec des amis…) ? Pourquoi ne pas être resté à la magnifique Schubertiade d'Yverdon ou nous étions passés en coup de vent l'après-midi ?

Bon assez de pathos, de toutes manières ceux qui doivent comprendre comprendront et pour les autres inutile d'expliquer…8h plus tard à la Faucille il fait beau et doux, il y a du monde, la sympathique auberge sert des tartes délicieuses qui achévent de requinquer des jambes pas aussi atomisées que prévu. La portion de forêt qui suit est assez étonnante avec des micro-canyons noyés dans la végétation, ensuite c'est souvent de la piste/route mais au moins fini la boue et les chevilles tordues.

Du sommet de la Dole, le Léman brille sous un ciel encore partiellement encré, le jet d'eau de Genève pointe le bout de son nez, un soleil rasant éclaire la belle descente roulante sur St Cergue, je voudrais ne jamais redescendre de mon petit nuage. Le gros blues des jours suivants est le prix habituel à payer au lendemain des grandes virées. Heureusement que le tiroir de projets, à ski ou à pied, est encore bien rempli…

Détails sur le parcours : chemins balisés tout du long mais un GPS avec un bon fond de carte IGN reste indispensable si on ne vent pas encore rallonger le parcours...à noter que les panneaux horaires français sont bien moins généreux que les suisses ! L'itinéraire emrpunte avant tout la GTJ avec quelques incursions sur GR de Pays Tour de Valserine, GR Balcon du Léman, GR 9 et les itinéraires pédestres suisses.Courabilité très médiocre sur la zone Grand Crêt d'Eau - Sac ainsi que sur toute la zone Reculet - Crêt de la neige - Loge, difficile même de trottiner les descentes sur ces chemins érodés ou ressort le lapiaz patiné et boueux. Portions plus roulantes en forêt entre le Sac et le Gralet ainsi qu'entre la Loge et la Faucille. La section qui suit la Faucille est à nouveau plus chaotique (mais superbe), de la Vattay à St Cergue c'est dans l'ensemble bien plus roulant en dehors du voisinage de la Dole.

: le matin, alternance de rares éclaircies et de nombreuses zones de brouillard, mais visi toujours correcte et pas de pluie. Eclaircies de plus en plus larges l'après-midi pour finir par du quasi beau. Vent NW modéré uniquement sur les crêtes. Frais-froid le matin (12° au départ, 5° en haut), agréable ensuite. Bref des conditions plutôt favorables malgré des prévisions assez anxiogènes la veille…
 
du jour : contrepartie de la pluie du samedi et du temps frais (atout capital sur ce parcours presque privé d'eau) : sentiers boueux et souvent ultra glissants. L'eau reste le point critique : aucun ravitaillement sur près de 40km entre la ferme de Metral sur les hauts de Bellegarde et la station de la Faucille ! Sur ces 40km, on ne croise d'ailleurs ces temps-ci ni auberge ni route goudronnée…un petit air de sauvagerie qui rappelle un peu (toutes proportions gardées) la traversée du Vercors...On trouve ensuite une fontaine près de la Vattay, puis rien jusqu'à St Cergue. Je suis donc parti avec 2 litres d'Isostar qui ont bien suffi jusqu'à la Faucille.

Horaire : départ Bellegarde 5h15, 11h45 de temps net de rando-train + 45mn de pauses –> arrivée St Cergue 17h45. Net depuis le départ : 2h10 jusqu'au Crêt de la goutte, 5h jusqu'au Reculet, 8h15 jusqu'à la Faucille.

Manger / dormir : Refuge de la Loge fermé depuis le 3/9. 2 hotels-restaurants ouverts à la Faucille, l'un à la station, l'autre au col. Foyer de la Vattay fermé. Sinon rien…A Bellegarde, dormi à l'Hotel Touring devant la gare, 50€ la nuit

Accès : samedi soir train pour Bellegarde, arr 19h07. Dimanche soir, la ligne St Cergue - Nyon est en travaux mais un bus dessert la portion fermée aux même horaires jusqu'à la gare d'Arzier : St Cergue 18h04 –> Berne 21h07.

Tourengänger: Bertrand

Minimap
0Km
Klicke um zu zeichnen. Klicke auf den letzten Punkt um das Zeichnen zu beenden

Galerie


Slideshow In einem neuen Fenster öffnen · Im gleichen Fenster öffnen


Kommentar hinzufügen»